Page images
PDF
EPUB

comme une machine infernale, il recule sur luimême.

L'horreur et le doute déchirent les pensées troublées de Satan , et jusqu'au fond soulèvent l'Enfer au dedans de lui; car il porte l'Enfer en lui et autour de lui; il ne peut pas plus fuir l'Enfer d'un pas, qu'il ne peut se fuir luimême en changeant de place. La conscience éveille le désespoir qui sommeillait, éveille dans l'Archange le souvenir amer de ce qu'il fut, de ce qu'il est, et de ce qu'il doit être : de pires actions doivent amener de plus grands supplices. Quelquefois sur Eden qui maintenant se déploie agréable à sa vue, il attache tristement son regard malheureux; quelquefois il le fixe sur le ciel et sur le soleil, resplendissant alors dans sa haute tour du midi. Après avoir tout repassé dans son esprit, il s'exprima de la sorte avec des soupirs.

« O toi qui, couronné d'une gloire incompa« rable, regardes du haut de ton empire solitaire « comme le Dieu de ce monde nouveau ! toi, à la « vue duquel toutes les étoiles cachent leurs « têtes amoindries; je crie vers toi, mais non « avec une voix amie; je ne prononce ton nom, « ô soleil, que pour te dire combien je hais tes « rayons! Ils iue rappellent l'état dont je suis I fell, how glorious once—above thy sphere;

Till pride and worse ambition threw me down, Warring in heaven "against heaven's matchless King. Ah, wherefore? he deserved no such return From me, whom he created what I was In that bright eminence, and with his good Upbraided none; nor was his service hard. "What could be less than to afford him praise, The easiest recompense, and pay him thanks? How due! yet all his good proved ill in me, And wrought but malice ; lifted up so. high, I 'sdain'd subjection, and thought one step higher Would set me highest, and in a moment quit The debt immense of endless gratitude, So burdensome ; still paying, still to owe: Forgetful what from him I still received; And understood not that a grateful mind By owing owes not, but still pays, at once Indebted and discharged : what burden then? Oh! had his powerful destiny ordain'd Me some inferiour angel, I had stood Then happy; no unbounded hope had raised Ambition ! Yet why not? some other power

»

« tombé et combien autrefois je m'élevais glo« rieux au-dessus de ta sphère.

« L'orgueil et l'ambition m'ont précipité ; j'ai « fait la guerre dans le ciel au Roi du ciel qui « n'a point d'égal. Ah! pourquoi? il ne méritait « pas de moi un pareil retour, lui qui m'avait « créé ce que j'étais dans un rang éminent; il ne R me reprochait aucun de ses bienfaits ; son ser« vice n'avait rien de rude. Que pouvais-je faire de a moins que de lui offrir des louanges, hommage « si facile! que de lui rendre des actions de « grâces? combien elles lui étaient dues ! Cepen« dant toute sa bonté n'a opéré en moi que le « mal, n'a produit que la malice. Élevé si haut, « j'ai dédaigné la sujétion ; j'ai pensé qu'un degré « plus haut je deviendrais le Très-Haut; que dans « un moment j'acquitterais la dette immense « d'une reconnaissance éternelle, dette si lourde; « toujours payer, toujours devoir. J'oubliais ce « que je recevais toujours de lui; je ne compris « pas qu'un esprit reconnaissant en devant ne « doit pas, mais qu'il paie sans cesse, à la fois « endetté et acquitté. Etait-ce donc là un far« deau? Oh! que son puissant destin ne me a créa-t-il un ange inférieur! je serais encore « heureux; une espérance sans bornes n'eût pas « fait naître l'ambition. Cependant pourquoi « non? quelque autre Pouvoir aussi grand au

As great might have aspired, and me, though mean,
Drawn to his part; but other powers as great
Fell not, but stand unshaken, from within
Or from without, to all temptations arm'd.
Hadst thou the same free will and power to stand?
Thou hadst : whom hast thou then or what to accuse,
But Heaven's free love dealt equally to all?

Be then his love accursed ; since love or hate,
To me alike, it deals eternal woe:
Nay, cursed be thou; since against his thy will
Chose freely what it now so justly rues.

Me miserable ! which way shall I fly
Infinite wrath, and infinite despair?
Which way I fly is hell ; myself am hell;
And in the lowest deep a lower deep
Still threatening to devour me opens wide;
To which the hell I suffer seems a heaven.

Oh! then at last relent : is there no place
Left for repentance, none for pardon left?
None left but by submission; and that word
Disdain forbids me, and my dread of shame
Among the spirits beneath ; whom I seduced

« rait pu aspirer au trône et m'aurait, malgré « mon peu de valeur, entraîné dans son parti. « Mais d'autres Pouvoirs aussi grands ne sont « pas tombés; ils sont restés inébranlables, « armés au dedans et au dehors contre toute « tentation. N'avais-tu pas la même volonté libre « et la même force pour résister ? Tu l'avais; qui « donc et quoi donc pourrais-tu accuser, si ce « n'est le libre amour du ciel qui agit également « envers tous?

« Qu'il soit donc maudit cet amour, puisque « l'amour ou la haine pour moi semblables, m'ap« portent l'éternel malheur! Non! sois maudit « toi-même, puisque par ta volonté contraire à « celle de Dieu, tu as choisi librement ce dont tu « te repens si justement aujourd'hui!

« Ah! moi, misérable! par quel chemin fuir la co« 1ère infinie et l'infini désespoir ? Par quelque che« min que je fuie, il aboutit a l'Enfer ; moi-même je « suis l'enfer; dans l'abîme le plus profond est au « dedans de moi un plus profond abîme qui, large « ouvert, menace sans cesse de me dévorer ; auprès « de ce gouffre l'Enfer où je souffre semble le Ciel.

« Oh! ralentis tes coups! n'est-il aucune place « laissée au repentir, aucune à la miséricorde? au« cune, il faut la soumission. Ce mot, l'orgueil et ma « crainte de la honte aux yeux des Esprits de des« sous me l'interdisent ; je les séduisis avec d'autres

« PreviousContinue »