Page images
PDF
EPUB

« perdition; parce que ton mérite, plus encore «que ton droit de naissance, Fils de Dieu, t'a « rendu plus digne d'être ce Fils , étant bon beau« coup plus encore que grand et puissant; parce 0 que l'amour a abondé en toi plus que la gloire: « ton humiliation élèvera avec toi à ce trône ton « Humanité. Ici tu t'assiéras Incarné ; ici tu règne« ras à la fois Dieu et Homme , à la fois Fils de Dieu « et de L'homme, établi par l'onction Roi universel. « Je te donne tout pouvoir : règne à jamais; et « revêts-toi de tes mérites : je te soumets, comme « chef suprême, les Trônes, les Princes, les Pou« voirs, les Dominations: tous les genoux flé« chiront devant Toi, les genoux de ceux qui « habitent au Ciel, ou sur la terre, ou sous la « terre, en Enfer. Quand glorieusement entouré « d'un cortège céleste, tu apparaîtras sur les « nuées; quand tu enverras les Archanges, tes « hérauts, annoncer ton redoutable jugement: « aussitôt des quatre vents les Vivans appelés, « de tous les siècles passés les Morts ajournés, « se hâteront à la sentence générale; si grand « sera le bruit qui réveillera leur sommeil! « Alors dans l'assemblée des Saints, tu juge« ras les médians, hommes et anges : convain« eus, ils s'abîmeront sous ton arrêt. L'Enfer, « rempli de ses multitudes, sera fermé pour tou« jours. Cependant le monde sera consumé; de New heaven and earth, wherein the just shall dwell, And after all their tribulations long See golden days, fruitful of golden deeds, With joy and love triumphing, and fair truth: Then thou thy regal sceptre shalt lay by, . For regal sceptre then no more shall need; God shall be all in all. But, all ye gods, Adore him, who to compass all this dies; Adore the Son, and honour him as me.

No sooner had the Almighty ceased, but all The multitude of angels with a shout, Loud as from numbers without number, sweet As from blest voices, uttering joy; heaven rung With jubilee, and loud hosannas fill'd The eternal regions. Lowly reverent Towards either throne they bow, and to the ground With solemn adoration down they cast Their crowns inwove with amarant and gold; Immortal amarant, a flower which once In Paradise fast by the tree of life Began to bloom ; but soon for man's offence To heaven removed, where first it grew, there grows, And flowers aloft shading the fount of life, And where the river of bliss through midst of heaven Bolls o'er Elysian flowers her amber stream; With these, that never fade, the spirits elect

« ses cendres sortira un ciel nouveau, une nou« velle terre où les Justes habiteront. Après leurs a longues tribulations, ils verront des jours d'or, « fertiles en actions d'or, avec la joie et le triom« phant amour, et la vérité belle. Alors tu dépo« seras ton sceptre royal, car il n'y aura plus « besoin de sceptre royal; Dieu sera tout en tous. « Mais, vous Anges, adorez celui qui, pour ac« complir tout cela, meurt; adorez le Fils et a honorez-le comme Moi. »

Le tout-Puissant n'eut pas plutôt cessé de parler , que la foule des anges ( avec une acclamation forte comme celle d'une multitude sans nombre,douce comme provenant de voix Saintes), fit éclater la joie : le Ciel retentit de bénédictions, et d'éclatans Hosanna remplirent les régions éternelles. Les anges révérencieusement s'inclinèrent devant les deux trônes, et avec une solennelle adoration, ils jetèrent sur le parvis leurs couronnes entremêlées d'or et d'amarante; immortelle amarante! Cette fleur commença jadis à s'épanouir près de l'arbre de Vie, dans le paradisterrestre ; mais bientôt après le péché de l'Homme, elle fut reportée au Ciel où elle croissait d'abord: là elle croît encore; elle fleurit en ombrageant la fontaine de Vie et les bords du fleuve de la Félicité, qui au milieu du Ciel, roule son onde d'ambre sur Bind their resplendent locks inwreathed with beams;

Now in loose garlands thick thrown off, the bright,
Pavement, that like a sea of jasper shone,
Impurpled with celestial roses smiled.
Then crown'd again their golden harps they took,
Harps ever tuned, that glittering by their side
Like quivers hung, and with preamble sweet
Of charming symphony they introduce
Their sacred song, and waken raptures high;
No voice exempt, no voice but well could join
Melodious part: such concord is in heaven.

Thee, Father, first they sung, Omnipotent,
Immutable, Immortal, Infinite,
Eternal King ; thee, Authour of all being,
Fountain of light, thyself invisible
Amidst the glorious brightness where thou sitt'st
Throned inaccessible ; but when thou shadest
The full blaze of thy beams, and through a cloud
Drawn round about thee like a radiant shrine,
Dark with excessive bright thy skirts appear,
Yet dazzle heaven ; that brightest seraphim

des fleurs élysiennes. Avec ces fleurs d'amarante jamais fanées, les Esprits Elus attachent leur resplendissante chevelure entrelacée de rayons. Maintenant ces guirlandes détachées sont jetées éparses sur le pavé étincelant qui brillait comme une mer de jaspe, et souriait empourpré des roses célestes. Ensuite couronnés de nouveau, les Anges saisissent leurs harpes d'or toujours accordées, et qui brillantes à leur côté, étaient suspendues comme des carquois. Par le doux prélude d'une charmante symphonie, ils introduisent leur chant sacré et éveillent l'enthousiasme sublime. Aucune voix ne se tait; pas une voix qui ne puisse facilement se joindre à la mélodie, tant l'accord est parfait dans le Ciel!

« Toi, ô Père, ils te chantèrent le premier, « tour-puissant, immuable, immortel, infini, « Roi éternel; Toi, auteur de tous les êtres, « fontaine de lumière, Toi invisible dans les glo« rieuses splendeurs où tu es assis sur un trône in« accessible, et même lorsque tu ombres la pleine « effusion de tes rayons, et qu'à travers un « nuage arrondi autour de Toi comme un raot dieux tabernacle, les bords de tes vêtemens, « obscurcis par leur excessif éclat, apparaissent: « cependant encore le Ciel est ébloui, et les plus

« PreviousContinue »