Page images
PDF
EPUB
[blocks in formation]

PREFACE DE L'ÉDITEUR DU CARTULAIRE.

C'est à l'initiative de M. Charles Arnauld, Président de la Société de Statistique, Sciences et Arts des Deux-Sèvres, qu'est due la publication du Cartulaire de l'abbaye des Châtelliers. C'est sur sa proposition, en effet, que cette Compagnie s'est adressée à M. Bonsergent, ancien bibliothécaire de la ville de Poitiers, pour avoir une copie des chartes de cette abbaye, contenues dans les tomes 5 et 55 des manuscrits de dom Fonteneau, et en a décidé l'impression dans ses Mémoires. C'est soutenu par ses encouragements bienveillants que j'ai accepté l'honneur de m'associer à lui et la tâche de diriger cette publication, dont lui-même avait conçu le plan et préparé l'exécution. Il m'est permis d'ajouter que, sans son concours précieux, il m'eût été difficile de surmonter les ennuis de plus d'un genre qui ont entravé l'achèvement de cette œuvre, poursuivie avec constance sinon avec succès. C'est donc pour moi un devoir de rendre ici hommage à la collaboration de M. Charles Arnauld, en faisant connaître la part qui lui revient dans une édition dont il a eu l'initiative, et dont il a le droit de partager l'honneur.

Pour répondre aux intentions et à la confiance de la Société, j'ai dû m'attacher d'abord à rendre plus complète la série des documents recueillis par dom Fonteneau. Les archives départementales des Deux-Sèvres n'ont pu me fournir qu'une seule pièce, intéressant indirectement l'abbaye des Châtelliers. L'analyse de cette pièce, datée de 1375, figure dans le Cartulaire sous le n° CXXXVII. L'on sait que cette absence trop générale de documents anciens aux archives des Deux-Sèvres, que l'on serait tenté

d'attribuer au fanatisme révolutionnaire, est due principalement à un incendie qui eut lieu en 1805. L'ancien chartrier de l'abbaye des Châtelliers n'est plus guère représenté aujourd'hui que par un petit nombre de pièces sur parchemin, conservées dans le cabinet de M. L.-F. Garran de Balzan, ancien conseiller à la cour royale de Poitiers, et remises comme titres de propriété à M. François Garran de Balzan, son père, lors de l'adjudication du domaine des Châtelliers, devenu propriété nationale après la suppression des ordres religieux. Appréciant la valeur historique de ces documents, M. de Balzan s'empressa de me les communiquer, et j'aurais été heureux de pouvoir lui offrir ici mes remerciements (1). Ces documents, dont trois appartiennent au XIIIe siècle, figurent dans le Cartulaire sous les dates suivantes : no IX, vers 1200; n° XXXVI, 1226; noXCVIII, 1284; n° CLXII, 1406; n° CCXIV, 1455; n° CCL, 1480; n° CCXCV, 1584; n° CCCIV, 1600. Deux pièces originales, assez importantes, ont été également retrouvées par moi dans la collection de M. de Magny et acquises par la Société de Statistique; elles ont été placées dans l'Appendice aux nos CCII bis et CCII ter (an. 1450). J'ai pu depuis, par l'intermédiaire de mon confrère et ami Alfred Richard, archiviste de la Vienne, qui s'est empressé de mettre ses notes à ma disposition, me procurer deux autres chartes provenant de la même collection et appartenant précisément à la même époque, et j'ai dû les placer dans un second Appendice, à la suite de la table, sous les nos CCV et CCVI bis (an. 1451, 1452). Quelques pièces modernes, qui portent dans le Cartulaire les n's CCCXXII et CCCXXIII (an. 1666 et 1674), CCCXXV et CCCXXVI (an. 1681 et 1685), CCCXXXII (an. 1724), m'ont été communiquées par M. Rondier, l'un des doyens des antiquaires poitevins, qui a bien voulu rechercher pour moi ces documents dans ses papiers de famille.

Les Archives de l'Empire m'ont fourni trois chartes relatives à l'abbaye des Châtelliers: n° LXXXVII (an. 1268); CXIV (an. 1303); CXVII bis, Appendice (an. 1317).

(1) M. Garran de Balzan est mort aux Châtelliers, le 30 juillet 1867.

« PreviousContinue »