Page images
PDF
EPUB

sombre et illimité océan, sans borne, sans dimension, où la longueur, la largeur, et la profondeur, le temps et l'espace sont perdus, où la Nuit aînée et le Chaos, aïeux de la nature, maintiennent une éternelle anarchie au milieu du bruit des éternelles guerres, et se soutiennent par la confusion.

Le chaud, le froid , l'humide et le sec, quatre fiers champions, se disputent la supériorité, et mènent au combat leurs embryons d'atomes. Ceux-ci, autour de l'enseigne de leurs factions, dans leurs clans divers, pesamment ou légèrement armés, aigus, émoussés, rapides ou lents, essement leurs populations aussi innombrables que les sables de Barca ou que l'arène torride de Cyrène, enlevés pour prendre parti dans la lutte des vents, et pour servir de lest à leurs ailes légères. L'atome auquel adhère un plus grand nombre d'atomes gouverne un moment. Le CHAOS siége Surarbitre, et ses décisions embrouillent de plus en plus le désordre par lequel il règne: après lui, juge suprême, le Hasard gouverne tout.

Dans ce sauvage Abime, berceau de la nature, et peut-être son tombeau, dans cet Abîme qui n'est ni mer, ni terre, ni air, ni feu, mais tous ces élémens qui confusément mêlés dans leurs causes fécondes , doivent ainsi se combattre toujours, à moins que le tout-puissant Créateur n'arrange ses noirs matériaux pour former de nouveaux

Into this wild abyss the wary fiend
Stood on the brink of hell, and look'd a while,
Pondering his voyage; for no narrow frith
He had to cross. Nor was his ear less peald
With noises loud and ruinous, (to compare

Great things with small) than when Bellona storms, . With all her battering engines bent to rase

Some capital city; or less than if this frame
Of heaven were falling, and these elements
In mutiny had from her axle torn
The stedfast earth. At last his sail-broad vans
He spreads for flight, and in the surging smoke
Uplifted spurns the ground:

Thence many a league, As in a cloudy chair, ascending rides Audacious; but, that seat soon failing, meets A vast vacuity : all unawares Fluttering his pennons vain, plumb down he drops Ten thousand fathom deep; and to this hour Down had been falling, had not by ill chance The strong rebuff of some tumultuous cloud, Instinct with fire and nitre, hurried him As many miles aloft : that fury stay'd, Quench'd in a boggy Syrtis, neither sea, Nor good dry land : nigh founder'd on he fares; Treading the crude consistence, half on foot, Half flying; behoves him now both oar and sail.

mondes; dans ce sauvage Abîme, Satan, le prudent ennemi, arrêté sur le bord de l'Enfer, regarde quelque temps : il réfléchit sur son voyage, car ce n'est pas un petit détroit qu'il lui faudra traverser. Sori oreille est assourdie de bruits éclatans et. destructeurs non moins violens (pour comparer les grandes choses aux petites) que ceux des tempêtes de Bellone quand elle dresse ses foudroyantes machines pour raser quelque grande cité ; ou moins grand serait le fracas si cette structure du ciel s'écroulait, et si les élémens mutinés avaient arraché de son axe la terre immobile. Enfin, SATAN, pour prendre son vol, déploie ses ailes égales à de larges voiles ; et enlevé dans la fumée ascendante, il repousse du pied le sol.

Pendant plusieurs lieues porté comme sur une chaire de nuages, il monte audacieux; mais ce siége lui manquant bientôt, il rencontre un vaste vide : tout surpris, agitant en vain ses ailes, il tombe comme un plomb à dix mille brasses de profondeur. Il serait encore tombant à cette heure, si, par un hasard malheureux, la forte explosion de quelque nuée tumultueuse imprégnée de feu et de nitre, ne l'eût rejeté d'autant de milles en haut: cet orage s'arrêta , éteint dans une syrte spongieuse qui n'était ni mer, ni terre sèche. SATAN presque englouti, traverse la substance crue, moitié à pied, moitié en volant ; il lui

As when a gryphon, through the wilderness
With winged course, o'er hill or moory dale,
Pursues the Arimaspian, who by stealth
Had from his wakeful custody purloin'd
The guarded gold; so eagerly the fiend
O'er bog or steep, through strait, rough, dense, or rare,
With head, hands, wings, or feet, pursues his way,
And swims, or sinks, or wades, or creeps, or flies.

At length a universal hubbub wild Of stunning sounds and voices all confused, Borne through the hollow dark, assaults his ear With loudest vehemence : thither he plies, Undaunted to meet there whatever power Or spirit of the nethermost abyss Might in that noise reside, of whom to ask Which way the nearest coast of darkness lies, Bordering on light; when straight behold the throne Of Chaos, and his dark pavilion spread Wide on the wasteful deep : with him enthroned Sat sable-vested Night, eldest of things, The consort of his reign; and by them stood Orcus and Ades, and the dreaded name Of Demogorgon; Rumour next, and Chance, And Tumult and Confusion all imbroild; And Discord with a thousand various mouths, To whom Satan turning boldly, thus:

CS

faut alors rames et voiles. Un griffon dans le désert, poursuit d'une course ailée sur les montagnes ou les vallées marécageuses l'Arimas. pien qui ravit subtilement à sa garde vigilante l'or conservé ; ainsi l'Ennemi continue avec ardeur sa route à travers les marais, les précipices, les détroits, à travers les élémens rudes, denses ou rares ; avec sa tête, ses mains, ses ailes, ses pieds, il nage, plonge, guée, rampe, vole.

Enfin, une étrange et universelle rumeur de sons sourds et de voix confuses, née du creux des ténèbres, assaillit l'oreille de Satan avec la plus grande véhémence. Intrépide, il tourne son vol de ce côté, pour rencontrer le Pouvoir quelconque ou l'Esprit du profond Abîme, qui réside dans ce bruit, afin de lui demander de quel côté se trouve la limite des ténèbres, la plus rapprochée confinant à la lumière.

Soudain voici le trône du Chaos etson noirpavillon se déploye immense sur le gouffre de ruines. La Nuit vêtue d'une zibeline noire, siége sur le trône à côté du Chaos : fille aînée des êtres, elle est la compagne deson règne. Auprès d'eux se tiennent Orcus et Ades,et Demogorgon au nom redouté, ensuite la Rumeur,et le Hasard, et le Tumulte,et la Confusion toute brouillée, et la Discorde aux mille bouches différentes. Satan hardiment va droit au Chaos.

« PreviousContinue »