Mémoires de Daniel Huet: évêque d'Avranches

Front Cover
L. Hachette, 1853 - 307 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 298 - jamais faire autre chose qu'aller par la ville vous demander « les uns aux autres : Que dit-on de nouveau ? Et que peut-on « vous apprendre de plus nouveau que ce que vous voyez ? Un « homme de Macédoine se rend maître des Athéniens et fait la « loi à toute la Grèce? —Philippe est-il mort, dira l'un?
Page 200 - Ennius : Sicut fortis equus, spatio qui saepe supremo Vicit Olympia, nunc senio confectu
Page 293 - Que la lumière se fasse; et la lumière se fit : ce tour extraordinaire d'expression , qui marque si bien l'obéissance de la créature aux ordres du créateur, est véritablement sublime et a quelque chose de divin. Il faut donc entendre par sublime , dans Longin , l'extraordinaire , le surprenant , et, comme je l'ai traduit, le merveilleux dans le discours'.
Page 292 - ... transporte. Le style sublime veut toujours de grands mots, mais le sublime se peut trouver dans une seule pensée, dans une seule figure, dans un seul tour de paroles. Une chose peut être dans le style sublime et n'être pourtant pas sublime. Par exemple : Le souverain arbitre de la nature d'une seule parole forma la lumière.
Page 292 - Longin n'entend pas ce que les orateurs appellent le style sublime, mais cet extraordinaire et ce merveilleux qui frappe dans le discours, et qui fait qu'un ouvrage enlève, ravit, transporte. Le style sublime veut toujours de grands mots ; mais le sublime se peut trouver dans une seule pensée, dans une seule figure, dans un seul tour de parole. Une chose peut être dans le style sublime, et n'être pourtant pas sublime, c'est-à-dire n'avoir rien d'extraordinaire ni de surprenant.
Page 162 - Félicité passée Qui ne peux revenir, Tourment de ma pensée, Que n'ai-je, en te perdant, perdu le souvenir...
Page 280 - Et Dieu créa l'homme à son image; il le créa à l'image de Dieu: il les créa mâle et femelle.
Page 303 - L'Hébreu sauvé du joug de ses injustes maîtres, Met, pour le voir passer, les poissons aux fenêtres ; Peint le petit enfant qui va, saute, revient, Et joyeux à sa mère offre un caillou qu'il tient.
Page 280 - faisons l'homme à notre image et à notre ressemblance...
Page 293 - Dieu dit: Que la lumière se fasse ; et la lumière se fit : ce tour extraordinaire d'expression, qui marque si bien l'obéissance de la créature aux ordres du créateur, est véritablement sublime , et a quelque chose de divin. Il faut donc entendre par sublime dans Longin , l'extraordinaire, le surprenant, et, comme je l'ai traduit, le merveilleux dans le discours...

Bibliographic information