Page images
PDF
EPUB
[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][graphic][merged small]

No. 1:

LIBRAIRIE DÉPARTEMENTALE ET ÉTRANGÈRE

de LANCE , RUE DU BOULOY
A LONDRES, -CHEZ DULAU ET CO. BOOKSELLERS SOHO

SQUARE.

MDCCC XXXIV.

[ocr errors][ocr errors]

ABBAYE

DE GRĖSTAIN,

ORDRE DE S..BENOIT.

L'abbaye de Sainte-Marie-de-Grestain, bâtie sur l'emplacement d'une ancienne chapelle de la Vierge, située à l'embou. chure de la Seine , près d'Honfleur, faisait partie du diocèse de Lisieux. Elle parait avoir été fondée vers le milieu du XIo. siècle, par Herluin de. Conteville, qui avait épousé la mère de Guillaume-le-Conquérant. Ce prince, ainsi que ses deux frères utérins, Odon, évêque de Bayeux, et Robert de Moreton, sont également considérés coinme les bienfaiteurs de cette abbaye, et leur exemple a été suivi par les rois d'Angleterre Henri et Richard , ainsi que par beaucoup d'autres seigneurs normands; mais toutes leurs chartes ont été enlevées ou lacérées lorsque cette abbaye fut détruite. Il n'existe même plus aux archives auciin fragment de cartulaire qui pút faire connaître ceux qui ont doté cette abbaye , et je n'y ai trouvé que quelques actes fort insignifians , mais néanmoins j'ai cru ne pas devoir les rejeter entièrement de cette collection générale.

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

No. rer. Foulques Villon, ou Billon, bourgeois de SaintPierre-sur-Dives, donne à l'abbaye de Sainte-Marie-deGrestain une pièce de terre située à Doux-Marets , et qu'il avait achetée de Hugues Papion, qui confirme également cette donation. Cette charte , datée du mois d'avril 1253 était revêtue de leurs sceaux, mais tous les deux sont brisés.

No. 2. Foulques , dit Billon, de Saint-Pierre-sur-Dives, par une autre charte en date du mois de février 1268 ,

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

donne en pure aumône à l'abbaye de Grestain , tout le tennement qu'il possédait dans la paroisse de Sainte-Marie-d'Ouville , et qui dépendait du fief des religieux de Grestain. (Le sceau brisé.

No.3. Guillaume , dit Haslé, de Doux-Marets, par un acte du mois d'avril 1279, vend et cède au couvent de SainteMarie de Grěstain douze deniers de rente, monnaie courante, qu'il avait à prendre sur la maison et le jardin de Ranulf , fils de Jourdain de Doux-Marets. Cette vente, dont le sceau est brisé, est attestée par Thomas Le Port ; Robert Gervais; Jean-Marie; Guillaume Guernon, clerc, et autres.

No. 4. Lettre du bailly de Rouen, datée du jour de la lune après la Toussaint, l'an 1286, par laquelle il annonce à Guillaume , évêque de Lisieux , que les assises doivent se tenir à Saint-Crespin le dimanche après la fète Saint-André, pour juger un différent entre l'abbé de Grestain et Hugues Buscart, au sujet du droit de patronage et de présentation à l'église de Saint-Crespin. (Le sceau brisé.)

No. 5. Lettre de Guillaume, évêque de Lisieux, datée du dimanche avant la Nativité, de l'an 1286, par laquelle il mande au doyen de Mesnil-Mauger d'installer, en qualité de recteur de l'église de Saint-Crespin, le nommé Richard Garin , clerc , qui lui a été présenté par l'abbé et les religieux de Grestain , auxquels le patronage de ladite église appartient. (Le sceau brisé.)

No. 6. Robert Le Nourrý vend et cède , en avril 1291 , à l'abbaye de Sainte-Marie-de-Grestain , une rente en froment, afin de s'acquitter d'un droit hérédital sur un hébergement situé à Doux-Marets. (Le sceau brisé.)

No. 7. Robert du Tremblay et Isabelle , sa femme , reconnaissent devant le vicomte d'Auge , le mercredi après l'Assomption de l'an 1302, qu'ils ont vendu à l'abbaye de Grestain , pour le prix de quatre-vingt livres et soixantetreize sols tournois, toutes les rentes , franchises et seigneúries qu'ils possédaient dans les paroisses d'Ouville et de Sainte-Marie , dont suit le détail, au nombre de vingt-cinq articles ; et lesdits Robert et Isabelle , sa femme, obligent leur corps à prendre et à tenir en prison , ainsi que tous

à leurs biens nobles , présens ct à venir, en garantie de ladite vente, etc., etc. (Le sceau brisé.)

No. 8. Robert Du Tremblay , par une charte datée du jeudi après la décollation de Saint-Jean-Baptiste , dans le

9

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[merged small][ocr errors]
« PreviousContinue »