Page images
PDF
EPUB

des baromètres de M. Nicollet et de M. Biot était

0mm 30mm 525 +0mm 163

0mm 329.

3

Le baromètre Lerebours de Mgr Billiet, qui marquait en moyenne 0mm 504 de plus que celui de M. Raymond, était donc plus fort que celui de Paris de 0mm 504 0mm 4050mm 099.

Enfin, si l'on admet ( Nos 10 et 11) que le baromètre de Genève soit plus fort que celui de Paris de 1mm 641, on voit qu'il marque 1mm 542 de plus que le baromètre Lerebours de Mgr Billiet, et 2mm 046 de plus que le baromètre Fortin de M. Raymond; du moins pour l'époque où ce savant faisait les observations dont nous nous servirons plus tard; car je me suis assuré, par une moyenne de 25 observations comparatives faites en même temps sur ce baromètre et sur le baromètre du Séminaire en mars 1841, c'est-àdire depuis qu'il a été réparé, qu'il n'est actuellement inférieur que de 0mm 679 au baromètre du Séminaire, et qu'il est par conséquent plus fort que celui de Paris de 0mm 221.

Les comparaisons précédentes ont été faites sans ajouter préalablement aux baromètres de Mgr Billiet et de M. Raymond aucune correction pour la capillarité; ce qui prouve que cette correction était déjà faite en entier dans l'échelle même du baromètre de

Mgr Billiet, et en grande partie dans celle du baromètre de M. Raymond. Dans les calculs qui vont suivre, il suffira donc de tenir compte des différences trouvées ci-dessus, sans rien ajouter pour la capillarité.

M. Raymond, dans son calcul de la hauteur de Chambéry par les observations de Mgr Billiet, avait cru devoir y ajouter 1mm 4 pour cette correction, qu'il ignorait avoir été déjà faite dans l'échelle. Il a été ainsi conduit à une valeur trop faible pour la hauteur de Chambéry au-dessus du niveau de la mer.

22. On peut maintenant calculer la hauteur de Chambéry, soit par les observations de Mgr Billiet, par celles de M. Raymond. Commençons par les premières.

soit

Le baromètre de Mgr Billiet était placé pendant les observations dans la chambre qu'occupe M. le Supérieur du Séminaire, à 0m 45 au-dessus de la fenêtre, à 5m 9 au-dessus du niveau du jardin sous la fenêtre, et à 6m 11 au-dessus du point que j'ai déterminé au No 8, et auquel se rapportent toutes les mesures précédentes. Voici les observations barométriques et thermométriques que nous devons à Mgr Billiet.

La moyenne barométrique de chaque année est la moyenne des observations de 9 heures du matin et de 3 heures du soir. La moyenne thermométrique est la moyenne des températures maximum et minimum de chaque jour.

[blocks in formation]

On ne peut obtenir la hauteur exacte de Chambéry par la comparaison de ces observations avec les observations faites à Genève pendant les mêmes années 1822-1825, parce qu'à cette époque, les observations de Genève avaient lieu au lever du soleil et à 2 heures après midi, et que la hauteur barométrique qui en résulte, diffère de la moyenne barométrique des observations de 9 heures du matin et de 3 heures du soir d'une quantité que l'on ne connaît pas. On ne pourrait non plus espérer une approximation suffisante en employant la moyenne barométrique des observations faites à Genève après 1825, parce que la moyenne des 4 années d'observations de Mgr Billiet ne comprend pas un temps assez long pour

pouvoir être regardée comme la moyenne barométrique de Chambéry.

Je me bornerai donc à comparer les observations de Mgr Billiet avec les observations correspondantes de Paris; pour cela, il faut 1° retrancher des hauteurs barométriques de Chambéry 0mm099, pour l'excès du baromètre Lerebours sur celui de Paris; 2o leur ajouter 0mm 06, pour ramener la moyenne des observations de 9 heures et 3 heures à la moyenne des observations de midi. Je suppose que la différence de ces 2 moyennes est à Chambéry la même qu'à Genève, où elle est de 0mm 06. On pourra ainsi faire le calcul avec les observations de midi, et l'on arrivera à un résultat plus juste que si l'on le faisait avec les observations de 9 heures et 3 heures, parce que c'est pour les observations de midi que le coefficient constant de la formule qui sert au calcul des hauteurs, a été déterminé.

Je supposerai de plus que la température de Chambéry à midi l'emporte sur la température moyenne d'environ 2o 5, et j'ajouterai en conséquence 2o 5 aux températures données par Mgr Billiet.

Toutes ces corrections sont faites dans le tableau qui suit. Après avoir calculé la hauteur du baromètre de Mgr Billiet au-dessus du baromètre de l'observatoire de Paris, j'ai ajouté à cette hauteur 65 mètres pour la hauteur de l'observatoire de Paris au-dessus

de la mer, et j'en ai retranché 601, parce que la cuvette du baromètre de Mgr était élevée de 6m 01 au-dessus du sol du Séminaire. J'ai obtenu ainsi les hauteurs du sol du Séminaire au-dessus de la mer qui sont contenues dans la dernière colonne.

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]

La hauteur de Chambéry au-dessus de la mer qui vient d'être obtenue par le calcul des observations de Mgr Billiet, ne diffère pas de deux décimètres de celle que nous avons trouvée par les deux méthodes précédentes; cette coïncidence remarquable prouve évidemment qu'il ne s'est pas glissé d'erreur sensible dans les résultats auxquels nous sommes arrivés dans les deux premiers calculs.

« PreviousContinue »