Memoires sur le commerce des Hollandois, dans tous les Etats et empires du monde: où l'on montre quelle est leur maniere de le faire, son origine, leur grand progrès, leurs possessions & gouvernement dans les Indes : comment ils se sont rendus maîtres de tout le commerce de l'Europe

Front Cover
Chez E. du Villard, 1717 - East Indies - 283 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 132 - ... presque tout au Grand-Caire; cette ville si célèbre -est nonseulement le magasin général de toutes les marchandises que produit ce riche et vaste royaume , mais aussi de toutes celles qui y abordent encore du côté de la mer Rouge , des 'Indes Orientales , de la Perse et de l'Arabie heureuse , ainsi que! de celles qui y viennent de quelques-unes des autres provinces de l'Afrique. Avec tout cela le commerce du Grand-Caire n'est plus que l'ombre de ce qu'il étoit avant que les Portugais eussent...
Page i - Indes t comment ils fe font rendus maîtres de tout le commerce de l'Europe , quelles font le$ marchandises convenables au trafic maritime , d'où Ut les tirent , & les ga-ns qu'ils y font.
Page 67 - Mofcovie, de Riga , de Narva , de Revel & de Dantzick. Les Hollandois tirent encore une grande quantité de bois par les rivieres de l'Elbe, du Wefer & du Rhin ; en forte que ce commerce doit être confidéré comme un des plus...
Page 89 - ... du Nord du cuivre , de l'acier , du fil d'archal , du fer blanc , des canons , moufquets , & autres armes , de la poudre à tirer , du...
Page 88 - Bomgogne ; quantité d'eau de vie, du vinaigre, aes huiles , des olives, des capres , des amandes , des raifins de damas , des figues , des pruneaux...
Page 89 - Antilles, & jufques dans les Indes, & généralement dans tous les climats de la terre où ces fameux commercans ont porté & étendu leur trafic.
Page 95 - Commerce, jufqu'alors la maniere en étant inconnue. Nous prétendions vendre beaucoup de chofes à nos voifins, & ne rien acheter d'eux. Il faut avouer que pour remplir la France d'Or & d'Argent , on ne pouvoit pas former un plus beau deflein ; je dis beau , au lieu de mauvais } mais malheureufement l'expérience a fait voir qu'il n'étoit pas praticable.
Page 98 - I. Les fujets de Sa Majefté & des Seigneurs Etats Généraux des Provinces-Unies du Pays-Bas, jouiront réciproquement de la même liberté au fait du Commerce & de la navigation , dont ils ont joui de tout tems devant cette guerre par tous les Royaumes , Etats & Provinces de l'une & de l'autre part. « » II. Et ainfi n'exerceront plus à l'avenir aucunes fortes...

Bibliographic information