France. Ministère de l'instruction publique et des beaux-arts. Archives des missions scientifiques et littéraires: choix de rapports et instructions, Volume 4

Front Cover
Leroux, 1867
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 429 - ... iniquitate cognoscat et a sacratissimo corpore ac sanguine Dei et Domini Redemptoris nostri Jesu Christi aliena fiat atque in extremo examine districte ultioni subjaceat.
Page 232 - ... mêlées de substances végétales. On ne voit nulle part aucun emploi de la. chaux, soit pure, soit mélangée avec la pouzzolane. Entre les pierres s'allongent de tous côtés de longues pièces de de bois , de diamètre variable , formées par de grosses branches d'olivier sauvage, revêtues encore de leur écorce. Le bois qu'on trouve ainsi dans l'épaisseur des murs est généralement dans un état de décomposition fort avancé ; en perdant une partie de ses éléments chimiques, il est...
Page 25 - Majestés et toute la cour l'auroient pleuré avec des larmes de sang, s'il y en avoit, et ce que vous nous mandez de la constance et tranquillité d'esprit avec laquelle il a vu venir et reçu le coup nous le rend ici plus sensible et plus rude, dans la pensée qu'il y devoit estre moins exposé, non-seulement à cause de l'élévation de sa dignité, mais encore à cause du mérite de sa persrmne.
Page 34 - Déjà on prend des pierres contre les huissiers qui vont dans les communautés de la campagne, et comme je ne puis pas estre partout à la fois, il est malaisé de faire obéir; je n'espargneray ni la peine, ni les soins, ni l'adresse dont je pourrai estre capable pour exécuter les ordres qu'il vous plaira de donner.
Page 425 - ... conditions, ayez l'habileté de nous amener ses plénipotentiaires. S'il élevait quelque objection sur l'article qui regarde l'Empereur d'Allemagne, et voulait le supprimer, vous répondriez que nous vous avons envoyé loyalement, sans arrièrepensée, et que nous n'avons point songé à cette difficulté, que nous ne vous en avons pas dit davantage , et que vous ne pouvez pas faire autrement qu'on ne vous a dit. S'il n'accepte le traité qu'à la condition de supprimer cet article, n'y consentez...
Page 63 - Mercœur est le mot de principal héritier que M. de Vendosme n'agrée pas encore. Toute la cour croit que cette affaire se va achever dans fort peu de jours. Les nièces de Son Eminence parurent avant hier au soir chez la reyne. Monsieur les caressa fort, comme il ayme à se divertir parmy les dames. Il ya grande amitié entre luy et la petite madamoiselle d'Orléans, s'entretenans joliment, comme si c'estoit pour un petit mariage. M. le maréchal du Plessis sort à présent, estant le jour auprès...
Page 424 - Donat2, nos ministres, la commission suivante : » Après avoir salué l'empereur, vous lui présenterez nos lettres, et tirerez le commencement de votre discours des premières paroles qu'il vous dira, en suivant l'inspiration de votre sagesse. Puis vous en viendrez au but de votre mission. S'il veut que l'accord soit juré tel qu'il a été conclu, soit. Mais, s'il abordait le chapitre du roi de Sicile, qui s'y trouve contenu, s'il disait que le temps fixé 1 Archioio dei Frari, commission!
Page 55 - ... longue guerre, et rendre inutiles les travaux de tant de bonnes gens, l'effusion de tant de sang françois et la consommation de tant d'argent, lorsque nous estions à la veille de conclure la paix d'Espagne aussi avantageusement, que l'on venoit d'achever le traité de l'Empire, qui redonne à cette couronne ses anciennes bornes sur le Rhin et des provinces entières avec des places considérables. «Je viens maintenant à vostre lettre du li...
Page 106 - Etat des personnes qui doivent et ont droit de manger aux tables du roi de France durant l'année 1720, fait et arrêté à Paris le i" janvier 1720, et signé Louis de Bourbon.
Page 550 - Grèce, )'ai observé sur le sommet de l'Etna, c'est-à-dire dans des conditions où l'influence de l'atmosphère terrestre se trouvait annulée. Ces observations et celles que j'ai faites ensuite aux observatoires de Palerme et de Marseille, avec les plus puissants instruments, indiquent déjà la présence de la vapeur d'eau dans les atmosphères de Mars et de Saturne. Aux analogies si étroites qui unissent les planètes de notre système, vient s'ajouter encore un caractère nouveau et important....

Bibliographic information