Sabaudia: revue historique, artistique, scientifique, industrielle et littéraire du pays des Allobroges et de l'ancien duché de Savoie, Volume 1

Front Cover
E. d'Albane, 1872 - Savoy (France and Italy)
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Common terms and phrases

Popular passages

Page 186 - François ne savent pas capituler avec les principes ; nous l'avons juré : point de conquêtes et point de rois. Mais si des peuples occupant un territoire enclavé dans le nôtre, ou...
Page 190 - Révolution française; elle ajoute aux moyens de puissance par lesquels nous romprons leur ligue; d'ailleurs, le sort en est jeté; nous sommes lancés dans la carrière; tous les gouvernements sont nos ennemis, tous les peuples sont nos amis; nous serons détruits, ou ils seront libres... ils le seront; et la hache de la liberté, après avoir brisé les trônes, s'abaissera sur la tête de quiconque voudrait en rassembler les débris. A l'instant où vous prononcerez la réunion, il n'y aura plus...
Page 184 - ... d'ailleurs l'énergie du gouvernement s'atténue lorsqu'elle agit à grande distance : plus une corde s'étend, plus elle décrit la courbe, image sensible d'un trop vaste empire...
Page 192 - ... 7. Sur la proposition d'insérer dans le décret de réunion de la Savoie les mots au nom du peuple français , la Convention nationale passe à l'ordre du jour, motivé sur la déclaration solennelle qu'elle a faite qu'il n'y aura de Constitution que celle qui aura été acceptée par le peuple français.
Page 192 - La convention nationale, après avoir entendu le rapport de ses comités de constitution et diplomatique, et avoir reconnu que le vœu libre et universel du peuple souverain de la Savoie , émis dans les assemblées des communes , est de s'incorporer à la république française ; considérant que la nature , les rapports et les intérêts respectifs rendent cette union avantageuse aux deux peuples, déclare qu'elle accepte la réunion proposée , et que dès ce moment la Savoie fait partie intégrante...
Page 182 - Cette déclaration a été insérée dans les registres de l'assemblée nationale des Allobroges. « Il conste dès lors que la demande en réunion , faite au nom de la nation savoisienne , est l'expression libre et solennelle de la presque totalité des communes ; elles déclarent , par l'organe de leurs représentants, qu'aucune violence, aucune influence étrangère n'a dirigé leurs opinions; et dès lors le souverain a parlé.
Page 221 - Il n'ya alors plus d'obstacle qui l'arrête, ni les ardeurs des plages torrides, ni les frimas des zones glaciales. La soif de l'or est un stimulant assez puissant pour l'engager à s'imposer les plus rudes privations. Le mineur ira s'installer là où le cultivateur et le pâtre ne sauraient prospérer. Or, comme il existe dans le voisinage des anciens tombeaux sur les bords du...
Page 188 - A cette énumération des avantages que nous apporte la Savoie doit succéder le tableau de ceux qu'elle reçoit en échange; on y verra que notre mise est infiniment supérieure à la sienne; je commence par les objets d'industrie. La politique piémontaise fut toujours de s'opposer à tout genre d'établissement qui aurait pu faire fleurir les arts en Savoie, et par un raffinement de cruauté, elle comprimait l'industrie...
Page 186 - République ait pris une assiette imperturbable, et dans l'hypothèse de la non-réunion , elle serait obligée de tendre un cordon de troupes depuis Briançon jusqu'à Gex, c'est-à-dire sur une ligne de plus de soixante lieues, eu égard aux contours que présentent les groupes 'de montagnes; l'incorporation de la Savoie raccourcit notre ligne de défense. La France n'aura plus à garder que trois défilés, le Mont-Genis, Bonneval , le petit Saint-Bernard ; trois cents soldats et quelques pièces...
Page 189 - ... point imposées; désormais la justice répartira les contributions de manière que le citadin n'échappe pas à l'acquittement des charges publiques. Ne dites pas que la part contributive de la Savoie sera plus considérable que si elle fût restée isolée; la suppression de la dîme et de la féodalité, l'accroissement de son industrie, de ses richesses lui rendraient...

Bibliographic information