Page images
PDF
EPUB

By thousands, angel on archangel roll'd;

The sooner for their arms: unarm'd, they might

Have easily, as spirits, evaded swift

By quick contraction or remove; but now

Foul dissipation follow'd, and forced rout;

Nor served it to relax their serried files.

What should they do ? if on they rush'd, repulse

Repeated, and indecent overthrow

Doubled, would render them yet more despised,

And to their foes a laughter; for in view

Stood rank'd of seraphim another row,

In posture to displode their second tire

Of thunder : back defeated to return

They worse abhorr'd. Satan beheld their plight,

And to his mates thus in derision call'd :—

O friends, why come not on these victors proud? Erewhile they fierce were coming; and when we, To entertain them fair with open front And breast, (what could we more?) propounded terms Of composition, straight they changed their minds, Flew off, and into strange vagaries fell, As they would dance; yet for a dance they seem'd Somewhat extravagant and wild, perhaps

« liers, l'ange roulé sur l'archange, et plus vite « encore à cause de leurs armes : désarmés ils au« raient pu aisément, comme esprits, s'échapper « rapides par une prompte contraction ou par un « déplacement; mais alors il s'en suivit une hon« teuse dispersion, et une déroute forcée. Ils « ne leur servit de rien de relâcher leurs files « serrées: que pouvaient-ils faire? Se précipi« teraient-ils en avant? Une répulsion nouvelle, « une indécente chute répétée, les feraient mé« priser davantage et les rendraient la risée de « leurs ennemis; car on apercevait rangée une « autre ligne de séraphins, en posture de faire « éclater leur second tir de foudre : reculer bat« tus, c'est ce qu'abhorraient le plus les anges « fidèles. Satan vit leur détresse, et s'adressant « en dérision à ses compagnons:

«—Amis, pourquoi ces superbes vainqueurs ne « marchent-ils pas en avant? Tout à l'heure ils « s'avançaient fiers, et quand, pour les bien « recevoir avec un front et un cœur ouverts ( que « pouvons-nous faire de plus ? ), nous leur propo« sons des termes d'accommodement, soudain ils « changent d'idée, ils fuient, et tombent dans « d'étranges folies, comme s'ils voulaient danser! « Toutefois pour une danse ils semblent un peu « extravagans et sauvages; peut-être est-ce de joie

For joy of offer'd peace : but I suppose,
If our proposals once again were heard,
We should compel them to a quick result.

To whom thus Belial, in like gamesome mood :—

Leader, the terms we sent were terms of weight,
Of hard contents, and full of force urged home; •
Such as we might perceive amused them all,
And stumbled many : who receives them right,
Had need from head to foot well understand;
Not understood, this gift they had besides,
They show us when our foes walk not upright.

So they among themselves in pleasant vein Stood scoffing, heighten'd in their thoughts beyond All doubt of victory; Eternal Might To match with their inventions they presumed So easy, and of his thunder made a scorn, And all his host derided, while they stood Awhile in trouble : but they stood not long; Rage prompted them at length, and found them arms « de la paix offerte. Mais je suppose que si une « fois deplus nos propositions étaient entendues, « nous les pourrions contraindre à une prompte « résolution.—

« Bélial sur le même ton de plaisanterie:

« — Général, les termes d'accommodement que « nous leur avons envoyés sont des termes de « poids, d'un contenu solide, et pleins d'une force « qui porte coup. Ils sont tels, comme nous pou« vons le voir, que tous en ont' été amusés et plu« sieurs étourdis : celui qui les reçoit en face « est dans la nécessité, de la tête aux pieds, de « les bien comprendre; s'ils ne sont pas com« pris, ils ont du moins l'avantage de nous faire « connaître quand nos ennemis ne marchent pas « droit. —

« Ainsij dans une veine de gaieté, ils bouffon« naient entre eux, élevés dans leurs pensées au« dessus de toute incertitude de victoire : ils pré« sumaient si facile d'égaler par leurs inventions « l'Eternel Pouvoir, qu'ils méprisaient son ton« nerre, et qu'ils riaient de son armée tandis « qu'elle resta dans le trouble. Elle n'y resta pas « long-temps : la rage inspira enfin les légions Against such hellish mischief fit to oppose.

Forthwith (behold the excellence, the power,

Which God hath in his mighty angels placed !)

Their arms away they threw, and to the hills,

(For earth hath this variety from heaven

Of pleasure situate in hill and dale)

Light as the lightning glimpse, they ran, they flew;

From their foundations loosening to and fro,

They pluck'd the seated hills, with all their load,

Rocks, waters, woods, and by the shaggy tops

Uplifting, bore them in their hands. Amaze,

Be sure, and terrour, seized the rebel host,

When coming towards them so dread they saw

The bottom of the mountains upward turn'd;

Till on those cursed engines' triple row

They saw them whelm'd, and all their confidence

Under the weight of mountains buried deep;

Themselves invaded next, and on their heads

Main promontories flung, which in the air

Came shadowing, and oppress'd whole legions arm'd.

Their armour help'd their harm, crush'd in and bruised

Into their substance pent, which wrought them pain

Implacable, and many a dolorous groan;

Long struggling underneath, ere they could wind

« PreviousContinue »