Page images
PDF
EPUB

tenant des mines de cuivre; mais la décoloration de l'argent est probablement due à l'hydrogène sulfuré, et c'est un fait bien connu, que les écoulemens d'une mine de cuivre sont si

particulièrement préjudiciables au poisson, que plusieurs lacs qui en étoient d'abord pourvus abondammeni, en ont été entièrement dépeuplés par celle même circonstance. Des poisons ve gétaux avalés par les poissons dont la voracité ne distingue rien, ont été considérés comme la cause de la qualité malfaisanie de leur chair, et le Dr Dickson, lout bien examiné, est porté à adopler celle opinion. (Annals of Philosophy, juin, 1918.)

Sur le Serpent de la mer de l'Amérique du nord. Une Lellre de New-York, du 11 seplembre, a apporté à Londres la nouvelle que le fameux Serpent américaiu, dont nous avons eu déjà plusieurs fois l'occasion d'entretenir nos lecleurs, a été pris. C'est le capitaine Rich, dit la Lejlre, qui l'a tué et qui l'a apporté à Boston. Suivant quelques journaux, ce capitaine assure que c'est bien le même animal qu'il avoit déjà harponné, la blessure qu'il lui fit à cette époque n'étant pas encore guerie; el quoiqu'il lui parůt alors qu'il avoit 70 pieds. de long, il se trouve qu'il n'en a plus que 10 sur 7 de cir-. conférence. Mais d'après un autre récit, l'animal pris par le pitaine Rich, n'est pas du tout celui qu'il avoit poursuivi et atteint d'un coup de harpon, mais simplement une petite Baleine à bosse, B. gibbosa; en sorte que cet inimense animal dont les journaux américains nous parlent si longuement, et d'une manière si extraordinaire depuis près de deux ans, pourroit bien n'être autre chose qu'une colonne de jeunes Baleines à bosses, dont on n'auroit aperçu au-dessus du nivau de la mer, que l'élévation qui dans celle espèce remplace la nagcoirę dora sale. C'est ce qne nous ne larderons pas sans doute à savoir, M. Lesueur nous ayant annoncé qu'il se propose d'éclaircir ce point, comme il l'a déjà fait pour le Scoliophis, qu'il a montré n'élre qu'un individu monstrueux par accident d'une espèce de Serpent

са

du pays.

PRIX PROPOSÉ Par l'Académie royale des Sciences, Inscriptions et Belles-Lettres

de Toulouse, pour les années 1819, 1820, 1821. Pour 1819, la même question qu'elle avoit proposée pour 1816;

déterminer les effets produits sur un cours d'eau par la construction d'un barrage moins élevé que les bords de son lit, et donner des formules qui expriment ces effets, etc. La valeur du prix, 1000 fr.

Pour 1820 : Quel a été l'état des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts, depuis le commencement du VIII° siècle jusqu'à la fin du XVIII', dans les contrées méridionales de la France, La valeur du prix, 500 fr.

Enfin, elle propose pour sujet du prix qu'elle doit adjuger én 1821, les questions suivantes sur la stratification ou division en couches de masses minérales, ou systèmes de masses minérales, dont l'ensemble constitue la partie solide du globe terrestre qui nous est connue.

1°. Faire connoitré les circonstances particulières que la stratification de chaque sorte de masses minérales peut présenter, tant sous le rapport de la forme des couches, que sous celui de leur direction et de leur inclinaison.

2°. Déterminer les lois , soit générales , soit particulières, aux. quelles la stratification des masses minérales peut être soumise; cette détermination doit être basée sur des faits positifs et bien constatés.

30. Indiquer, d'après les principes généralement admis en Physique et en Histoire naturelle , la cause de la stratificatiou et de ses lois.

L'Académie prévient que cette dernière demande n'est qu'accessoire , et que la question mise au concours est la détermi- . nation des lois de la stractification. La valeur du prix est de 500 fr.

Les ouvrages, écrits en françois ou en latin, doivent être envoyés, avec les formalités d'usage, à M. le baron Picot de la Peyrouse, Secrétaire perpétuel de l'Académie, et ils ne seront reçus que jusqu'au " mai de chacune des années pour lesquelles le concours est ouvert,

ERRATUM. Pag. 237, lig. 4, (fig. 1, pl, III), lisez (fig. 1 pl. 1).

De l'Imprimerie de Mm Y COURCIER, rue du Jardinet, no 13,

[merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors]
[merged small][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][graphic]
« PreviousContinue »