Page images
PDF
EPUB

« majesté elle approuva mes raisons alléguées.Je « la conduisis au berceau nuptial, rougissante « comme le matin : tout le ciel, et les constel« lations fortunées , versèrent sur cette heure « leur influence la plus choisie; la terre et ses « collines donnèrent un signe de congratulation; « les oiseaux furent joyeux ; les fraîches brises, « les vents légers murmurèrent cette union dans « les bois, et leurs ailes en se jouant, nous je« tèrent des roses, nous jetèrent les parfums . « du buisson embaumé, jusqu'à ce que l'amou« reux oiseau de la nuit chantât les noces, et or« donnât à l'étoile du soir de hâter ses pas sur le « sommet de sa colline, pour allumer le flam« beau nuptial. « Ainsi je t'ai raconté toute ma condition, et « j'ai amené mon histoire jusqu'au comble de la « félicité terrestre dont je jouis : je dois avouer « que, dans toutes les autres choses, je trouve à « la vérité du plaisir, mais tel que goûté ou « non, il n'opère dans mon esprit ni change« ment ni véhément désir : je parle de ces dé« licatesses de goût, de vue, d'odorat, d'herbes, « de fruits, de fleurs, de promenades et de « mélodie des oiseaux. « Mais ici bien autrement : transporté je « vois, transporté je touche ! Ici pour la preTransported touch; here passion first I felt, Commotion strange : in all enjoyments else Superiour and unmoved ; here only weak Against the charm of beauty's powerful glance. Or nature fail'd in me, and left some part Not proofenough such object to sustain ; Or, from my side subducting, took perhaps More than enough ; at least on her bestow'd Too much of ornament, in outward show , Elaborate, of inward less exact. For well I understand in the prime end Of nature her the inferiour, in the mind And inward faculties, which most excel : In outward also her resembling less His image who made both, and less expressing The character of that dominion given O'er other creatures : yet, when I approach Her loveliness, so absolute she seems, And in herself complete, so well to know Her own, that what she wills to do or say, Seems wisest, virtuousest, discreetest, best : All higher knowledge in her presence falls Degraded ; wisdom in discourse with her Loses discountenanced, and like folly shows ; Authority and reason on her wait, As one intended first, not after made Occasionally; and, to consummate all,

« mière fois je sentis la passion, commotion « étrangelsupérieuret calme dans toutes les autres « jouissances, ici faible uniquement contre le « charme du regard puissant de la beauté. Ou la « nature a failli en moi, et m'a laissé quelquepartie « non assez à l'épreuve pour résister à un pareil « objet; ou dans ce qu'on a soustrait de mon côté, « on m'a peut-être pris plus qu'il ne fallait : du « moins on a prodiguéàla femme trop d'ornement, « à l'extérieur achevée, à l'intérieur moins finie.Je (( comprends bien que, selon le premier dessein de « la nature, elle est l'inférieure par l'esprit et les « facultés intérieures qui excellent le plus; ex« térieurement aussi elle ressemble moins à l'i« mage de celui qui nous fit tous deux, et elle ex« prime moins le caractère de cette domination «,donnée sur les autres créatures. Cependant, « quand j'approche de ses séductions, elle me « semble si parfaite et en elle-même si accomplie, « si instruite de ses droits, que ce qu'elle « veut faire ou dire paraît le plus sage, le plus « vertueux, le plus discret, le meilleur. Toute « science plus haute tombe abaissée en sa pré« sence; la sagesse, discourant avec elle, se perd « déconcertée et paraît folie. L'autorité et la rai« son la suivent, comme si elle avait été projetée « la première, non faite la seconde occasio« nellement : pour achever tout, la grandeur

Greatness of mind, and nobleness, their seat
Build in her loveliest, and create an awe

About her, as a guard angelic placed.

To whom the angel with contracted brow : —

Accuse not nature ; she hath done her part, Do thou but thine ; and be not diffident Of wisdom ; she deserts thee not, ifthou Dismiss not her, when most thou need'st her nigh, By attributing overmuch to things Less excellent, as thou thyself perceivest.

For, what admirest thou, what transports thee so? An outside ; fair, no doubt, and worthy well Thy cherishing, thy honouring, and thy love ; Not thy subjection : weigh with her thyself ; Then value : oft-times nothing profits more Than self-esteem, grounded on just and right Well managed ; of that skill the more thou know'st, The more she will acknowledge thee her head, And to realities yield all her shows : Made so adorn for thy delight the more, So awful, that with honour thou mayst love

Thy mate, who sees when thou art seen least wise.

« d'ame et la noblesse établissent en elle leur « demeure la plus charmante et créent autour « d'elle un respect mêlé de frayeur, comme une « garde angélique. »

L'ange fronçant le sourcil, lui répondit :

« N'accuse point la nature; elle a rempli sa « tâche; remplis la tienne, et ne te défie pas de « la sagesse; elle ne t'abandonnera pas, si tu « ne la renvoies quand tu aurais le plus besoin « d'elle près de toi, alors que tu attaches trop « de prix à des choses moins excellentes, comme « tu t'en aperçois toi-même.

« Aussi bien qu'admires-tu? qu'est-ce qui te « transporte ainsi?Des dehorslbeaux sans doute, « et bien dignes de ta tendresse, de ton hommage, « et de ton amour, non de ta servitude. Pèse-toi « avec la femme, ensuite évalue : souvent rien « n'est plus profitable que l'estime de soi-même « bien ménagée, et fondée en justice et en raison. « Plus tu connaîtras de cette science, plus ta « compagne te reconnaîtra pour son chef, et « à des réalités cédera toutes ses apparences. « Elle est faite ainsi ornée pour te plaire davan« tage, ainsi imposante pour que tu puisses aimer « avec honneur ta compagne, qui voit quand « tu parais le moins sage.

« PreviousContinue »