Lazare Hoche, général en chef ..: sous la convention et le directoire 1793-1797

Front Cover
Librairie Hachette & Cie, 1878 - 159 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 140 - Grotesque monument, infâme piédestal ! Les vertus sont à pied , le vice est à cheval.
Page 62 - ... pour bien servir son pays, il est accusé de faiblesse et de négligence par le gouvernement auquel il est dévoué, tandis que ses ennemis l'accusent hautement de mettre trop de rigueur dans sa conduite... Je n'ai pas craint jusqu'à ce jour de dire la...
Page 141 - Même ne sache pas ce que c'est qu'une rime, Et s'il faut qu'avec elle on joue au corbillon, Et qu'on vienne à lui dire, à son tour: qu'y met-on ? Je veux qu'elle réponde: une tarte à la crème, En un mot qu'elle soit d'une ignorance extrême; Et c'est assez pour elle, à vous en bien parler, De savoir prier Dieu, m'aimer, coudre, et filer.
Page 139 - By Coblentz, on a rise of gentle ground, There is a small and simple pyramid, Crowning the summit of the verdant mound ; Beneath its base are heroes' ashes hid, Our enemy's — but let not that forbid Honour to Marceau ! o'er whose early tomb Tears, big tears, gush'd from the rough soldier's lid, Lamenting and yet envying such a doom, Falling for France, whose rights he battled to resume.
Page 40 - J'ai vu quarante-cinq magistrats du parlement de Paris , trente-trois du parlement de Toulouse , allant à la mort du même air qu'ils marchaient autrefois dans les cérémonies publiques. J'ai vu trente fermiers généraux passer d'un pas calme et ferme; les vingt-cinq premiers négociants de Sedan, plaignant, en allant à la mort, dix mille ouvriers qu'ils laissaient sans pain. J'ai vu ce...

Bibliographic information