Traités d'Hippocrate,: de la nature de l'homme, de l'ancienne médecine, des humeurs, de l'art médical,

Front Cover
de l'Imprimerie de J.-M. Eberhart, 1823 - Medicine, Greek and Roman - 431 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page xiv - Épidémies, l'r et â° livres; du Régime dans les maladies aiguës ; des Airs; des Eaux et des Lieux ; des Articulations; des Fractures ; des Instruments de réduction ; des Plaies de tête ; le Serment; la Loi.
Page xl - Il sembloit que la nature eût pris plaisir à lui révéler les plus secrets mystères de l'intérieur des hommes, et qu'elle exposât continuellement à ses yeux ce qu'ils affectoient le plus de cacher à ceux de tout le monde.
Page xxxiv - Traités d'Hippocrate de la nature de l'homme, de l'ancienne médecine , des humeurs, de l'art médical.
Page 361 - ait brillé aux yeux des hommes pour » que son éclat ne puisse désormais être » obscurci , et même pour qu'il s'ac» croisse, et qu'il éclaire un jour la sti
Page xli - ... ses yeux ce qu'ils affectoient le plus de cacher à ceux de tout le monde. Avec quelles expressions, avec quelles couleurs ne les at-il point dépeints ? Ecrivain plein de traits et de feu, qui par un tour fin et singulier, donnoit aux paroles plus de force qu'elles n'en avoient par elles-mêmes ; peintre hardi et heureux, qui dans tout ce qu'il peignoit en faisoit toujours plus entendre qu'il n'en faisoit voir. » La Bruyère est entré plus avant que Tl1éophraste dans le cœur <le l'homme...
Page 343 - Chez les animaux auxquels on a fait avaler une certaine quantité d'alcool , l'odeur alcoolique s'exhale par les incisions que l'on pratique à la surface de leur corps. Les hommes morts ! d'ivresse...
Page xliii - Le sommeil est causa par la retraite du sang aux veines confluentes ; et l'éveil , par la diliusion de ce liquide : son absence totale donne la mort. — L'Isonomie, ou équilibre des facultés corporelles , c'est-à-dire du chaud , du froid ; de l'humide , du sec ; du doux , de l'amer, etc., constitue la santé: l'équilibre rompu , survient la maladie ; car la faculté prédominante corrompt toutes les autres.
Page 360 - La fièvre fut donc alors déclarée provisoirement indéfinissable, vu l'état actuel de la science sur cet objet , parce qu'il fallait la décrire auparavant et en pénétrer la nature, s'il était possible.
Page 263 - ... importantes découvertes , son système sur les causes des maladies prouve une ignorance absolue de la destination et des fonctions des principaux viscères.

Bibliographic information