Page images
PDF
EPUB

4

Ye powers, And spirits of this nethermost abyss, Chaos and ancient Night, I come no spy, With purpose to explore or to disturb The secrets of your realm; but by constraint Wandering this darksome desert,—as my way Lies through your spacious empire up to light,— Akme, and without guide, half lost, I seek What readiest path leads where your gloomy bounds Confine with heaven; or if some other place, From your dominion won, the ethereal King Possesses lately, thither to arrive I travel this profound : direct my course; Directed, no mean recompense it brings To your behoof, if I that region lost, All usurpation thence expell'd, reduce To her original darkness and your sway, Which is my present journey, and once more Erect the standard there of ancient Night: Yours be the advantage all, mine the revenge.

Thus Satan; and him thus the anarch old, With faltering speech and visage incomposed, Answer'd :—

I know thee, stranger, who thou art; That mighly leading angel, who of late Made head against heaven's King, though overthrown.

« Vous Pouvoirs et Esprits de ce profond abîme, « Chaos et antique Nuit, je ne viens point à dessein, « en espion, explorer ou troubler les secrets de « votre royaume; mais contraint d'errer dans ce « sombre désert, mon chemin vers la lumière m'a « conduit à travers votre vaste empire; seul et « sans guide, à demi perdu, je cherche le sentier « le plus court qui mène à l'endroit où Vos obscures « frontières touchent au Ciel. Ou si quelque autre « lieu envahi sur votre domaine $ a dernièrement « été occupé par le roi Éthérée, c'est afin d'arriver « là que je voyage dans ces profondeurs. Dirigez « ma course : bien dirigée elle n'apportera pas «une médiocre récompense à vos intérêts, si « de cette région perdue toute usurpation étant « chassée, je la ramène à ses ténèbres primitives « et à votre sceptre (mon voyage actuel n'a pas « d'autre but) ; j'y planterai de nouveau l'éten« dard de l'antique Nuit. A vous tous les avan« tages, à moi la vengeance. »

Ainsi Satan : Ainsi le vieil Anarque, avec une voix chevrottante et un visage décomposé, lui répondit:

« Je te connais, étranger; tu es ce Chef puis« sant des anges, qui dernièrement fit tête au « Roi du Ciel et fut renversé. Je vis et j'entendis, I saw and heard; for such a numerous host

Fled not in silence through the frighted deep,

With ruin upon ruin, rout on rout,

Confusion worse confounded; and heaven gates

Pour'd out by millions her Victorious bands

Pursuing. I upon my frontiers here

Keep residence; if all I can will serve,

That little which is left so to deft:nd,

Encroached on still through your intestine broils

Weakening the sceptre of old Night : first hell,

Your dungeon, stretching far and wide beneath;

Now lately heaven and parth, another world,

Hung o'er my realm, link'd in a golden chain

To that side heaven from whence your legions fell:

If that way be your walk, you have not far;

So much the nearer danger: go, and speed:

Havock, and spoil, and ruin are my gain.

He ceased; and Satan stay'd not to reply;
But, glad that now his sea should find a shore,
With fresh alacrity and force renew'd
Springs upward, like a pyramid of fire,
Into the wild expanse; and through the shock
Of fighting elements, on all sides round
Environ'd, wins his way ; harder beset
And more endanger'd, than when Argo pass'd

« car une si nombreuse milice ne put fuir en si« lence à travers l'abîme effrayé, avec ruine « sur ruine, déroute sur déroute, confusion pire « que la confusion : le# portes du Ciel versèrent « par millions ses bandes victorieuses à la pour« suite. Je suis venu résider ici sur mes frontières; « tout mon pouvoir suffit à peine pour sauver le « peu qui me reste à défendre, et sur lequel em« piètent encore vos divisions intestines qui affai« blissent le sceptre de la vieille Nuit. D'abord «. l'Enfer, votre cachot, s'est étendu long et large « sous mes pieds; ensuite dernièrement, le Ciel et « la Terre, un autre monde, pendent au dessus de « mon royaume, attachés par une chaîne d'or à « ce côté du ciel d'où vos légions tombèrent. « Si votre marche doit vous faire prendre cette «route, vous n'avez pas loin; le danger est «d'autant plus près. Allez, hâtez-vous: ravages, « et dépouilles, et ruines sont mon butin. »

Il dit et Satan ne s'arrête pas à lui répondre: mais plein de joie que son océan trouve un rivage, avec une ardeur nouvelle et une force renouvelée, il s'élance dans l'immense étendue comme une pyramide de feu : à travers le choc des élémens en guerre qui l'entourent de toutes parts, il poursuit sa route, plus assiégé et plus exposé que le navire Argo quand il passa le Bosphore entre

Or in the emptier waste, resembling air,
Weighs his spread wings, at leisure to behold
Far off the empyreal heaven, extended wide
In circuit, undetermined square or round,
With opal towers and battlements adorn'd
Of living sapphire, once his native seat;
And fast by, hanging in a golden chain,
This pendent world, in bigness as a star
Of smallest magnitude close by the moon.
Thither, full fraught with mischievous revenge,
Accursed, and in a cursed hour, he hies.

« PreviousContinue »