Page images
PDF
EPUB

C'est sur l'exemplaire de Berard que je décris cette édition, qu'il me semble que cet Elseviriographe n'a pas suffisamment examinée. Son format d'abord n'est pas in-8°, mais c'est positivement un in-12 plus grand que le pet. in-12 ordinaire (5 p. 8 1.) et son origine Elsevirienne n'est nullement incontestable comme il le prétend. Sauf la banale Méduse, ses fleurons ne sont pas ceux dont les Elsevier se sont servis. Celle qui commence à peu près chaque livre, diffère visiblement de celle que Daniel a employée, entre autres dans son édition du Traité de la Nature et de la Grace de 1681, et la gravure de sa tête de Buffle n'est pareille ni à celle des Elsevier, ni à celle de Foppens. Du reste, c'est une édition fort jolie comme la plupart de celles de Fricx, et elle mérite autant que plusieurs éditions de Wolfgang et de Foppens, en grand in-12, d'être annexée à la collection des Elsevier. Toutefois, je viens de citer et je citerai encore plusieurs autres éditions de Fricx qui sont bien plus dans leur genre et méritent encore davantage d'être ajoutées aux productions de ces célèbres imprimeurs.

81. Traité curieux sur l'enlèvement du Prince de Furstenberg, avec des exemples et des reflexions importantes touchant l'immunité des Ambassadeurs. A Ville-Franche, chez Charles de la Vérité, l'an 1676. pet. in-12 de 2 ff., compris le titre, 127 pp. de texte et une page de sommaires. P.

Cette édition ressemble assez aux productions de Fr. Foppens; mais j'admets volontiers avec Motteley, qui dit à la page 39 de son Aperçu, qu'elle doit être attribuée à Lambert Marchand, de Bruxelles, que son célèbre confrère, Fr. Foppens, ajoute-t-il, a laissé loin der

rière lui.

1676-1677.

82. Grammaire générale et raisonnée, contenant les fondemens de l'art de parler, expliquez d'une manière claire et naturelle, etc., nouvelle édition, reveue et augmentée de nouveau (par Cl. Lancelot et Antoine Arnauld). A Bruxelles, chez Eug. Henry Fricx, derrière l'Hôtel de Ville, etc., 1676, avec privilége de Sa Majesté, de 184 pp., titre compris, et 2 ff. pour la table et le privilége.

=

Nouvelle Méthode pour apprendre facilement et en peu de temps la langue espagnole (par Cl. Lancelot). A Bruxelles, etc. (comme dessus), 1676.

=

Nouvelle Methode pour apprendre facilement et en peu de temps la langue italienne, 3° édition reveue et corrigée de nouveau. Suivant la copie de Paris, à Bruxelles, etc. (comme dessus), 1677, de 12 ff. prélim., compris le titre, et 144 pages, dont la dernière non côtée, contient le privilége. Ensemble 3 tomes en un voP. lume pet. in-12.

Brunet dit que cette jolie édition se réunit à la collection Elsevirienne, et en effet elle le mérite.

1677.

83. Le Justin Moderne, ou le Détail des Affaires de ce Temps, fidèlement tiré de son histoire, avec des reflexions curieuses sur ce qui se passe à présent dans l'Europe (la Sphère). A Ville

P.

Franche, chez Pierre Petit, 1677. pet. in-12 de 4 ff., compris le titre, et 95 pp. de texte.

Ressemble aux éditions de Fr. Foppens; mais davantage encore à l'art. 70 ci-dessus (Traité curieux), que Motteley attribue à Lambert Marchand, de Bruxelles.

1678.

84. Recueil des Préliminaires de la paix, avec les principaux traittez qui ont esté faits devant ou pendant le congrez à Nimmegue (la Sphère). A Cologne, chez Antoine Van Dyck, 1678. pet. in-12 de 4 ff. prélim. compris le titre, 272 et 34 pp. de texte et de traités. P.

C'est une jolie édition qui sort très probablement des presses de Fr. Foppens, de Bruxelles. D'après Berard (et mon exemplaire), elle est complète avec la pagination que j'indique; mais d'après le Père Adry, elle doit avoir 33 et 12 pp. de plus : le Traitté entre la France et l'Espagne, signé à Nimmègue le 17 Septembre 1678, et 2°, pour les pouvoirs donnés par ces deux Puissances pour la même paix.

10

pour

1679.

85. (PASCAL) Pensées de Pascal sur la Réligion et sur quelques autres sujets, qui ont esté trouvées après sa mort parmi ses papiers. Nouvelle édition, augmentée de plusieurs pensées du mesme Autheur (la Méduse). Suivant la copie imprimée à Paris, 1679. pet. in-12 de 24 ff. prélimin., compris le titre, 256 pp. de texte, 12 ff. de table non chiffrés, mais compris dans la pagination qui suit après

jusqu'à 382, et un feuillet pour l'approbation des Docteurs termine le volume. P.

Il est impossible, après l'examen de l'édition de l'Histoire des Juifs (art. 78) et de quelques autres éditions ci-dessus, de méconnaître dans celle-ci les fleurons et les caractères de Fricx de Bruxelles, qui a incontestablement exécuté ce joli volume, qu'on annexe avec raison à la collection des Elsevier. J'ai indiqué dans le S. A, à l'année 1672-1673, page 348, deux éditions de Wolfganck de ces mêmes Pensées.

1680.

86. (S. AUGUSTIN) Le livre de Saint Augustin, de la Foy, de l'Espérance et de la Charité; traduit par A. Arnauld. Bruxelles, Eug. Henry Fricx, 1680, pet. in-12.

Catal. Montaran.

1681.

87. (BOSSUET) Exposition de la Doctrine de l'Eglise Catholique sur les matières de controverse, par Messire Jacques Bénigne Bossuet, conseiller du Roy en ses conseils, évêque et seigneur de Condom, précepteur de monseigneur le Dauphin, avec un avertissement sur cette nouvelle édition. Suivant la

copie imprimée à Paris, avec approbation et privilège, et se vend à Bruxelles, chez Eug. Henry Fricx, 1681, de 98 pp., compris le titre et un feuillet pour l'extrait du privilège.

P.

Brunet dit, en citant cette édition, que si elle n'est pas de Daniel Elsevier, elle ressemble beaucoup du moins aux pro

ductions de cet imprimeur. En effet, elle est charmante et tout à fait dans son genre, mais bien certainement exécutée par Eug. Henry Fricx, de Bruxelles, et c'est sans contredit un des plus jolis livres que l'on puisse annexer à la collection Elsevirienne.

1681.

88. (PLUTARQUE) Les Vies des Hommes illustres de Plutarque, nouvellement traduites de grec en françois, par Mr l'abbé Tallemant, divisées en 9 pet. tomes. 1681 (à Bruxelles, chez François Foppens, 1667-1681). 9 volumes pet. in-12.

P.

Tome ler, un faux titre du contenu cidessus, suivi d'un frontispice gravé, 6 ff. prélim. et 533 pp. de texte.

Tome 2, un faux titre, suivi d'un titre imprimé, signé à Bruxelles, chez Fr. Foppens, avec la date de 1667; un feuillet de table et 532 pp. de texte.

Tome 3, un faux titre, suivi de 3 ff. de table, et 648 pp. de texte.

Tome 4, un faux titre et un feuillet de table; 617 pp. de texte.

Tome 5, un faux titre et 3 ff. de table; 663 pp. de texte.

Tome 6, un faux titre et 3 ff. de table; 580 pp. de texte.

Tome 7, un faux titre, un fenillet de table et 456 pp. de texte.

Tome 8, un faux titre, un feuillet de table et 560 pp. de texte.

Tome 9, un faux titre contenant : Tables géographiques pour les Vies des Hommes illustres de Plutarque, dressées par le R. P. Lubin, Augustin, prédicateur et géographe ordinaire du Roy, sur la nouvelte traduction du grec faite par Monsieur l'abbé Tallemant; un feuillet d'avertissement et 432 pp.

Foppens avait déjà imprimé en 1667,

l'Elite des Hommes illustres, par le même traducteur en deux parties, chacune avec un grand titre, portant son nom (celui de la 2e partie est conservé dans le tome 2 de cette édition ou du moins dans mon exemplaire) mais lorsque cet infatigable imprimeur a donné en 1681, toutes les Vies de Plutarque, il a fondu sans interruption de pagination ces deux parties, bien qu'imprimées en caractères plus gros que le reste, dans les deux premiers tomes de ce volumineux ouvrage qui maintenant est devenu rare et cher lorsqu'il est bien conditionné; un exemplaire couvert par Niédrée fut porté à près de 300 francs, en 1844, et celui du marquis de Coislin, à ses armes, a été vendu 290 francs, plus 5 % de frais, en 1847.

Sans date.

89. (BUSSY-RABUTIN) Histoire Amoureuse des Gaules (une croix). A Liége (sans nom ni date). pet. in-12 de 190 et 69 pp., non compris le titre, plus 3 pp. pour la clef. La 2o pagination est intitulée : Suite de l'Histoire d'Ardelise. P.

Berard cite cette édition comme la plus belle, la plus recherchée et la plus rare, et malgré les assertions de Brunet, il persiste à l'indiquer comme sortant des presses Elseviriennes.

Quant à moi, je pense qu'aucune des éditions de cette œuvre de Bussy, n'a été imprimée par les Elsevier, que ce n'est même pas celle qu'indique Berard ci-dessus, mais que ce sont celles sans lieu ni date, ayant au frontispice une Rénommée embouchant la trompette et au bas de la gravure les mots Bus. inv. Rabut. exc., qui sont le plus dans leur genre et doivent de préférence être annexées à leur collection. Brunet les décrit dans le tome ler de son Manuel, et voici ce qu'en dit Mr Jules Chenu dans le Bulletin du Bibliophile de

Techener de l'année 1847, pages 578 et 579.

« Parmi les nombreuses éditions de l'Histoire amoureuse des Gaules, la plus recherchée est celle que Mr Brunet décrit tome ler, p. 503, 2e colonne, ligne 25, de son Manuel du libraire et qui doit probablement la préférence qu'on lui accorde au cantique Que Deodatus est heureux! qu'elle renferme dans un feuillet intercalaire, coté 197-198, plutot qu'à la Lettre écrite au Duc de Saint-Aignan par le Comte de Bussy, en date du 12 novembre 1665.

« Dans le second alinéa des remarques que fait Mr Brunet sur cette édition privilégiée, le savant Bibliographe en mentionne une autre de 246 pp. (au lieu de 244, plus 12 pp. contenant la Lettre de 1665), dont les sept dernières renferment les Maximes d'Amour en vers et dans laquelle on ne trouve ni le Cantique ni la Lettre du Duc de Saint-Aignan.

« Mr Brunet ordinairement si exact dans la description qu'il donne des ouvrages mentionnés dans son Manuel, me semble être ici en défaut, ou, ce que je ne pense

pas, l'édition qu'il annonce est autre que celle que j'ai entre les mains, et dont voici la disposition.

Titre gravé sur un feuillet qui ne compte pas dans le nombre des pages, qui est 246; à la page 196 se trouve, à sa véritable place, et non intercalé, le cantique que Deodatus est heureux! enfin les huit dernières pages qui sont précédées d'un feuillet blanc non coté, et qui pourtant complète le cahier signé K, contiennent les Maximes d'amour.

« Le nom de l'imprimeur qui a donné ces deux éditions, n'est plus aujourd'hui un mystère Foppens, de Bruxelles, qui a publié de fort jolis ouvrages, dont plusieurs ont mérité l'honneur d'être attribués aux presses Elseviriennes, s'y révèle, malgué le soin qu'il a pris de dissimuler jusqu'à l'année et au lieu d'impression.

C'est donc à Fr. Foppens qu'est due l'exécution des deux éditions de l'Histoire amoureuse des Gaules, qu'il faut annexer à la collection Elsevirienne, de préférence même à celle que j'indique ci-dessus, avec une croix, en 190 et 69 pp., plus le titre et la clef.

[ocr errors]
« PreviousContinue »