Page images
PDF
EPUB

gvediam Abrahami sacrificantis Latiné à Jacomoto E versam & appendicem ad poemata' addens Jacobus

Stoerus opus ad finem postea perduxit, quod inchoaverat, & maximà ex parte Stephanus absolverat.

Per diversas peregrinationes multiplicésque laborum fcenas Henricum noftrum ad extremum propè fabulæ actum perduximus. Nemini magis varia vitæ commutabilisque ratio, nemini magis vaga volubilísque fortuna. Nemo quamvis in li. teris plus utilitatem fecerit ut omnes cognofcerent suam, vix tamen fuit quisquam, cui bonæ literæ magis infæliciter cefferint. Aulas licèt lectaretur, magnúmque in honorem apud Magnates esse videretur, quæstus tamen ei fuit indè pauperrimus. Dum aliis recludit Thesauros , fibi ipfe pro Thesauro carbones reperit. Mirari jure quis poffet hominem tot rerum difficultatibus affectum, tot itinera emenfum, tot calamitatibus fractum fatis animi, temporis & virium habuisse, ad obeundos eos rei Literariæ ac Typographicæ labores, quos haatenus enumeravi. Verùm præter illa opera magna fanè ac multa alia quoque neque parva nec pauca, ab ipso partim elucubrata,partim inchoata, partim promissa ex variis, ubi eorum meminit, libris colligere operæ pretium duxi. Ac priusquam ea desciibim, lubet illa Henrici opuscula præmittere,

[merged small][ocr errors][merged small]

quæ in Barberin. Bibliothecæ Indice ; & Draudii Bibliothecâ Clafficâ habentur ; quæque : V. C. la Croix du Maine recensuit.

Ex Barberinæ Bibliothecæ Indice.

[ocr errors]

2

Notationes ad Clenardi Institutiones linguæ Græcæ.
Schediasmata z ad Dicæarchum. Aug. 1600.
Emendationes in Petronii epigrammata. Helenop. 1610.
Carmina super obitu Vi&torii.
De Martinalitiâ venatione Epigrammata. Heidel. 1592. 4.
Vita Rustica. In Amphit. Sapient. Socrat.

Ex Drandii Bibliothecâ Claflica.

:

Carmen de senatulo fæminarum. Argentor. apud Anton. Bertram. 1596. 4.

Henry Estienne : Les premices ou le premier livre des proverbes epigrammatizés. 1593. 8.

L'Alcoran des Cordeliers, tant en Latin qu'en François, c'est à dire, recueil des plus notables bourdes & blafphemes impudens de ceux, qui ont osé comparer S. François à Jesus Christ, tiré du grand livre des conformites , jadis composé par F. Barthelemy de Pife, & parti en deux livres. à Geneve. 1578. 8.

[ocr errors]

Ex Vir. Clariff. la Croix du Maine.

Les plus notables & plus anciennes Histoires entre le Grecques & Latines, recueillies & traduites par luy.

Comment chacun peut acquerir de la prudence par la le&ure des Histoires.

Almeloveen. pag. 85.

Haranges

[ocr errors]

Haranges prinses des plus anciens Historiens : traduites par luy au plus pres du Grec, & fans changer, adjouster, ou diminuer, comme il à esté fait es precedentes traductions.

Deux oraisons d'Isocrate, traduites par luy.

Quatre oraisons de Dion ( surnommé Chryfoftome, à cause de son eloquence : c'eft à dire, Bouched'or) de la traduction.

Trois traitez de Plutarque, traduits par luy. Deux oraisons de Synelius : dont l'une est, de la Royauté, ou gouvernement d'un Royaume, de fa traductione.

Advertissemant aux Princes touchant les flatteurs.

Discours sur l'opinion de Platon & Xeniophon (disciples de Soa crates) touchant la capacité de l'esprit feminin.

Des anciens guerriers de la Gaule, & de leurs fucceffeurs.
De la préeminence de la couronne de France.

Epistres Laconiques (c'est à dire, ayans une gentile brefveté) de plusieurs Grecs. Ensemble les epistres de Brutus, avec les responses, recueillies & traduites par luy.

De la brefveté qu'admet le langage François, non moins que le Grec, ou le Latin, avec un advertissement de plusieurs superfluitez de langage (appellées Pleonasines) qui nous font ordinaires.

Traité touchant les dialectes François, monstrant que nostre långage en est enrichi, comme le Grec par les liens : & qu'aulli la diversité est semblable en quelques choses.

Oraison monstrant qu'il ne faut croire aisément aux accusateurs, traduite de Lucian, ou plustot de celuy auquel on a donné ce nom.

“ En l'epistre mise devant la traduction, il rend raison pour laquelle il n'a estimé point ce livre estre de Lucian : & pour

quoy il a interpreté ainfi le tiltre, & non pas, de ne croire “ aisément à la calomnie. Il advertit aussi de plusieurs autres fau

tes notables commises par les precedents traducteurs. Plusieurs Dialogues de Lucian, traduits par luy.

Observations de quelques secrets du langage François. Ensemble sur les expositions d'aucuns mots empruntez du Grec, où du Gg 2

Latin,

[ocr errors]
[ocr errors]

Latin, dont la naïve & vraye signification eft ignorée de plusieurs.

De la difference de nostre langage François d'avec l'ancien.

Dialogue intitulé, le Correcteur du mauvais langage François. C'est à dire des fautes que plufieurs y commettent.

De l'Orthographie & Kakographie Françoise.
Traité de proverbes Francois.

Plufieurs advertissemens touchant les traductions du Grec ou Latin en François.

OEUVRES DUDIT HENRY ESTIENNE,

En Poësie Françoise. EEpistre au Roy touchant l'enrichissement du langage François

par moyen du Grec: pour luy eftre presentée avec le Thre. for de la langue Grecque, composé par ledit Estienne.

Epigrammes sur divers subjects.
Plusieurs epigrammes Grecs traduits par luy.
Poësies Grecques & Latines, de divers, traduites par luy.
Plusieurs fentences des Poëtes Grecs, &Latins, de fa traduction.
Conseils & enseignemens, concernans la Philosophie morale.
Autres enseignemens, par fimilitudes, ou comparaisons.

Deploration de la mort de tref-vertueuse Damoiselle Barbe de Villay.

Les Adieux & Contradieux à une Damoiselle.

Poëme contre la calomnie, & les calomniateurs dedié au Roy. De eo mentionem facit in fine Præfationis Poëmacii, Musa Mo. nitrix principum, di&ti.

Poëme contre le Babil, & les Babillards.
Poëme contre la flatterie, & les flatteurs.
Poëme contre l'ingratitude, & les ingrats.
Poëme contre l'Avarice, & les avaricieux.
Poëme contre l'Orgueil, & les orgueilleux.

P

Poëme contre l'jurongnerie, & les jurongnes.
Poëme de la loüange de la Poureté contente.
Poëme de la louange des letres, & des hommes lettrez.

Poème à la louange de ceux qui ont joint l'amour & l'estude des lettres à l'amour & l'exercice des armes."

Poëme contre les ignorans & ennemis des lettres. Aucuns des livres susdits courent soubs le nom du Sieur de Griere, qui est une fienne terre.

Catalogus Librorum, quorum editionem Hen

ricus Stephanus in animo habuit, ex ipfius ya. riis operibus collectus.

2

2

5

6

8

9

A Ristoteles. · Aristophanes. · Athenæus. · Biblia

. ? Hebræa cum versione LXX. ?. 3 Cicero. $4 Coluthus. ' Diodorus Siculus. ' Dionysius Hali

carnaffeus. ? Dioscorides. * Euripides. ' Fragmenta veterum Latinorum authorum. 10 Macrobii libellus de differentiis Græci & Latini Verbi. " Pau- . · sanias. 'Plinins “ s Polybius. * Quintus Smyrnæus.

Seneca Philosophus. '. '3 Stobæus. ? Strabo. - Thucydides. * Tryphiodorus. "* Xenophon.

2

[ocr errors]

4

I 2

2

14

4

1

2

Plato. 1578. Henr. Steph. Le&tori pixonad w ora Deum,ut meos in edendo etiam poft Platonem præceptorem dis scipulo Aristotele conatus ad exituin non minus fælicem peso ducat. Præfat. ad Paul. Steph. ante Gell 1585.

“ In Aristotelis præsertim editionem omnia undique auxilia, pro eo ac debui, “ diligenter conquilivi, & etiam nunc adly ta nyriuwr y dregeuva urv G vej GravWgóuer data ã. ? Epiltol. de Typogr. itat. και σκευωρόμενα διατπ ώ.

. 3 Castigat. in Cicer, 1557. p. 98.

.“ Ciceronis operum volumen meis typis excufum divulgabo. 4 Homer. 1588. Epiftol. ad lea." Coluchi & Tryphiodori posmatia cum Quinti Smyrnai " poemate, quod Homeri Paralipomena nominarur, edenda cen.

Indicem poemata Homeri cum illis communem ba" bebunt, & meis in illos annotationibus etiam quædam ad lo

G: 3

merum

a lui.

« PreviousContinue »