Page images
PDF
EPUB

.* Mystical dance, which yonder starry sphere

Of planets, and of fix'd, in all her wheels

Resembles nearest, mazes intricate,

Eccentric, intervolved, yet regular

Then most, when most irregular they seem;

And in their motions harmony divine

So smoothes her charming tones, that God's own ear

Listens delighted.

Evening now approach'd; (For we have also our evening and our morn, We ours for change delectable, not need) Forthwith from dance to sweet repast they turn Desirous; all in circles as they stood, Tables are set, and on a sudden piled With angels' food ; and rubied nectar flows In pearl, in diamond, and massy gold, Fruit of delicious vines, the growth of heaven. On flowers reposed, and with fresh flowerets crown'd, They eat, they drink, and in communion sweet Quaff immortality and joy, secure Of surfeit, where full measure only bounds Excess, before the all-bounteous King, who shower'd With copious hand, rejoicing in their joy.

Now when ambrosial night with clouds exhaled

« dela colline sacrée (danses mystiques que la « sphère étoilée des planètes et des étoiles fixes, « dans toutes ses révolutions, imite de plus près « par ses labyrinthes tortueux, excentriques, en« trelacés, jamais plus réguliers que quand ils « paraissent le plus irréguliers ); dans leurs « mouvemens l'harmonie divine adoucit si bien « ses tons enchanteurs, que l'oreille de Dieu « même écoute charme'e.

« Le soir approchait ( car nous avons aussi « notre soir et notre matin, non par nécessité, « mais pour variété délectable): après les danses, «les Esprits furent désireux d'un doux repas. « Comme ils se tenaient tous en cercle, des tables * s'élevèrent et furent soudain chargées de la « nourrituredes anges. Le nectar couleur de rubis, « fruit des vignes délicieuses qui croissent dans « le Ciel, coule dans des coupes de perles, de « diamans et d'or massif. Couchés sur les fleurs et « couronnés de fraîches guirlandes, ils mangent, « ils se désaltèrent, et dans une aimable commu« nion, boivent à longs traits l'immortalité et la « joie. Aucune surabondance n'est à craindre là où « une pleine mesure est la seule limite à l'excès, « en présence du Dieu de toute bonté, qui leur « versait d'une main prodigue, se réjouissant de « leur plaisir.

« Cependant la nuit d'ambroisie, exhalée avec

From that high mount of God, whence light and shade
Spring both, the face of brightest heaven had changed
To grateful twilight, (for night comes not there
In darker veil) and roseat dews disposed
All but the unsleeping eyes of God to rest;
Wide over all the plain., and wider far
Than all this globous earth in plain outspread,
(Such are the courts of God) the angelic throng,
Dispersed in bands and files, their camp extend
By living streams among the trees of life,
Pavilions numberless and sudden rear'd,
Celestial tabernacles, where they slept
Fann'd with cool winds; save those, who, in thejr course,
Melodious hymns about the sovran throne
Alternate all night long:

But not so waked Satan ; so call him now; his former name Is heard no more in heaven: he of the first, If not the first archangel, great in power, In favour and pre-eminence, yet fraught With envy against the Son of God, that day Honour'd by his great Father, and proclaim'd Messiah King anointed, could îjot bear Through pride thatsight, and thoughthimself impair'd. Deep malice thence conceiving and disdain,

a les nuages de cette haute montagne de Dieu, d'où a sortent la lumière et l'ombre, avait changé la « face brillante du ciel en un gracieux crépuscule, « (car la nuit ne vient point là sous un plus « sombre voile) et une rosée parfumée de rose « disposa tout au repos, hors les yeux de Dieu « qui ne dorment jamais. Dans une vaste plaine, « beaucoup plus vaste que ne le serait le globe « de la terre déployé en plaine ( tels sont les « parvis de Dieu ) l'armée angélique dispersée « par bandes et par files, étendit son camp le « long des ruisseaux vivans, parmi les arbres « de vie; pavillons sans nombre soudain dres« sés; célestes tabernacles où les anges som« meillent caressés de fraîches brises, excepté « ceux qui dans leur course, alternent toute la « nuit, autour du trône suprême des hymnes « mélodieux.

« Mais il ne veillait pas de la sorte, Satan (ainsi « l'appelle-t-on maintenant, son premier nom n'est « plus prononcé dans le ciel). Lui parmi les pre« miers, sinon le premier des Archanges, grand en « pouvoir, en faveur, en prééminence, lui cepen« dant saisi d'envie contre le Fils de Dieu, honoré « ce jour-là de son Père, et proclamé Messie Roi « consacré, ne put par orgueil supporter cette « vue, et il se crut dégradé. De là concevant un « dépit et une malice profonde, aussitôt que

Soon as midnight brought on the dusky hour
Friendliest to sleep and silence, he resolved •
With all his legions to dislodge, and leave
Unworshipp'd, unobeyed, the throne supreme,
Contemptuous; and his next subordinate
Awakening, thus to him in secret spake : .—

Sleep'st thou, companion dear ? what sleep can close
Thy eyelids? and remember'st what decree
Of yesterday, so late hath pass'd the lips
Of heaven's Almighty? Thou to me thy thoughts
Wast wont, I mine to thee was wont to impart:
Both waking we were one ; how then can now
Thy sleep dissent? New laws thou seest imposed;
New laws from him who reigns, new minds may raise
In us who serve, new counsels to debate
What doubtful may ensue : more in this place
To utter is not safe. Assemble thou
Of all those myriads which we lead the chief;
Tell them, that by command, ere yet dim night
Her shadowy cloud withdraws, I am to haste,
And all who under me their banners wave,
Homeward, with flying march, where we possess
The quarters of the north; there to prepare
Fit entertainment to receive our King,

« PreviousContinue »