Biographie universelle, ancienne et moderne, ou Histoire, par ordre alphabétique, de la vie publique et privée de tous les hommes qui se sont fait remarquer par leurs écrits, leurs actions, leurs talents, leurs vertus ou leurs crimes: Aa-Al

Front Cover
Joseph Fr. Michaud, Louis Gabriel Michaud
Chez Michaud frères, 1811 - Biography
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 400 - Souabe, s'était élevé à la dignité de chef de l'Empire germanique , et, peu de temps avant sa mort, avait essayé de placer la couronne sur la tête de son fils Albert. Mais les électeurs, fatigués de son ascendant, et enhardis par la vieillesse qui commençait à affaiblir son autorité, avaient rejeté ses prières, et ajourné l'élection d'un roi des Romains à un temps indéfini. Rodolphe ayant terminé sa carrière , Albert, qui n'avait hérité de son père que ses qualités belliqueuses,...
Page 233 - Faible, il appela au secours de sa faiblesse la duplicité et l'injustice. Engagé dans cette route, il ne put s'arrêter; il alla d'erreurs en erreurs, de crimes en crimes ; il en fut sévèrement puni...
Page 403 - Il conduisit des troupes contre ce prince; mais celui-ci l'ayant surpris , tailla en pièces un détachement de son armée, frappa le reste de terreur, et força l'empereur à se retirer jusqu'à Cologne , où il le contraignit à faire la paix. Albert se porta ensuite contre les Hongrois, pour les obliger à recevoir un roi de sa maison , et de la main du pape.
Page 557 - Ses passions étiient ardentes. On l'aurait cru peu sensible ; il l'était pourtant en amitié; il y était aussi très-fidèle. Dans d'autres affections, il fit souvent de mauvais choix; mais, dès qu'il eut trouvé une femme digne de l'attacher, il fut constant, et le fut pour la vie.
Page 232 - Thuringe se déclara pour les princes dépouillés. Adolphe se vit engagé dans une guerre qui dura cinq ans ; il ne parvint jamais à soumettre les peuples, qu'il prétendait avoir achetés; et, contraint de tolérer les excès de ses troupes, qui ne le servaient qu'à regret et dont il fallait vaincre la répugnance par le pillage, il acheva de s'aliéner tous ses partisans.
Page 299 - ajouta-t-elle , c'est lui sans doute que » regarde la prédiction , puisque vous » allez perdre votre couronne , et que » bientôt Henri va la réunir à la sienne.
Page 412 - L'élévation d'Albert remplit l'Allemagne de joie et d'espérance , et les premières mesures qu'il prit répondirent à l'attente générale ; dans les diètes de Nuremberg et de...
Page 402 - Warwick , en donnant et en ôtant les couronnes ; qui d'abord avait fait élire Adolphe de Nassau, au détriment d'Albert, et qui, ensuite, offensé par cet Adolphe , avait été le premier moteur de la révolution qui l'avait chassé du trône; cet archevêque, disons - nous , mécontent d'Albert , à cause de quelques privilèges d'abord promis et bientôt révoqués , se ligua avec le pape.
Page xii - Le vraî moyen sans doute de parvenir à un résultat satisfaisant était de diviser l'ensemble des connaissances humaines en un grand nombre de parties distinctes , et de confier chacune d'elles à un écrivain qui en eût fait l'objet spécial de ses études. Telle a été la première pensée , tel a été le premier soin des éditeurs de la Biographie universelle.
Page 420 - ... ce fut aussi à Cologne qu'Albert donna au roi des Romains, Guillaume, comte de Hollande , ce fameux banquet, dans un jardin de son cloître où, au cœur de l'hiver, la parure du printemps se montra tout à coup , et disparut après le repas ; toutes choses fort extraordinaires dans un siècle d'ignorance...

Bibliographic information