L'abbaye des Trois-Fontaines située aux Eaux-Salviennes, près de Rome, et dédiée aux saints martyrs Vincent & Anastase

Front Cover
P.B. Desmoulins, 1882 - Eucalyptus - 258 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 49 - Ces terres mdlariques se retrouvent parfois dans des localités qui ne sont pas, et qui ne furent jamais marécageuses ; 4° Dans la fange des marais qui sont susceptibles de produire la Malaria (tous les marais ne le sont pas) , le ferment malarique est toujours associé au ferment septiquc.
Page 127 - Domino possumus, favorabiliter annuere volentes eumque a quibusvis excommunicationis, suspensionis et interdicti aliisque ecclesiasticis sententiis, censuris et poenis a jure vel ab homine quavis occasione vel causa latis si quibus quomodolibet innodatus...
Page 21 - Dieu, telle qu'elle était dans les anciens jours , quand les apôtres jetaient leurs filets, non pour prendre de l'or et de l'argent, mais pour prendre des âmes ? Combien je désire que vous héritiez du langage de celui dont vous avez obtenu le siége ! Que votre argent, dit-il, périsse avec vous 1.
Page 58 - I, p. 85, n. 4 et notre article dans les Mélanges d'archéologie et d'histoire publiés par l'Ecole française de Rome, première année, Quelques mots sur la légende de Coriolan.
Page 60 - Toudra choisir, et qu'il soit ainsi jugé et prononcé par to.us juges ordinaires ou délégués, en vertu de quelque autorité que ce soit, même par les auditeurs des causes du palais apostolique et les cardinaux de la sainte Eglise romaine, les légats a latere, vice-légats et nonces du Siège apostolique, leur enlevant à tous et à chacun d'eux la faculté...
Page 130 - Haec volumus, statuimus, concedimus, indulgemus, praecipimus, et mandamus decernentes bas praesentes litteras, firmas, validas, et efficaces esse, et fore, suosque plenarios et integros effectus sortiri, et obtinere, ac...
Page 61 - ... chimiques et physiques, mais par l'expérience qu'ils avaient? Evidemment oui, car ce mode de dessèchement souterrain n'est pas le premier auquel on pense. Or nulle part nous n'avons trouvé trace d'un tâtonnement, d'un autre système tenté puis abandonné, d'un essai, d'une incertitude. Tout est fait avec une unité /d'ensemble, une sûreté de conception, une justesse d'exécution qui font ressembler ce grand travail à l'œuvre instinctive et parfaite d'une colonie de castors ou d'une république...
Page 45 - Simond, qui écrivait en 18:21, affirme que les maison? situées dans les quartiers salubres de Rome, mais qui ont un jardin, sont exposées à la fièvre, tandis que les maisons voisines, n'ayant pas de- jardin, ne le sont pas (2). C'est sans doute un fait mal observé et qui aurait besoin de confirmation. Cependant le préjugé persiste, et certains voyageurs craignent, bien à tort, de descendre à l'hôtel de Husst'e, parce qu'il s'y trouve des arbres.
Page 50 - Ainsi encore, la préservation salutaire s'obtient en couvrant le sol producteur de la malaria par un bon pavage, par des constructions... ou avec le feutre compact que forment les racines des herbes d'une prairie bien ensemencée. Mais si une cause quelconque vient à rétablir la communication directe de l'air avec les couches malariques du sol, la production de la malaria recommence, même après avoir été interrompue pendant des siècles. « Un degré très modéré d'humidité suffit à la...
Page 45 - On sait d'ailleurs que, vers la fin de la république et sous les empereurs, les riches habitants fuyaient Rome pendant l'été, comme on le fait encore aujourd'hui. Dans le dernier état de la science, on admet que l'insalubrité ne tient ni au seul excès d'humidité, ni à l'absence de culture, ni au déboisement.

Bibliographic information