Page images
PDF
EPUB

Of Deity supreme, us dispossess'd,
He trusted to have seized, and into fraud
Drew many, whom their place knows here no more ;
Yet far the greater part have kept, I see,
Their station; heaven, yet populous, retains
Number sufficient to possess her realms
Though wide, and this high temple to frequent
With ministeries due, and solemn rites :
But, lest his heart exalt him in the harm
Already done, to have dispeopled heaven,
My damage fondly deem'd, I can repair
That detriment, if such it be to lose

Self-lost; and in a moment will create Another world, out of one man a race Of men innumerable, there to dwell, Not here; till by degrees of merit raised, They open to themselves at length the way Up hither, under long obedience tried ; And earth be changed to heaven, and heaven to earth, One kingdom, joy and union without end.

Meanwhile inhabit lax, ye powers of heaven ; And thou, my Word, begotten Son, by thee This I perform ; speak thou, and be it done ! My overshadowing Spirit and Might with thee Isend along : ride forth, and bid the deep

« haute forteresse, siége de la divinité suprême. « Dans sa trahison il a entraîné plusieurs dont la « place ici n'est plus connue. Cependant la plus « grande partie, je le vois, garde toujours son « poste : le ciel, peuplé encore, conserve un « nombre suffisant d'habitans pour remplir ses « royaumes, quoique vastes, pour fréquenter ce « haut temple avec des observances dues, et des « rites solennels.Mais de peur que le cœur de l'en« nemi ne s'enfle du mal déjà fait, en dépeuplant « le ciel (ce qu'il estime follement être un dom« mage pour moi), je puis réparer ce dommage, « si c'en est un de perdre ce qui est perdu de soi« même. Dans un moment je créerai un autre « monde; d'un seul homme je créerai une race « d'hommes innombrables, pour habiter là, non « ici, jusqu'à ce qu'élevés par degrés de mérite, « éprouvés par une longue obéissance, ils s'ou« vrent eux-mêmes enfin le chemin pour monter ici, et que la terre changée dans le ciel et le ciel « dans la terre, ne forme plus qu'un royaume, « en joie, et en union sans fin.

[ocr errors]

« En attendant, demeurez moins pressés, vous

« Puissances célestes; et Toi, mon VERBE, FILs en

« gendré, par Toi j'opère ceci : parle, et qu'il soit

« fait ! AvecToi j'envoie ma Puissance et mon Es

« prit qui couvre tout de son ombre. Va et or

« donne à l'Abîme , dans des limites fixées, d'ètre II. 2

[ocr errors][ocr errors]

Within appointed bounds be heaven and earth ; | Boundless the deep, because I AM, who fill

Infinitude ; nor vacuous the space ;

Though I, uncircumscribed myself, retire,
And put not forth my goodness, which is free
To act or not : necessity and chance
Approach mot me, and what I will is fate.

So spake the Almighty, and to what he spake,
His Word, the filial Godhead, gave effect.
Immediate are the acts of God, more swift
Than time or motion ; but to human ears
Cannot without process of speech be told,
So told as earthly notion can receive.

Great triumph and rejoicing was in heaven,
When such was heard declared the Almighty's will ;

Glory they sung to the Most High, good will To future men, and in their dwellings peace : Glory to him, whose just avenging ire Had driven out the ungodly from his sight And the habitations of the just; to him Glory and praise, whose wisdom had ordain'd Good out of evil to create; instead Of spirits malign, a better race to bring | · Into their vacant room, and thence diffuse

« terre et ciel. L'Abîme est sans bornes parce que « JE sUIs : l'Infini estrempli par Mo1; l'espace n'est « pas vide. Quoique Moi-même je ne sois circon« scrit dans aucune étendue, je me retire et n'é« tends pas partout ma bonté, qui est libre d'agir « ou de n'agir pas : Nécessité et Hasard n'appro« chent pas de Mo1; ce que je veux est Destin.—

« Ainsi parla le Tout-Puissant, et ce qu'il avait « dit son VERBE, la divinité filiale, l'exécuta. Im« médiats sont les actes de Dieu, plus rapides que « le temps et le mouvement, mais à l'oreille hu« maine ils ne peuvent être dits que par la suc« cession du discours, et dits de telle sorte que « l'intelligence terrestre puisse les recevoir.

« Grand triomphe et grande réjouissance fu« rent aux cieux, quand la volonté du Tout-Puis« sant entendue, futainsi déclarée.Ils chantèrent :

[ocr errors]

« —• Gloire au Très-Haut ! bonne volonté aux « hommes à venir, et paix dans leur demeure ! « Gloire à Celui dont la juste colère vengeresse a « chassé le méchant de sa vue et des habitations « du juste ! A lui gloire et louange dont la sa« gesse a ordonné de créer le bien du mal : au « lieu des malins esprits, une race meilleure « sera mise dans leur place vacante, et sa bonté se

[ocr errors][merged small]

Meanwhile the Son

On his great expedition now appear'd,
Girt with omnipotence, with radiance crown'd
Of majesty divine : sapience and love
Immense, and all his Father in him shone.
About his chariot numberless were pour'd
Cherub and seraph, potentates and thrones,
And virtues, winged spirits, and chariots wing'd
From the armoury of God ; where stand of old
· Myriads, between two brazen mountains lodged
Against a solemn day, harness'd at hand,
Celestial equipage ; and now came forth
Spontaneous, for within them spirit lived,
Attendant on their Lord : heaven open'd wide
Her ever-during gates, harmonious sound,
On golden hinges moving, to let forth · *.
The King of Glory, in his powerful Word
And Spirit, coming to create new worlds.

On heavenly ground they stood ; and from the shore
They view'd the vast immeasurable abyss
Outrageous as a sea, dark, wasteful, wild,
Up from the bottom turn'd by furious winds

« PreviousContinue »