Page images
PDF
EPUB

« encore dans le bien les moyens du mal. En quoi « souvent nous pourrons réussir de manière peut« être à chagriner l'ennemi, et, si je ne me trompe, « à détourner ses plus profonds conseils de leur « but marqué.

« Mais vois! le Vainqueur courroucé a rap« pelé aux portes du ciel ses ministres de pour« suite et de vengeance. La grêle de soufre « lancée sur nous dans la tempête passée, a « abattu la vague brûlante qui du précipice du « ciel, nous reçut tombans. Le Tonnerre, avec ses « ailes de rouges éclairs et son impétueuse rage, a « peut-être épuisé ses traits, et cesse maintenant de « mugir à travers l'abîme vaste et sans bornes. Ne « laissons pas échapper l'occasion que nous cède « le dédain ou la fureur rassasiée de notre ennemi. « Vois-tu au loin cette plaine sèche, abandonnée « et sauvage, séjour de la désolation, vide de lu« mière, hors de celle que la lueur de ces flammes « noires et bleues, lui jette pâle et effrayante? Là, « tendons à sortir des ballottemens de ces vagues « de feu; là, reposons-nous, si le repos peut ha« biter là. Rassemblant nos légions affligées, exa« minons comment nous pourrons dorénavant « nuire à notre ennemi, comment nous pourrons « réparer notre perte, surmonter cette affreuse « calamité; quel renforcement nous pouvons tirer « de l'espérance, si non, quelle résolution dudés« espoir. »

Thus Satan, talking to his nearest mate, With head uplift above the wave, and eyes that sparkling blazed; his other parts besides Prone on the flood, extended long and large, Lay floating many a rood; in bulk as huge As whom the fables name of monstrous size, Titanian, or Earth-born, that warr'd on Jove, Briareos, or Typhon, whom the den By ancient Tarsus held; or that sea-beast Leviathan, which God of all his works Created hugest that swim the ocean stream: Him, haply, slumbering on the Norway foam, The pilot of some small night-founder'd skiff, Deeming some island, oft, as seamen tell, With fixed anchor in his scaly rind, Moors by his side under the lee, while night Invests the sea, and wished morn delays. So stretch'd out huge in length the arch-fiend lay Chain'd on the burning lake; nor ever thence Had risen or heaved his head, but that the will And high permission of all-ruling Heaven Left him at large to his own dark designs; That with reiterated crimes he might Heap on himself damnation, while he sought Evil to others; and enraged might see How all his malice served but to bring forth

Ainsi parlait Satan à son compagnon le plus près de lui, la tête levée au dessus des vagues, les yeux étincelans ; les autres parties de son corps affaissées sur le lac, étendues, longues et larges flottaient sur un espace de plusieurs arpens. En grandeur 11 était aussi énorme que Celui que les fables appellent de.sa taille monstrueuse, TItanien, ou H É de la terre, lequel fit la guerre à Jupiter, Briarée ou Tiphon, dont la caverne s'ouvrait près de l'ancienne Tarse. Satan égalait encoreycette bête de la mer, Léviathan, queDiEU, de toutes ses créatures , fit la plus grande entre celles qui nagent dans le cours de l'Océan : souvent la bête dort sur l'écume norvégienne; le pilote de quelque petite barque égarée au milieu des ténèbres, la prend pour une île (ainsi le racontent les matelots); il fixe l'ancre dans son écorce d'écaille, s'amarre sous le vent à son côté, tandis que la nuit investit la mer, et retarde l'aurore désirée. Ainsi, énorme en longueur le chef ennemi gisait enchaîné sur le lac brûlant; jamais il n'eût pu se lever ou soulever sa tête, si la volonté et la haute permission du régulateur de tous les cieux, ne l'avaient laissé libre dans ses noirs desseins, afin que par ses crimes réitérés il amassât sur lui la damnation , alors qu'il cherchait le mal des autres, afin qu'il pût voir, furieux, que toute sa malice n'avait servi qu'à faire luire l'infinie bonté, la grâce,

Infinite goodness, grace, and mercy shown
On man by him seduced; but on himself
Treble confusion, wrath, and vengeance pour'd.

Forthwith upright he rears from off the pool
His mighty stature; on each hand the flames,
Driven backward, slope their pointing spires, and, roll'd
In billows, leave in the midst a horrid vale.
Then with expanded wings he steers his flight
Aloft, incumbent on the dusky air
That felt unusual weight, till on dry land
He lights; if it were land, that ever burn'd
With solid, as the lake with liquid fire;
And such appear'd in hue, as when the force
Of subterranean wind transports a hill
Torn from Pelorus, or the shatter'd side
Of thundering jEtna, whose combustible
And fuel'd entrails thence conceiving fire,
Sublimed with mineral fury, aid the winds,
And leave a singed bottom all involved
With stench and smoke : such resting found the sole
Of unblest feet. Him follow'd his next mate;
Both glorying to have 'scaped the Stygian flood,
As gods, and by their own recover'd strength,
Not by the sufferance of supernal Power.

la miséricorde sur l'homme par lui séduit, à attirer sur lui-même, Sataw , triple confusion, colère et vengeance.

Soudain au-dessus du lac, l'Archange dresse sa puissante stature : de sa main droite et de sa main gauche les flammes repoussées en arrière, écartent leurs pointes aiguës, et roulées en vagues, laissent au milieu une horrible vallée. Alors ailes déployées, il dirige son vol en haut, pesant sur l'air sombre qui sent un poids inaccoutumé, jusqu'à ce qu'il s'abatte sur la terre aride, si terre était ce qui toujours brûle d'un feu solide, commele lac brûle d'un liquide feu. Telles apparaissent dansleur couleur, (lorsque la violence d'un tourbillon souterrain a transporté une colline arrachée du Pelore ou des flancs déchirés du tonnant Etna), telles apparaissent les entrailles combustibles et inflammables qui là concevant le feu, sont lancées au ciel par l'énergie minérale à l'aide des vents, et laissent un fond brûlé, tout enveloppé d'infection et de fumée: pareil fut le sol de repos que toucha Satan de la plante de ses pieds maudits. Beelzebuth , son compagnon le plus proche, le suit, tous deux se glorifiant d'être échappés aux eaux stygiennes, comme des dieux par leurs propres forces recouvrées, non par la tolérance du suprême Pouvoir.

« PreviousContinue »