Page images
PDF
EPUB

« Ainsi parle le séraphin Abdiel, trouvé fidèle « parmi les infidèles, fidèle seul. Chez d'innom« brables imposteurs, immuable,inébranlé, non « séduit, non terrifié, il garda sa loyauté, son « amour et son zèle. Ni le nombre ni l'exemple ne « purent le contrain dre à s'écarter de la vérité, pu à « altérer, quoique seul,la constance de son esprit. « Il se retira du milieu de cette armée : pendant un « long chemin, il passa à travers 4es dédains en« nemis; il les soutint supérieur à l'injure, ne « craignant rien de la violence; avec un mé« pris rendu, il tourna le dos à ces orgueilleuses « tours vouées à une prompte destruction. »

THE ARGUMENT.

Raphael continues to relate hoy Michael and Gabriel were sent forth to battel against Satan and his angels. The first fight described : Uatan and his powers retire under night : he calls a council ; invents devilish engines, which, in the second day's fight, put Michael and his angels to some disorder; but they at length, pulling up mountains, overwhelmed both the force and machines of Satan : yet, the tumult not so ending, God on the third day sends Messiah hisSon, for whom he had reserved the glory of that victory. He, in the power of his Father, coming to the place, and causing all his legions to stand still on either side, with his chariot and thunder driving into the midst of his enemies,pursues them, unable to resist, towards the wall lof heaven; which opening, they leap down with horrour and confusion into the place of punishment prepared for them in the deep. Messiah returns with triumph to his Father.

ARGUMENT.

Raphaël continue à raconter comment Michel et Gabriel furent envoyés pour combattre contre Satan et ses anges. La première bataille .décrite. Satan, avec ses Puissances, se retire pendant la nuit: il convoque un conseil, invente des machines diaboliques qui, au second jour de la bataille, mirent en désordre Michel et ses anges. Mais à la fin, arrachant les montagnes, ils ensevelirent les forces ejt le? machines de Satan. Cependant le tumulte ne cessant pas, Dieu, le troisième jour, envoya son fils le Messie, auquel il avait réservé la gloire dé cette victpire. Le Fils, dans la puissance de son Père, venant au lieu du combat, ordonnant à toutes ses légions de rester tranquilles des deux côtés, se précipitant avec son char et son tonnerre au milieu des ennemis, les poursuit, incapables qu'ils éjaient de résister, vers la 'muraille du CM. Le Ciel s'ouvrant, ils tombent en bas avec horreur et confusion, au lieu du châtiment préparé pour eux dans l'abîme; le Messie retourne triompha^ à $on père.

[merged small][graphic][subsumed]

LIVRE VI.

« Toute la nuit l'Ange intrépide non poursuivi « continua sa route à travers la vaste plaine du « ciel, j usqu'à ce que le Matin, éveillé par les Heures « qui marchent en cercle, ouvrît avec sa main de « rose les portes de la lumière. Il est sous le mont « de Dieu et tout près de son Trône, une grotte « qu'habitent et déshabitent tour à tour la Lumière « et les Ténèbres en perpétuelle succession, ce qui « produit dans le ciel une agréable vicissitude pa« reille au jour et à la nuit. La Lumière sort, et par « l'autre porte entrent les Ténèbres obéissantes « attendant l'heure devoiler les cieux, bien que là « les Ténèbres ressemblent au Crépuscule ici.

« Maintenant l'Aurore se levait telle qu'elle « est dans le plus haut ciel, vêtue de l'or de l'em« pyrée; devant elle s'évanouissait la nuit percée « des rayons de l'Orient : soudain toute la cam« pagne, couverte d'épais et brillans escadrons « rangés en bataille, de chariots, d'armes flam«boyantes, de chevaux de feu, réfléchissant

« PreviousContinue »