Opere matematiche di Francesco Brioschi: Pubblicate per cura del comitato per le onoranze a Francesco Brioschi, Volume 5

Front Cover
U. Hoepli, 1909 - Mathematics
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents


Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 261 - Mémoire sur la relation qui existe entre les distances respectives de cinq points quelconques pris dans l'espace, suivi d'un essai sur la Théorie des transversales, 4to. 1806 ..... 5s 2939 de la Corrélation des figures de géométrie, Svo.
Page 401 - Vous auriez voulu que j'eusse donné la chaîne des idées qui m'a conduit à mes théorèmes. Cependant la route que j'ai suivie n'est pas susceptible de rigueur géométrique. La chose étant trouvée, on pourra y substituer une autre sur laquelle on aurait pu y parvenir rigoureusement. Ce n'est donc que pour vous, Monsieur, que j'ajoute le suivant...
Page 410 - ... examiner d'abord les principes en eux-mêmes, sans songer d'avance à les plier de force au calcul. La géométrie , qui ne doit qu'obéir à la physique quand elle se réunit avec elle , lui commande quelquefois. S'il arrive que la question qu'on veut examiner soit trop composée , pour que tous les élémens...
Page 135 - 0) «,, u,, ..., um sont les coefficients d'une équation du degré m, et si l'on pose • oityr= - ' - > v étant une quantité réelle quelconque qui n'est pas intermédiaire entre o et — m, l'équation aura nécessairement au moins autant de racines imaginaires qu'il ya de variations de signes dans la série G,, G,, ..., Gm.
Page 460 - Essai sur la manière la plus avantageuse de construire les machines hydrauliques, et en particulier les moulins à blé.
Page 401 - L'équation du quatrième degré à laquelle me mena la première ayant presque la même forme que celle qui sert à la trisection, j'y soupçonnais quelque rapport. Par un tâtonnement heureux, je remarquais dans ces deux cas l'autre transformation complémentaire pour la multiplication. Là j'écrivis ma première lettre à M. Schumacher, la méthode étant générale et vérifiée par des exemples.
Page 499 - Cette cohé« sion des molécules entre elles et celle des mêmes molécules à la matière « dont le tuyau est formé ou dans laquelle le canal est creusé doivent en gé« néral être représentées par des valeurs différentes, mais comparables ou de « même ordre les unes par rapport aux autres.
Page 111 - Von parvienne assez promptement par cette •voie à la connaissance des racines. Les exemples cités par Euler sont ingénieusement choisis, mais ce mode d'approximation exige en général trop de calculs. Nous ne considérons donc cette question que sous les rapports théoriques. » C'est pour cela que je crois inutile d'entrer en de plus, longs détails. DÉMONSTRATION DU THÉORÈME DE LEXELL ; PAR M. LEBESGUE.

Bibliographic information