Mémoires pour l'histoire des sciences & des beaux arts. Jan. /févr. 1701-avril 1718, Volume 37

Front Cover
1713
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 1141 - Encore croyoit-on la fuivre lorfqu'on s'en éloignoit : le mal eft venu d'une erreur de fait, & d'avoir pris pour ancien ce qui ne l'étoit pas.
Page 1117 - Les soupirs de l'Europe à la vue du. projet de paix contenu dans la harangue de la Reine de la Grande-Bretagne à son Parlement.
Page 1147 - J'appelle fup•* plkes , ces fpeâacles affreux que » l'on donnoit au public, faifant pa» roître le pénitent nud jufqu'à la "ceinture avec une corde au cou & " des verges à la main , dont il fe » faifoit fuftiger par le Clergé ; com" me on fit entre autres à Raimond
Page 1101 - On coule cette décoction et on la partage en trois verres , que l'on fait prendre chauds comme du thé avec un peu de sucre.
Page 964 - Le fécond réplique à fes courtifans qui cherchoient à le flatter du côté de la vengeance, qu'il ne convenoit pas au Roi de France de venger les injures faites au Duc d'Orléans.
Page 794 - Politique , & le caractere de l'honnête homme. Il ya dans le Ciel des étoiles qui ne brillent point, mais il n'ya pas une ligne dans vos deux volumes , qui ne jette de la...
Page 959 - Prince il regnoit une certaine „ bizarrerie , qui venoit en partie „ d'un naturel fait tout autrement „ que la plupart des autres, où il y „ avoit beaucoup plus de mauvais „ que de bon ; & ,en partie d'une „ affectation rnyfterieufe de manie„ res extraordinaires , dont il fe fair fuin 1713.
Page 927 - Un de nous connaît dans Paris un malebranchiste qui va plus loin que M. Berkeley ; il lui a soutenu fort sérieusement, dans une longue dispute, qu'il est très probable qu'il soit le seul être créé qui existe, et que non seulement il n'y ait point de corps, mais qu'il n'y ait point d'autre esprit créé que lui...
Page 1198 - Sa remarque générale fur ces dixneuf maximes contient le précis de fes réponfes , &" de cette féconde partie. " Dieu veut fauver tous les >' hommes , cela veut dire qu'il les « fauveroit s'ils ne l'empêchoient, & »J nerefufoientpasde recevoirfes gra•»» ces ; & il n'eft point obligé, ni por...
Page 1428 - Colonie. Mr* Vaillant en cite néanmoins trois d'une feule de ces deux Laodicées de Syrie, fous Antonin , qu'on nomme Elagabale, qui n'ont pour légende que le feul mot , LAVDICeON , on LAODIC6 ON.

Bibliographic information