Page images
PDF
EPUB

<< Toutes les sciences sont les rameaux d'une même tige. » BACON.

« L'ART n'est autre chose que le contrôle et le registre des meilleures << productions....... A contrôler les productions (et les actions) « d'un chacun, il s'engendre envie des bonnes, et mépris des <<< mauvaises. >>

MONTAIGNE.

« Les belles-lettres et les sciences, bien étudiées et bien comprises, « sont des instrumens universels de raison, de vertu, de bonheur. »

(M. A. J.)

ENCYCLOPÉDIQUE,

OU

ANALYSE RAISONNÉE

DES PRODUCTIONS LES PLUS REMARQUABLES

DANS LA LITTÉRATURE, LES SCIENCES ET LES ARTS,

PAR UNE RÉUNION

DE MEMBRES DE L'INSTITUT,

ET D'AUTRES HOMMES DE LETTRES.

(Eroisième Amivée.)

2

TOME IX.

PARIS,

au bureau central de la revue encyclopédique,
Rue d'Enfer-Saint-Michel, no 18.

ET CHEZ ARTHUS BERTRAND, RUE HAUTEFEUILLE, N° 25.

LONDRES.-TREUTTEL ET WÜRTZ, ET DULAU ET C'E

wwwm

JANVIER 1821.

THE NEW YORK PUBLIC LIBRARY Cogswell

ASTOR, LENOX TILDEN FOUNDATION ́

[ocr errors]

ENCYCLOPÉDIQUE,

OU

ANALYSES ET ANNONCES RAISONNÉES

Des productions les plus remarquables dans la
Littérature, les Sciences et les Arts.

[ocr errors][merged small]

COUP D'OEIL GÉNÉRAL

SUR LA REVUE ENCYCLOPÉDIQUE et sur les HUIT PREMIERS VOLUMES de ce Recueil, contenant des matériaux pour P'histoire scientifique et littéraire de tous les pays, pendant les années 1819 et 1820.

Les choses les plus utiles ont besoin de la sanction du tems pour être mûrics et appréciées plus les hommes sont éclairés par l'expérience, plus ils refusent d'accorder légèrement leur confiance aux promesses les plus séduisantes, lorsqu'elles ne sont pas en partie réalisées, ou garanties et justifiées par des faits.

Aussi, lorsque nous avons publié, au mois de janvier 1819, l'Introduction et le premier cahier de la Revue Encyclopédique, nous avons calculé qu'il nous

faudrait un intervalle de quelques années pour faire bien connaître et apprécier un Recueil, grave et sérieux par sa nature, destiné à ne paraître qu'une fois par mois, qui ne s'adresse point aux passions, qui n'est soutenu par aucun esprit de parti ou de coterie, mais qui pénètre et se répand peu à peu dans le monde entier, auquel il appartient par l'étendue et l'universalité de son plan.

Deux années d'expérience ont commencé à justifier nos premiers calculs : elles ont prouvé que nous avions suivi des données exactes, au lieu de nous abandonner à des espérances chimériques et à de trompeuses illusions. Nous avons tâché d'acquitter fidèlement nos promesses, et nous avons même donné au-delà de ce que avions promis (1). Nous espérons pouvoir, avec le concours et l'appui de beaucoup d'hommes généreux et éclairés, perfectionner de plus en plus l'exécution de notre laborieuse entreprise.

Nous commençons la troisième année de la publication de ce Recueil, dont il a paru jusqu'ici vingt-quatre cahiers, formant HUIT VOLUMES d'environ 600 ou 650 pages chacun (2), qui présentent, comme dans un Panorama moral et littéraire, où toutes les parties du monde connu sont rassemblées, un aperçu de leurs travaux les plus importans, de leurs établissemens d'utilité pu

(1) La Revue Encyclopédique a pris, envers ses souscripteurs, l'engagement de leur donner un cahier de douze feuilles d'impression par mois. Elle en a souvent donné quatorze et même quinze, pour agrandir son cadre, proportionnellement à l'importance du plan et à l'abondance toujours croissante des matériaux fournis par les collaborateurs et les correspondans.

(2) Dont près de moitié en petit-texic.

« PreviousContinue »