Page images
PDF
EPUB

An atom, with the firmament compared
And all her number'd stars, that seem to roll
Spaces incomprehensible (for such
Their distance argues, and their swift return
Diurnal), merely to officiate light
Round this opacous earth, this punctual spot,
One day and night ; in all their vast survey
| Useless besides; reasoning I oft admire,
How Nature, wise and frugal, could commit
Such disproportions, with superfluous hand '
So many nobler bodies to create,
Greater so manifold, to this one use,
For aught appears, and on their orbs impose
Such restless revolution day by day
Repeated ; while the sedentary earth,
That better might with far less compass move,
Served by more noble than herself, attains
Her end without least motion, and receives,
As tribute, such a sumless journey brought
Ofincorporeal speed, her warmth and light ;
Speed, to describe whose swiftness number fails.

So spake our sire, and by his countenance seem'd Entering on studious thoughts abstruse ; which Eve Perceiving, where she sat retired in sight,

« est une tache, un grain, un atome, comparée « avec le firmament, et tous ses astres comptés, « qui semblent rouler dans des espaces incom« préhensibles, car leur distance et leur prompt « retour diurne le prouvent. Quoi ? uniquement « pour administrer la lumière l'espace d'un jour « et d'une nuit autour de cette terre opaque, « de cette tache d'un point, eux, dans toute leur « vaste inspection d'ailleurs inutiles ! En raison« nant j'admire souvent comment la nature « sobre et sage a pu commettre de pareilles dis« proportions, a pu, d'une main prodigue, « créer les corps les plus beaux, multiplier les « plus grands pour ce seul usage (à ce qu'il paraît), « et imposer à leurs orbes de telles révolutions « sans repos, jour par jour répétées. Et cependant « la terre sédentaire ( qui pourrait se mouvoir « mieux dans un cercle beaucoup moindre), « servie par plus noble qu'elle, atteint ses fins « sans le plus petit mouvement et reçoit la « chaleur et la lumière, comme le tribut d'une « course incalculable, apporté avec une rapidité « incorporelle, rapidité telle que les nombres « manquent pour l'exprimer. » ,-

Ainsi parla notre premier Père, et il sembla par sa contenance entrer dans des pensées studieuses et abstraites; ce qu'Ève apercevant

With lowliness majestic from her seat,
And grace that won who saw to wish her stay,
Rose, and went forth among her fruits and flowers,
To visit how they prosper'd, bud and bloom,
Her nursery ; they at her coming sprung,
And, touch'd by her fair tendance, gladlier grew.
Yet went she not, as not with such discourse
Delighted, or not capable her ear
Of what was high : such pleasure she reserved,
Adam relating, she sole auditress :
Her husband the relater she preferr'd
Before the angel, and of him to ask
Chose rather ; he, she knew, would intermix
Grateful digressions, and solve high dispute
With conjugal caresses : from his lip
Not words alone pleased her. Oh ! when meet now
Such pairs in love and mutual honour join'd? -
With goddess-like demeanour forth she went,
Not unattended ; for on her, as queen,
A pomp ofwinning Graces waited still,
And from about her shot darts of desire
Into all eyes, to wish her still in sight.

And Raphael now, to Adam's doubt proposed, Benevolent and facile thus replied :

du lieu où elle était assise retirée en vue, elle se leva avec une modestie majestueuse et une grâce qui engageaient celui qui la voyait à souhaiter qu'elle restât. Elle alla parmi ses fruits et ses fleurs pour examiner comment ils prospéraient, bouton et fleur; ses élèves : ils poussèrent à sa venue, et, touchés par sa belle main, grandirent plus joyeusement. Cependant elle ne se retira point comme non charmée de tels discours, ou parce que son oreille n'était pas capable d'entendre ce qui était élevé; mais elle se réservait ce plaisir, Adam racontant, elle seule auditrice; elle préférait à l'ange, son mari le narrateur, et elle aimait mieux l'interroger; elle savait qu'il entremêlerait d'agréables digressions et résoudrait les hautes difficultés par des caresses conjugales : des lèvres de son époux les paroles ne lui plaisaient pas seules. Oh ! quand se rencontre à présent un pareil couple, mutuellement uni en dignité et en amour? Ève s'éloigna avec la démarche d'une déesse; elle n'était pas sans suite, car près d'elle ,comme une reine, un cortége de grâces attrayantes se tient toujours; et d'autour d'elle jaillissaient dans tous les yeux, des traits du désir qui faisait souhaiter encore sa présence. Et Raphaël, bienveillant et facile, répond à présent au doute qu'Adam avait proposé :

To ask or search, I blame thee not; for heaven
Is as the book of God before thee set,
Wherein to read his wondrous works, and learn
His seasons, hours, or days, or months, or years :
This to attain, whether heaven move or earth,
Imports not, ifthou reckon right; the rest
From man or angel the great Architect -
Did wisely to conceal, and mot divulge
His secrets to be scann'd by them who ought
Rather admire ; or, if they list to try
Conjecture, he his fabric of the heavens
Hath left to their disputes; perhaps to move
His laughter at their quaint opinions wide
Hereafter, when they come to model heaven
And calculate the stars ; how they will wield
The mighty frame ; how build, unbuild, contrive,
To save appearances ; how gird the sphere
With centrie and eccentric scribbled o'er,
Cycle and epicycle, orb in orb :
Already by thy reasoning this I guess,
Who art to lead thy offspring, and supposest
That bodies bright and greater should mot serve
The less not bright ; nor heaven such journeys run,

[ocr errors][ocr errors]
« PreviousContinue »