De la Restauration et de la monarchie élective, ou Réponse à l'interpellation de quelques journaux sur mon refus de servir le nouveau gouvernement

Front Cover
Le Normant fils, 1831 - France - 48 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 2 - Vous verrez dans une seule vie toutes les extrémités des choses humaines : la félicité sans bornes, aussi bien que les misères; une longue et paisible jouissance d'une des plus nobles couronnes de l'univers...
Page 25 - En butte aux factions qui divisent mon pays et à l'inimitié des plus grandes puissances de l'Europe, j'ai terminé ma carrière politique et je viens comme Thémistocle m'asseoir au foyer du peuple britannique. Je me mets sous la protection de ses lois, que je réclame de votre Altesse Royale, comme...
Page 44 - Il ya des hommes qui , après avoir prêté serment à la république une et indivisible , au Directoire en cinq personnes , au consulat en trois , à l'empire en une seule , à la première restauration, à l'acte additionnel, aux constitutions de l'empire, à la seconde restauration , ont encore quelque chose à prêter à Louis-Philippe : je ne suis pas si riche.
Page 7 - ... choisi par vous au nombre de vos défenseurs. Je n'ai aucun titre personnel à la haute faveur que je sollicite auprès de vos grandeurs nouvelles ; mais j'ose la demander en mémoire d'un prince dont vous daignâtes me nommer l'historien : je l'espère encore comme le prix du sang de ma famille. Mon frère eut la gloire de mourir avec son illustre aïeul, M. de Malesherbes, défenseur de Louis XVI, le même jour, à la même heure, pour la même cause et sur le même échafaud.
Page 16 - Votre éloquence, prodigue fée, vient à son tour orner de fleurs et de diamants non pas mon vieux trône, je n'en ai point, mais mon vieux bâton de pèlerin : comment serais-je invulnérable à la flatterie d'une Muse qui a dédaigné de flatter les rois ? Quand cette Muse me somme d'un prompt retour, je me sens très-disposé à la suivre dans son temple, c'est-à-dire dans ma patrie.
Page 6 - Monde , sur un plan nouveau , d'après les grandes divisions naturelles du Globe ; précédée de l'Histoire de la Géographie chez les Peuples anciens et modernes, et dune Théorie générale de la Géographie mathématique, physique et politique ; accompagnée de Cartes , de Tableaux analytiques, synoptiques et élémentaires, et d'une Table alphabétique des noms de lieux ; par M.
Page 28 - En parcourant des yeux l'espace qui sépare la tour du Temple du château d'Edimbourg, je trouverais sans doute autant de calamités entassées qu'il ya de siècles accumulés sur une noble race.
Page 35 - France depuis tant de siècles et qui lui a donné dans tous les temps des marques si éclatantes de sa protection, ne lui sera pas moins favorable à l'avenir et que, la faisant durer autant que la monarchie, il détournera par sa bonté le malheur qui avait été l'objet de la prévoyance du feu roi.

Bibliographic information