OEuvres de É. Verdet, publiées par les soins de ses élèves ...: 1.-2. ptie. Conferences de physique faites à l'École normale ... pub. par M. D. Gernez. 1872

Front Cover
Imprimerie nationale, 1872 - Physics
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents


Common terms and phrases

Popular passages

Page 557 - Si l'on fait agir sur le barreau un couple horizontal, ce barreau tournera autour de son centre de gravité 0, pendant que celui-ci glissera le long de la verticale. Supposons OA = OB=/, 0(1 = 00=^. Pour qu'il y ait équilibre, il faudra que les conditions d'équilibre d'un corps solide libre de glisser et de tourner autour d'un axe soient satisfaites, c'est-à-dire que la somme des projections des forces sur la verticale soit nulle et que la somme de leurs moments par rapport à la verticale passant...
Page 609 - ... variations ne montrent plus qu'une période simple de douze heures, la période de vingt-quatre heures ayant disparu. Il paraît difficile d'expliquer l'existence d'une période de douze heures par la considération des variations de la température terrestre. On peut, au contraire, en trouver l'origine dans l'hypothèse qui fait du soleil un aimant d'une grande puissance, agissant par influence sur le globe terrestre. Il est visible que , dans cette hypothèse , les phénomènes doivent dépendre...
Page 634 - Annuaire magnétique et météorologique du corps des ingénieurs des mines de Russie, ou Recueil d'observations magnétiques et météorologiques faites dans l'étendue de l'empire de Russie , publiées par A.-T.
Page 938 - Construction des objectifs composés de deux différentes sortes de verre qui ne produisent aucune confusion, ni par leur ouverture, ni par la différente réfrangibilité des rayons, avec la manière la plus avantageuse d'en faire des lunettes.
Page 684 - Comparons son expression à l'expression - ^=— de l'équation séculaire 2 y'fl due à l'impulsion de la lumière. Si l'on nomme i le rapport de la vitesse de la lumière à celle de la Terre dans son orbite, ian sera la première de ces vitesses, p étant la densité de la lumière au point de l'espace qu'occupé la Terre, la perte de la lumière du Soleil dans l'instant dt sera...
Page 605 - Les variations diurnes de la déclinaison étaient jusqu'ici seules connues avec quelque certitude. Dans les nouveaux observatoires on observe , en outre, les variations d'intensité de la composante horizontale et de la composante verticale du magnétisme terrestre; il est facile d'en conclure les variations de l'inclinaison. En discutant les nombreuses observations magnétiques, et principalement les travaux des observatoires anglais publiés par M. le colonel Sabine, le P. Seccbi a reconnu les...
Page 602 - ... stations différentes. Dans un grand nombre de cas, la différence entre le calcul et l'expérience est comparable aux erreurs d'observation : elle est même quelquefois inférieure à la différence qui existe entre les observations faites dans un même lieu par deux observateurs exercés. Gauss a appliqué ses formules à la détermination du pôle nord magnétique, et il a trouvé pour l'année 1880 la position suivante : 7 3° 3 5' de latitude nord, et a64"ai' de longitude à l'est du méridien...
Page 598 - Quandon connaît pour toute la surface de la terre la composante nord de la force magnétique, on peut en conclure immédiatement la composante ouest de la même force. Le théorème inverse est vrai, mais avec une modification. Supposons, en effet, que l'on connaisse la valeur générale de Y exprimée en fonction de 6 et de ^ , et désignons par u l'intégrale...
Page 620 - Recherches sur la meilleure manière de fabriquer les aiguilles aimantées, de les suspendre, de s'assurer qu'elles sont dans le véritable méridien magnétique, enfin de rendre raison de leurs variations diurnes régulières, Mém.
Page 690 - Cas où la surface réfléchissante est parallèle à la direction du mouvement de la terre. — Nous commencerons par le phénomène de la réflexion et nous considérerons d'abord le cas où la surface réfléchissante AC est placée de telle façon qu'elle glisse parallèlement à la direction du mouvement de la terre. On prend à chaque instant pour direction de ce mouvement la résultante du mouvement de translation et du mouvement de rotation de la terre. Considérons un faisceau de rayons...

Bibliographic information