Page images
PDF
EPUB

Vij

Les courses fréquentes pour découvrir les objets nouveaux dans les diverses collections, pour saisir le moment de la floraison des plantes, pour , pour étudier leurs détails, et diriger l'artiste chargé de les dessiner; l'inquiétude pour le succès et quelques contrariétés auxquelles son esprit ardent et actif le rendit trop sensible, ont beaucoup contribué à altérer sa santé, qui a toujours décliné depuis ce temps.

Chargé de la direction de la bibliothèque du Panthéon, il a porté la même activité dans la disposition des livres et la recherche de ceux qui manquaient dans ce grand dépôt. Accablé par la maladie, ne trouvant aucun soulagement dans l'interruption de ses travaux et le séjour à la campagne, il se transporta à Vichy pour y prendre les eaux minérales à leur source. Déjà il en éprouvait quelques bons effets, lorsqu'il fut surpris dans ce lieu par une fièvre d'automne, qui vint aggraver ses maux. Revenu à la hâte dans ses foyers, il succomba peu de jours après - son retour, le 13 août 1808.

M. Ventenat posséda au plus haut degré toutes les vertus domestiques; lié à une épouse

ix

d'un aimable caractère, il s'étudia à lui rendre tout le bonheur qu'il recevait d'elle. Combien, dans sa dernière maladie, qui fut longue, il eut à se louer des soins touchans et assidus de sa compagne, dont la patience et la douceur n'ont jamais été altérées, et à laquelle on se plaît à rendre cet hommage public; elle reste chargée de deux enfans en bas âge, un fils et une fille, placés dans le Lycée Napoléon et la maison d'Escouen, sur lesquels se concentre l'affection qu'elle portait à leur père. La science et l'institut ont perdu un savant actif et laborieux, dont l'âge promettait encore de nouveaux travaux; et ses amis, au nombre desquels est l'auteur de cette courte notice, ont à regretter un homme qui leur était sincèrement attaché.

La bibliothèque de M. Ventenat, quoique peu nombreuse, présente un ensemble curieux et très-intéressant pour les naturalistes, et plus particulièrement encore pour les botanophiles. On y remarquera la suite la plus complète que l'on connaisse en France, des ouvrages modernes sur la botanique, publiés en Europe depuis vingt ans. Chacun

[ocr errors]

des exemplaires a été revu, souvent annoté de la main de M. Ventenat, et la plupart sont enrichis par ses soins de la dénomination nouvelle des plantes, la plus généralement adoptée dans les études.

Ces livres étant reconnus tous pour complets, ou, au moins, au courant des plus nouvelles livraisons nous avons pensé devoir faire, dans la rédaction du catalogue,. un travail nouveau dans ce genre, et utile pour les amateurs, c'est d'indiquer le nombre de planches à chaque ouvrage, qui, pour la plupart, imprimé dans l'étranger, est peu connu ici; de plus, nous y avons joint deux tables, l'une des auteurs, et l'autre des anonymes.

[ocr errors]
« PreviousContinue »