Page images
PDF
EPUB
[graphic]

nuées, chargées de l'artiHerie du ciel, viennent mugissan t sur la mer Caspienne; elles s'arrêt en t un moment front à front suspendues, jusqu'à ce que le vent leur souffle le signal de se joindre dans leur noire rencontre au milieu des airs. Les puissans champions se regardent d'un œil si sombre, que l'Enfer devint plus obscur au froncement de leur sourcil; tant ces rivaux étaient semblables! car jamais ni l'un ni l'autre ne doivent plus rencontrer qu'une seule fois un si grand Ennemi ( i ). Et maintenant auraient été accomplis des faits terribles dont tout l'Enfer eût retenti, si la Sorcière à serpens, qui se tenait assise près de la porte infernale et qui gardait la fatale clé, se levant avec un affreux cri, ne se fût jetée entre les combattans.

« O Père, que prétend ta main contre ton unique « fils? quelle fureur, ô fils, te pousse à tourner « ton dard mortel contre la tête de ton père ! Et « sais-tu pour qui? Pour celui qui est assis là-haut, « et qui rit de toi, son esclave, destiné à exécuter « quoi que ce soit que sa colère, qu'il nomme «justice, te commande, sa colère qui un jour tr vous détruira tous les deux. »

Elle dit : à ces mots le fantôme infernalpestiféré s'arrêta. Satan répondit alors par ces paroles:

(i) Le Christ.

So strange thy outcry, and thy words so strange Thou interposest, that my sudden hand Prevented spares to tell thee "yet by deeds What it intends; till first I know of thee, What thing thou art, thus double-form'd; and why, In this infernal vale first met, thou call'st Me father, and that phantasm call'st my son: I know thee not, nor ever saw till now Sight more detestable than him and thee.

To whom thus the portress of hell gate replied :Hast thou forgot me then, and do I seem Now in thine eye so foul, once deem'd so fair In heaven? when at the assembly, and in sight Of all the seraphim with thee combined In bold conspiracy against heaven's King, All on a sudden miserable pain Surprised thee; dim thine eyes, and dizzy swum In darkness, while thy head flames thick and fast Threw forth; till on the left side opening wide, Likest to thee in shape and countenance bright, Then shining heavenly fair, a goddess arm'd, Out of thy head I sprung : amazement seized All the host of heaven; back they recoil'd afraid At first, and call'd me Sin, and for a sign Portentous' held me: but, familiar grown,

« Ton cri si étrange et tes paroles si étranges « nous ont tellement séparés que ma main, sou«dain arrêtée, veut bien ne pas encore tê dire « par des faits, ce qu'elle prétend. Je veux aupa« ravant savoir de toi quelle chose tu es, toi « ainsi à double forme , et pourquoi, dans cette « vallée de l'Enfer me rencontrant pour la pre« mière fois, tu m'appelles ton père, et pourquoi « tu appelles ce spectre mon fils ? Je ne te con« nais pas ; je ne vis jamais jusqu'à présent d'objet « plus détestable que Lui et Toi.

La portière de l'Enfer lui répliqua:

« M'as-tu donc oubliée, et semblé-je à présenta « tes yeux si horrible, moi jadis réputée si belle « dans le ciel ? Au milieu de leur assemblée et « à la vue des sérpahins entrés avec toi dans une « hardie conspiration contre le Roi du Ciel, tout « d'un coup une douleur cruelle te saisit; tes yeux « obscurcis et éblouis nagèrent dans les ténèbres, « tandis que ta tête jeta des flammes épaisses « et rapides: elle se fendit largement du côté « gauche; semblable à toi en forme et en bril« lant maintien, alors éclatante et divinement « belle, je sortis de ta tête, déesse armée. L'éton« nement saisit tous les guerriers du Ciel; ils recu« lèrent d'abord effrayés et m'appelèrent PÉcHÉ.et « me regardèrentcommeunmauvaisprésage.Mais I pleased, and with attractive graces won

The most averse; thee chiefly; who full oft

Thyself in me thy perfect image viewing

Becamest enamour'd; and such joy thou took'st

With me in secret, that my womb conceived

A growing burden. Meanwhile war arose,

And fields were fought in heaven; wherein remained

(For what could else?) to our Almighty Foe

Clear victory, to our part loss and rout

Through all the empyrean: down they fell

Driven headlong from the pitch of heaven, down

Into ihis deep, and in the general fall

I also; at which time this powerful key

Into my hand was given, with charge to keep

These gates for ever shut, which none can pass

Without my opening. Pensive here I sat

Alone, but long I sat not, till my womb,

Pregnant by thee and now excessive grown,

Prodigious motion felt and rueful throes.

At last this odious offspring whom thou seest,

Thine own begotten, breaking violent way,

Tore through my entrails, that, with fear and pain

Distorted, all my nether shape thus grew

Transformed : but he, my inbred enemy,

Forth issued, brandishing his fatal dart

Made to destroy : I fled, and cried out, Death;

« PreviousContinue »