Mercure de France au dix-neuvième siècle

Front Cover
1786
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 166 - Aux valets étourdis je suis d'un grand secours. Le Louvre ne voit point ma figure à sa porte. •Une grossière main vient la plupart du temps Me prendre de la main des plus honnêtes gens. Civil, officieux, je suis né pour la ville. * Dans le plus rude hiver j'ai le dos toujours nu: Et, quoique fort commode, à peine m'at-on vu, Qu'ausitot négligé. je deviens inutile.
Page 1 - Mercure de France dédié au Roi. par une Société de gens de lettres, «contenant le Journal Politique des principaux...
Page 67 - Ce mot de bienfaiteurs, et ce mot de bienfaits. Si, dans l'été brûlant d'une vive jeunesse, Je saisis du plaisir la coupe enchanteresse, Je veux, le front ouvert, de la feinte ennemi, Voir briller mon bonheur dans les yeux d'un ami. D'un ami ! Ce nom seul me charme et me rassure. C'est avec mon ami que ma raison s'épure , Que je cherche la paix , des conseils , un appui. Je me soutiens, m'éclaire, et me calme avec lui. Dans des pièges trompeurs si ma vertu sommeille, J'embrasse , en le suivant...
Page 240 - Par M. de Florian, Capitaine de dragons, et Gentilhomme de SAS Mgr le Duc de Penthièvre; de l'académie de Madrid, etc., Paris, de l'Imprimerie de Didot l'Aîné, 1786.
Page 144 - Cours de langue italienne, à l'aide duquel on peut apprendre cette langue sans maitre... contenant la Jérusalem délivrée et les lettres d'une Péruvienne, avec traduction interlinéaire. Paris, l'auteur, 1783, 3 vol.
Page 17 - ... souvenir d'une belle figure. Il n'a » l'air ni grave ni familier ; on voit quelquefois
Page 59 - ... fois ; nous nous trouvâmes » tout d'un coup fi liés , fi unis , fi » connus , fi obligés , que rien ne nous » fut plus cher que l'un à l'autre. Et » quand je me demande d'où vient » cette joie , cette aife , ce repos que » je fens lorfque je le vois ; c'eft que » c'eft lui ; c'eft que c'eft moi : c'eft
Page 46 - Membre de la Société Royale de. Londres , par M. Gibelin , Docteur en Médecine , Membre de la Société Médicale de Londres; 3 vol.
Page 178 - Mgr. comte d'Artois , le duc de Chartres, le duc de Bourbon , le prince de Conti & le duc de Penthievre...

Bibliographic information