Bibliothèque des sciences, et des beaux arts, Volume 21

Front Cover
1 Review
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified

From inside the book

What people are saying - Write a review

Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
User Review - Flag as inappropriate

GB 58

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 202 - ... point nos calamités. Tu ne nous as point donné un cœur pour nous haïr, et des mains pour nous égorger ; fais que nous nous aidions mutuellement à supporter le fardeau...
Page 202 - Puissent tous les hommes se souvenir qu'ils sont frères! qu'ils aient en horreur la tyrannie exercée sur les âmes, comme ils ont en exécration le brigandage qui ravit par la force le fruit du travail et de l'industrie paisible!
Page 199 - Il ne faut pas un grand art, une éloquence bien recherchée, pour prouver que des chrétiens doivent se tolérer les uns les autres. Je vais plus loin : je vous dis qu'il faut regarder tous les hommes comme nos frères. « Quoi! mon frère le Turc? mon frère le Chinois? le Juif? le Siamois? — Oui, sans doute ; ne sommes-nous pas tous enfants du même père, et créatures du même Dieu? » « Mais ces peuples nous méprisent; mais ils nous traitent d'idolfitreel Hé bien!
Page 311 - Il monte sur un bateau, gagne à force de rames le milieu du fleuve, aborde, attend au bas de la pile que toute la famille, père, mère, enfants & vieillards, se glissant le long d'une corde, soient descendus dans le bateau. Courage, dit-il, vous voilà sauvés.
Page 30 - Turenne aidé des connoiffances d'un fiecle plus éclairé , étoit fans doute plus habile capitaine que Bertrand ; mais on peut dire à la gloire de ce dernier , qu'il tira de...
Page 317 - Ariftophane eft l'auteur. Mais un genre fupérieur à tous les autres, eft celui qui réunit le comique de fituation & le comique de...
Page 314 - Moliére en a raflemblés dans Harpagon ; mais cette exagération rentre dans la vraifemblance lorfque les traits font multipliés par des circonftances ménagées a
Page 316 - Nation douce & polie où chacun fe fait un devoir de conformer fës fentimens & fes id^es aux mœurs de la fociété , où des préjugés font des principes , où les ufages font des loix, où l'on eft condamné à vivre feul dès qu'on veut vivre pour foi - même j cette Nation ne doit préfenter que des caractères adoucis par les égards , & que des vices palliés...
Page 101 - Que ce soit un hydre, un avare, un faux dévot, un Néron, dès qu'on les a présentés avec tous les traits qui peuvent leur convenir on a peint la belle Nature.
Page 310 - l'arcade du milieu , fur laquelle étoit „ une maifon , & dans cette maifon une „ famille entière. Du rivage on voyoit „ cette famille éplorée tendre les mains, „ demander du fecours. Cependant la „ force du torrent détruifoit à vue d'œil ,, les piliers de l'arcade. Dans ce péril , „ le Comte Spolverini propofe une bourfe „ de cent Louis, à celui qui aura lecoura„ ge d'aller dans un bateau délivrer ces

Bibliographic information