Page images
PDF
EPUB

Of growth, sense, reason, all summ'd up in man.

With what delight could I have walk'd thee round,
If I could joy in aught ! sweet interchange
Of hill, and valley, rivers, woods, and plains,
Now land, now sea, and shores with forest crown'd,
Rocks, dens, and caves ! But I in none of these
Find place or refuge ; and the more I see
Pleasures about me, so much more I feel
Torment within me, as from the hateful siege
Of contraries : all good to me becomes

Bane, and in heaven much worse would be my state.

But neither here seek I, no, nor in heaven
To dwell, unless by mastering heaven's Supreme :
Nor hope to be myself less miserable
By what I seek, but others to make such
As I, though thereby worse to me redound :
For only in destroying I find ease
To my relentless thoughts ; and, him destroy'd,
Or won to what may work his utter loss,
For whom all this was made ; all this will soon
Follow, as to him link'd in weal or woe :

ln woe then; that destruction wide may range.

« le sentiment, la raison , tous réunis dans « l'homme. « Avec quel plaisir j'aurais fait le tour de la « terre, si je pouvais jouir de quelque chose ! « Quelle agréable succession de collines, de val« lées, de rivières, de bois et de plaines ! à pré« sent la terre, à présent la mer, des rivages cou« ronnés de forêts, des rochers, des antres, des « grottes! Mais je n'y ai trouvé ni demeure, ni « refuge; et plus je vois de félicités autour de moi, « plus je sens de tourmens en moi, comme si « j'étais le siége odieux des contraires : tout bien « pour moi devient poison, et dans le cielma « condition serait encore pire. . o « Mais, je ne cherche à demeurer ni ici, ni dans « le ciel, à moins que je n'y domine le souverain « maître des cieux. Je n'espère point être moins « misérable par ce que je cherche ; je ne veux « que rendre d'autres tels que je suis, dussent par « là redoubler mes maux ; car c'est seulement « dans la destruction que je trouve un adou« cissement à mes pensées sans repos. L'homme, « pour qui tout ceci a été fait, étant détruit, « ou porté à faire ce qui opérera sa perte en« tière, tout ceci le suivra bientôt comme en« chaîné à lui en bonheur ou malheur : en « malheur donc ! Qu'au loin la destruction s'é« tende ! A moi seul parmi les pouvoirs infer

To me shall be the glory sole among
The infernal powers, in one day to have marr'd
What he, Almighty styled, six nights and days
Continued making ; and who knows how long
Before had been contriving? though perhaps
Not longer than since I, in one night, freed /
From servitude inglorious well nigh half
The angelic name, and thinner left the throng

Of his adorers :

He, to be avenged,

And to repair his numbers thus impair'd, Whether such virtue spent ofold now fail'd Move angels to create, if they at least Are his created ; or, to spite us more, Determined to advance into our room A creature form'd of earth ; and him endow, Exalted from so base original, With heavenly spoils, our spoils : what he decreed, He effected ; man he made, and for him built . Magnificent this world, and earth his seat, Him lord pronounced; and, O indignity ! Subjected to his service angel-wings, And flaming ministers to watch and tend Their earthy charge :

- Of these the vigilance I dread ; and, to elude, thus wrapp'd in mist Of midnight vapour glide obscure; and pry

« naux, appartiendra la gloire d'avoir corrompu « dans un seul jour, ce que celui nommé leToutPuissant continua de faire pendant six nuits « et six jours. Et qui sait combien de temps « auparavant, il l'avait médité ? Quoique peut« être ce ne soit que depuis que dans une seule « nuit j'ai affranchi d'une servitude inglorieuse « près de la moitié des races angéliques, et « éclairci la foule de ses adorateurs.

[ocr errors]

« Lui, pour se venger, pour réparer ses nom« bres ainsi diminués, soit que sa vertu de « long-temps épuisée, lui manquât maintenant « pour créer d'autres anges (si pourtant ils sont « sa création), soit que pour nous dépiter da« vantage, il se déterminât à mettre en notre « place une créature formée de terre : il l'en« richit (elle sortie d'une si basse origine !), de « dépouilles célestes, nos dépouilles. Ce qu'il « décréta, il l'accomplit : il fit l'homme, et lui « bâtit ce monde magnifique, et de la terre, « sa demeure, il le proclama seigneur. Oh ! in« dignité ! il assujétit au service de l'homme « les ailes de l'ange, il astreignit des ministres « flamboyans à veiller et à remplir leur terrestre « fonction.

« Je crains la vigilance de ceux-ci; pour l'éviter, « enveloppéainsi dans le brouillardet la vapeur de « minuit, je glisse obscur, je fouille chaque buis

In every bush and brake, where hap may find
The serpent sleeping : in whose mazy folds
To hide me, and the dark intent I bring.
O foul descent ! that I, who erst contended
With gods to sit the highest, am now constrain'd
Into a beast ; and, mix'd with bestial slime,
This essence to incarnate and imbrute,
That to the highth of deity aspired !
But what will not ambition and revenge
Descend to ? Who aspires, must down as low
As high he soar'd ; obnoxious, first or last,
To basest things. Revenge, at first though sweet,
Bitter ere long, back on itself recoils :
Let it; I reck not, so it light well aim'd,

since higher I fall short, on him who next

Provokes my envy, this new favourite

- OfHeaven, this man of clay, son of despite ;

Whom, us the more to spite, his Maker raised
From dust : spite then with spite is best repaid.

So saying, through each thicket dank or dry, Like a black mist low-creeping, he held on His midnight search, where soonest he might find The serpent : him fast sleeping soon he found In labyrinth of many a round self-roll'd,

« PreviousContinue »