Publii Ovidii Nasonis quae extant omnia opera: Ibis. Appendix Ovidiana. Notitia literaria de P. Ovidio Nasone, ed. by N. E. Lemaire

Front Cover
N. E. Lemaire, 1824

From inside the book

What people are saying - Write a review

User Review - Flag as inappropriate

[ed] Lemaire 1820-24] Lemaire, Nicolaus Eligius, Publius Ovidius Naso : ex recensione Heinsio-Burmanniana, cum selectis veterum ac recentiorum notis / quibus suas addidit Johan. Aug. Amar ... Parisiis : Colligebat Nicolaus Eligius Lemaire, 1820-1824 (uhu) (us) (Cf. especialmente Lemaire 1824, vol. VIII, 1824, pp. 383ss., (alt.) sacadas de Burmann-Valpy, 1821). Vol. III, 1826, Vol. IV, 1826, Vol. IX, pars prior, 1824 

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 338 - J'étais pour Ovide à vingt ans; Je suis pour Horace à quarante. S'il a voulu dire qu'Horace a le goût plus sûr qu'Ovide, cela est incontestable : mais je crois qu'à tout âge on peut aimer , et beaucoup, l'auteur des Métamorphoses. Voltaire avait une grande admiration pour cet ouvrage ; et l'on sait qu'il ne prodiguait pas la sienne. Sans doute on ne peut comparer le style d'Ovide à celui de Virgile : mais peut-être fallait-il que Virgile existât, pour que l'on sentît bien ce qui manque...
Page 513 - LES MÉTAMORPHOSES D'OVIDE, en latin . et en François, de la traduction de M. l'abbé Banier, avec des explications historiques. Pari*, Pissot, 1767-1771, 4 vol. in-4, figures, vf, fil., dos orné, tr.
Page 336 - C'est dans ce seul ouvrage , il est vrai , qu'il s'est élevé fort audessus de toutes ses autres productions ; mais aussi quelle espèce de mérite ne remarque-t-on pas dans les Métamorphoses ! Et d'abord, quel art prodigieux dans la texture du poème!
Page 457 - Fables, Ancient and Modern, translated into verse from Homer, Ovid, Boccace, and Chaucer, with Original Poems, fol.
Page 5 - ... dicam facta libello : teque brevi , qui sis, dissimulare sinam. Postmodo, si perges, in te mihi liber iambus tincta Lycambeo sanguine tela dabit.
Page 460 - Ovid's Metamorphoses in Latin and English, translated by the most eminent Hands. With Historical Explications of the Fables, written in French by the Abbé Banier — translated into English.
Page 257 - ... l'impudence à blà» mer Ovide, quand on tolère Horace. Il est clair qu'Octave » allègue une très-méchante raison , n'osant parler de la » bonne. » II est donc constant qu'Ovide ne fut point exilé pour avoir publié son Art d'aimer. Le poète avoue souvent, dans ses Tristes et dans ses Pontiques, qu'il a commis une faute ; mais il ne veut pas qu'on la qualifie du nom de crime.
Page 70 - Protinus excolimur teneri, curaque parentis Imus ad insignes Urbis ab arte viros. Frater ad eloquium viridi tendebat ab aevo, Fortia verbosi natus ad arma fori. At mihi iam puero caelestia sacra placebant, 20 Inque suum furtim Musa trahebat opus. Saepe pater dixit: „Studium quid inutile temptas? Maeonides nullas ipse reliquit opes.
Page 188 - ... ducor ad intonsi Candida templa dei, signa peregrinis ubi sunt alterna columnis, Belides et stricto barbarus ense pater, quaeque viri docto veteres cepere novique pectore, lecturis inspicienda patent.
Page 78 - ... scripserant illi quos tolli vellent secreto, hic quos tutos esse vellet : in utrisque codicillis idem versus erant, ex quibus primum fuisse narrabat Albinovanus Pedo, qui inter arbitros fuit : Semibovemque virum semivirumque bovem ; Secundum : Et gelidum Borean egelidumque Notum.

Bibliographic information