Page images
PDF
EPUB

« bientôt familiarisés avec moi, je leur plus, et mes « grâces séduisantes gagnèrent ceux qui m'ait vaient le plus en aversion, toi principalement. « Contemplant très souvent en moi ta parfaite « image, tu devins amoureux, et tu goûtas en «secret avec moi de telles joies, que mes en« trailles conçurent un croissant fardeau.

« Cependant la guerre éclata et l'on combattit « dans leschampsduCiel. Anotre puissant Ennemi «(pouvait-il en être autrement) demeura une vic« toire éclatante, à notre parti la perte etladéroufe « tlans tout l'Empyrée. En bas nos légions tomhè« rent, précipitées la tête la première du haut du « ciel, en bas, dans cet Abîme, et moi avec elles « dans la chute générale. En ce temps-là, cette clé « puissante fut remise dans mes mains, avec ordre « de tenir ces portes à jamais fermées, afin que « personne ne les passe, si je ne les ouvre.

«Pensive, je m'assis solitaire, mais je ne demeu« rai pas assise long-temps: mes flancs fecondés « par toi et maintenant excessivement grossis, « éprouvèrent des mouyemens prodigieux * et les « poignantesdouleurs de l'enfantement Enfin, cet « odieux rejeton que tu vois, de toi engendré, se « frayant la route avec violence, déchira mes en« trailles lesquelles étant tordues par la terreur et « la souffrance, toute la partie inférieure de mon « corps devint ainsi déformée. Mais lui, mon en« nemi-né, en sortit, brandissant son fatal dard,

Hell trembled at the hideous name, and sigh'd
From all her caves, and back resounded, Death.
I fled, but he pursued, though more, it seems,
Inflamed with lust than rage; and, swifter far,
Me overtook, his mother, all dismayed;
And, in embraces forcible and foul
In gendering with me, of that rape begot
These yelling monsters, that with ceaseless cry
Surround me, as thou saw'st; hourly conceived
And hourly born, with sorrow infinite
To me: for, when they list, into the womb
That bred them they return, and howl and gnaw
My bowels, their repast; then bursting forth
Afresh with conscious terrours vex me round,
That rest or intermission none I find.

Before mine eyes in opposition sits
Grim Death, my son and foe, who sets them on;
And me his parent would full soon devour
For want of other prey, but that he knows
His end with mine involved; and knows that I
Should prove a bitter morsel, and his bane,
Whenever that shall be; so Fate pronounced.
But thou, 0 father, I forewarn thee, shun
His deadly arrow; neither vainly hope
To be invulnerable in those bright arms,
Though tempered heavenly; for that mortal dint,
Save he who reigns above, none can resist.

« fait pour détruire. Je fuis et je criai : Mort! « L'enfer trembla à cet horrible nom, soupira du « fond de toutes ses cavernes, et répéta : Mort!

«Je fuyais; mais le spectre me poursuivit, «quoique, à ce qu'il semblait, plus enflammé « de luxure que de rage: beaucoup plus rapide que « moi, il m'atteignit, moi, sa mère, toute épouvan« tée. Dans des embrassemens forcenés et souillés «engendrant avec moi, de ce rapt vinrent ces «monstres aboyans qui poussant un cri continu « m'entourent, comme tu le vois, conçus d'heure «enheure, d'heure en heure enfantés, avec une «douleur infinie pour moi. Quand ils le veulent, «ils rentrent dans le sein qui les nourrit; ils «hurlent et rongent mes entrailles, leur festin, «puis sortant derechef, ils m'assiègent de si vives «terreurs qne je ne trouve ni repos ni relâche.

« Devant mes yeux, assise en face de moi, l'ef« frayante Mort, mon fils et mon ennemi, excite « ces chiens. Et moi, sa mère, elle m'aurait bientôt « dévorée, faute d'une autre proie, si elle ne savait « que sa fin est enveloppée dans la mienne, si elle ne « savait que je deviendrai pour elle un morceau « amer, son poison quand jamais cela arrivera: « ainsi l'a prononcé le destin. Mais toi, ô mon père, « je t'en préviens, évite sa flèche mortelle; ne te « flatte pas vainement d'être invulnérable sous « cette armure brillante, quoique de trempe cé« leste: car à cette pointe mortelle, hors celui qui « règne là-haut, nul ne peut résister.

She finished, and the subtle fiend his lore Soon learn'd, now milder, and thus answer'd smooth:—

Dear daughter, since thou claim'st me for thy sire, And my fair son here show'st me, the dear pledge Of dalliance had with thee in heaven, and joys Then sweet, now sad to mention, through dire change Befallen us, unforeseen, unthought of; know, I come no enemy, but to set free From out this dark and dismal house of pain, Both him and ihee, and all the heavenly host Of spirits, that, in our just pretences arm'd, Fell with us from on high: from them I go This uncouth errand sole, and one for all Myself expose; with lonely steps to tread The unfounded deep, and through the void immense To search with wandering quest a place foretold Should be, and, by concurring signs, ere now Created, vast and round, a place of bliss In the purlieus of heaven, and therein placed A race of upstart creatures, to supply Perhaps our vacant room; though more removed, Lest heaven, surcharged with potent multitude, Might hap to move new broils. Be this, or aught Than this more secret, now design'd, I haste To know; and, this once known, shall soon return, And bring ye to the place where thou and Death

Elle dit : et le" subtil ennemi profite aussitôt de la leçon ; il se radoucit et répond ainsi avec calme:

« Chère fille, puisque tu me réclames pour ton «père et que tu me fais voir mon fils si beau (ce «cher gage des plaisirs que nous avons eus ensemble or dans le ciel, de ces joies alors douces, aujourd'hui «tristes à rappeler à cause du changement cruel « tombé sur nous d'une manière imprévue, et au«quel nous n'avions pas pensé), chère fille, ap« prends que je ne viens pas en ennemi ; mais pour «vous délivrer de ce morne et affreux séjour des «peines, vous deux, mon fils et toi, et toute la « troupe des esprits célestes qui, pour nos justes «prétentions armés, tombèrent avec nous. Envoyé «par eux, j'entreprends seul cette rude course, « m'exposant seul pour tous ; je vais poser mes pas «solitaires sur l'Abîme sans fond, et dans mon en« quête errante, cherchera travers l'immense vide, «s'ilne serait pas un lieu prédit lequel, à en juger «parle concours de plusieurs signes, doit être « maintenant créé vaste et rond. C'est un séjour «de délices, placé sur la lisière du Ciel, habité «par des êtres de droite stature, destinés peut être «à remplir nos places vacantes; mais ils sont tenus « pi us éloignés, de peur que le Ciel, surchargé d'une «puissante multitude, ne vînt à exciter de nou« veaux troubles. Que cesoitcela, ou quelque chose «de plus secret, je cours m'en instruire; le secret «une fois connu, je reviendrai aussitôt et je vous

« PreviousContinue »