Page images
PDF
EPUB

ENCYCLOPÉDIN

MODERNE,

OU

DICTIONNAIRE ABRÉGÉ

DES HOMMES ET DES CHOSES.

ΤΟ ΜΕ ΧΙ.

IMPRIMERIE DE P.-M. DE VROOM,

RUE DE LOUVAIN, PRÈS DU BOULEVARD.

*

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]

DE LA BIOGRAPHIE UNIVERSELLE DE TOUS LES HOMMES CÉLÈBRES (NATIONAUX et étrangers),

DEPUIS LES TEMPS LES PLUS RECULÉS jusqr'a nos JOURS.

TOME ONZIÈME.

Bruxelles,

CHEZ TH. LEJEUNE, LIBRAIRE-ÉDITEUR,

RUE DES ÉPERONNIERS, S. 8, No 397,

[ocr errors]

AU COIN DE LA RUE DE LA MADELEINE.

1829.

||

MODERNE,

OU

DICTIONNAIRE ABRÉGÉ

DES HOMMES ET DES CHOSES,

DES SCIENCES, DES LETTRES ET DES ARTS.

(Les Articles biographiques indiqués par un ne se trouvent dans aucune autre Edition. )

[blocks in formation]
[ocr errors]

* FEUGUIÈRES (GUILLAUME ), profes- périeure, c'est la partie de sor disque qui seur de théologie à Leyde , daus la seconde regarde le ciel; une face inférieure, c'est la partie du 16e siècle, naquit à Rouen et partie de son disque qui regarde la terre ; mourat dans cette ville dans un âge très- une base , c'est l'extrémité par laquelle elle avancé, après avoir publié quelques trai- fait corps avec le péticle ; un sommel, c'est tés , qui ont eu beaucoup de vogue, tels que: l'extrémité opposée à sa base ; deux córés, Propheticæ et apostolicæ , id est, totius di- ce sont les deux portions du disque partagé vinæ ac canonicæ scripturæ thesaurus, Lon- par une ligne médiane, fictive ou réelle, dres, 1574 in-fol.; Berne 1601, in-fol.; Gė. qui s'étend de la base au sommet. néve, 1624, in-fol.; un commentaire sur le Le pétiole part, soit du collet, soit de la traite : De corpore et sanguine Domini , par lige, soit de la branche. Il renferme, sous Betrao ou Batramne, moine de Corbie. une enveloppe de tissu cellulaire, qui est

* FEUILLADE. Voyez Aubusson (Fran- un prolongement de la substance herbacec çois et Louis ).

de l'écorce , des filets composés de trachées , FEUILLE. (Botanique.) Les feuilles sont de fausses trachées , de vaisseaux poreux, en en général des lames minces, molles et ver- communication directe avec l'élui médultes, que l'on doit considérer à la fois comme laire. des racines aériennes et comme des pou- Le pétiole esl tantôt tout d'une venue, et mons propres aux végétaux. Avant leur dé- tantot ramifié et comme composé de pluveloppement, elles sont diversement roulées sieurs pièces réunies par des articulations. ou pliées sur elles-mêmes. Ces petits amas Dans le premier cas, la feuille a une seule de jeunes feuilles, arrondis ou coniques, lame continue ; dans le second cas, la feuille prennent dans les arbres le nom de boulons, se subdivise en plusieurs petites lames ou et sont revêtus d'écailles, appliquées les folioles, souvent portées chacune sur un unes sur les autres.

pétiole particulier qu'on designe sous le nom Les feuilles sont, la plupart, composées de petiolule. d'une lame, expansion mince qui termine Toute la partie d'un petiole, qui sert d'atla partie du végétal exposée à l'air, et en tache aux pétiolules, prend le nom de raaugmente la surface ; et d'un petiole , petit chis. sapport qui unit la lame au végétal, et qu'on On qualifie de cóles, de nervures, de vei. nomme vulgairement la queue de la feuille. nes et de veinules , les lignes en relief, ou La lame a une marge ou bord, c'est la ligne bien en creux, que forment à la superficic que dessine son contour; un disque, c'est de la lame les ramifications des Gilets vastoute l'étendue de sa surface; une face su- culaires du pétiole. La côle et le faisceau Tome 11.

1

a

[ocr errors]
« PreviousContinue »