Page images
PDF
EPUB

etc., etc. Paris, de la impr. de Decourchant, 1835, in-8.

- Dialogo entre el señor Pebrer y el autor del Catecismo financiar español, el señor Oviedo, sobre la situacion de hacienda de España, sus recursos interiores y exteriores, applicables à la liquidacion de toda su denda, de la medida de bancarrota, y el plan propuesto por dicho señor Pebrer para imperdirla. Paris, de la impr. de J. Didot major, 1835, in-8, de 24 pag. Histoire financière, et statistique générale de l'empire britannique, avec un exposé de l'impôt actuel, suivi d'un plan pratique pour la liquidation de la dette, ou Impôts, revenus, dépenses, dettes, forces et richesses de l'empire britannique et de ses nombreuses colonies dans toutes les parties du monde. Ouvrage enrichi de 128 tableaux, et d'un grand nombre de documents officiels et inédits. Traduit de l'anglais par P.-M. JACOBI. Paris, Bellizard, 1834, 2 vol. in-8, 24 fr.

Mémoire sur la situation financière de l'Espagne. Des ressources intérieures et extérieures applicables à la liquidation de sa dette, et de la mesure proposée d'une banqueroute nationale et étrangère, pour consolider le crédit de cet État. Présenté à S. M. la reine et régente. Traduit de l'espagnol par le marquis de SAINTE-CROIX. Paris, Bellizard, 1834, in-8 de 84 pag., 3 fr.

PÉCARD - TASCHEREAU (J.-J.), membre.du conseil-général du département d'Indre-et-Loire.

[ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small]

Histoire de l'Économie politique en Italie, ou Abrégé critique des économistes italiens; précédé d'une Introduction; trad. de l'italien par Léonard GALLOIS. Paris, Levavasseur, 1829, in-8, 7 fr. 50 c. - Lettres historiques et politiques sur le Portugal. Par le comte Jos. PECCHIO, Continuées par un ancien magistrat portugais, publiés par M. Léonard GALLOIS, et augmentées d'un Coup-d'œil militaire sur le Portugal. Par M. le général PELET. Paris, Charles-Béchet; A. Dupont; Sautelet, 1827, in-8, 6 fr.

[ocr errors]

Six mois en Espagne. Lettres de M. Jo seph Pecchio à lady J. O., traduites de l'italien par Léonard GALLOIS, et augm de notes de M. CORRADI, chef de bureau de la rédaction des procès-verbaux des cortès. Paris, Alex. Corréard, 1822 in-8.

Le même ouvrage, précédé de l'Aperçu des révolutions survenues dans le gouvernement d'Espagne, de 1808 à 1814, par le comte de TORRENO, grand d'Espagne, et membre des cortès; trad. par M. DuNOYER, rédacteur du «Censeur ». Paris, Corréard, 1822, in-8, 3 fr. 50 c. - Tableau de la Grèce en 1825, ou Récit des voyages de M. J. EMERSON et du comte PECCHIO; trad. de l'angl., orné du portrait de l'amiral Miaoulis, et accompagné d'un Précis des événements qui ont eu lieu depuis le départ des voyageurs jusqu'en 1826. Par S. GOHEN. Paris, Eymery, 1826, in-8, 6 fr.

-

Trois mois en Portugal en 1822. Lettres de M. Joseph Pecchio à lady J. O., trad. de l'italien par Léonard GALLOIS. Paris, les marchands de nouv., 1822, in-8 96 pag.

Ouvrage reproduit en 1827 avec une continuation et des additions (voy. plus haut).

PECCOT (Antoine), successivement administrateur du département de la LoireInférieure (en 1792), membre du jury d'instruction publique et du conseil général du département de la Loire-Inférieure, commissaire du roi près la Monnaie de Nantes, l'un des fondateurs de la Société des sciences, arts et belles-lettres de Nantes; né le 30 décembre 1766, à Nantes, où il est mort, le 22 juillet 1814.

Chapitres en vers. Nantes, Peccot fils, 1832, in-18.

Ouvrage posthume.

*Puériles (les) aventures de Nicolas Riart. Nantes, de l'impr. de Carcani,...., 2 vol. in-12.

On a encore du même plusieurs discours dans des affaires d'administration, imprimés dans les journaux de la province de l'auteur.

PĚCHADE (J.-B.), alors ingénieur architecte à Bordeaux.

Plan d'exploitation pour les biens de la nation à vendre dans l'étendue de la municipalité de Bordeaux, adressé à MM. les administrateurs du département de la Gironde. Bordeaux, 1791, in-4 de 32

pages.

PÉCHANTRÉ (Nicolas de), auteur

[ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]

an tarif; suivis de quelques actes composés sur le code civil et le code de commerce. IV édit., revue et augm. Paris, Leloir, 1832, 2 vol. in-8, 13 fr.

Avec M. J.-B.-H. Cardon.

lisation municipale, ou De la Nécessité - Réflexions sur le système de la centrad'un changement dans l'administration 1833, in-8 de 28 pag. communale. Meaux, de l'impr. de Dubois,

PÉCHEUX (Benoît ). Iconographie mythologique et monumentale, ou Recueil de statues, bas-reliefs, peintures et autres monuments propres à orner, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur, les temples, palais, places publiques, jardins, etc. Paris, Hocquart; l'Auteur, 1830, in-fol. Il n'a été publié de cet ouvrage que deux livraisons, comprenant ensemble quatre feuilles de texte et douze planches.

PECHMEJA (Jean de), professeur d'éloquence au college royal de la Flêche; né à Villefranche de Rouergue, en 1741, mort à Saint-Germain-en-Laye, le 7 mai 1785.

* Éloge de J.-B. Colbert, discours qui a obtenu le second accessit au jugement de l'Académie française, en 1773, par M. P... Paris, Brunet, et Demonville, 1773, in-8 de 52 pag.

Éloge de M. Michel de l'Hôpital, chancelier de France. Discours qui a obtenu le deuxième accessit du prix de l'Académie française en 1777. Paris, Demonville, 1777, in-8 de 59 pag.

Cet éloge, suivant M. Demanne, n° 469 de ses Anonymnes, a été attribué à Pechmeja.

*Télephe, en XII livres (en prose). Londres, et Paris, Pissot, 1784, in-8 et 2 vol. in-12.

[blocks in formation]
[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small]

PÉCOUR (Louis), maître de ballets. - Apollon législateur, ou le Parnasse réformé, ballet (en quatre parties et un prologue), mêlé de chant et de déclamation, etc. Paris, L. Sevestre, 1711, in-4. -Empire (l') du monde partagé entre les dieux et la fable, ballet, etc. Paris, L. Sevestre, 1710, in-4.

Recueil (noav.) de danses, de bals et de ballets de sa composition, recueillies et mises an jour par M. Gaudreau. Paris, Gaudreau, s. d., in-4.

PECQUET (Antoine), grand-maître des eaux et forêts de Rouen et intendant de l'École militaire en survivance; né à Paris, en 1704, mort le 27 août 1762.

Analyse raisonnée de l'Esprit des lois (de Montesquieu ). Paris, Prault, 1758,

in-12.

Discours sur l'art de négocier. Paris, 1737, in-12.

Réimprimé à La Haye sous le titre de l'Art de né gocier avec les souverains. 1737, in-12.

-* Discours sur l'emploi du loisir. Paris, Nyon, 1739, in-8.

[ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]

Il y a une nouvelle édition de ces Mémoires revue et augm., qui a été publiée sous le titre d'Anecdotes secrètes pour servir à l'histoire de la cour de Pékin. Pékin (Paris), 1746, 2 vol. in-12.

On attribue ordinairement ces Mémoires au chevalier de Rességuier; c'est à tort, dit Barbier : s'il fut mis à la Bastille à cette époque, c'est pour avoir composé des vers contre Mad. de Pompadour.

L'exemplaire que Barbier possédait de cet oùvrage contient une note manuscrite conçue en ces termes « M. Pecquet, commis au bureau des af<< faires étrangères, est l'auteur de ce livre, et a « été mis à la Bastille en punition ».

Je serais porté à croire à la vérité de cette note, dit le savant bibliographe que nous venons de citer; mais une lettre trouvée dans les papiers de Mad. Du Hausset, femme de chambre de Mad. de Pompa dour, porte que les Mémoires secrets sont de Mad. DE VIEUX-MAISONS une des femmes les plus mé. chantes de son temps. Cette dame serait aussi l'auteur des « Amours de Zeo-Kinizul, roi des Kofirans», attribués ordinairement à Crébillon le fils. Il est probable que cette dame a confié la publication de ces deux libelles à Pecquet et à Crébillon fils. Voy. les OEuvres philosophiques de Senac de Meilban, Hambourg, 1795, tome II, et les Mé langes d'histoire, etc.. par Craufurd, pag. 591, édit. in.4.

Les Mémoires de Perse sont le premier ouvrage où l'on ait parlé du « Masque de fer ».

* Parallèle du cœur, de l'esprit et du bon sens. Paris, Nyon fils, 1740, in-12.

* Pensées diverses sur l'Homme. La Haye, Vandole (Paris, Nyon fils), 1738, in-12.

On doit aussi à Pecquet des traductions du Pastor fido de GUARINI (1733), de l'Aminta de TASSO (1737), et de l'Arcadie de SANNAzar (1737).

[ocr errors]

PÉDON (Jean). Opinion dans l'affaire de Louis XVI, prononcée aux Jacobins de Limoges. 1792..

PÈDRE (don), ex-empereur constitutionnel du Brésil, mort régent de Portugal, sous le titre de dac de Bragance.

Correspondance (sa) avec le feu roi de Portugal Jean VI, son père, durant les troubles du Brésil, traduite sur les lettres originales, précédées de la vie de cet empereur et suivie de pièces justificatives par Eugène de MONGLAVE, Paris, Tenon, 1827, in-8, 6 fr. 50 c.

PÉDRONI (V.-A.), ancien élève de l'École polytechnique.

Cartes chronologiques de l'histoire universelle 1o depuis les temps les plus reculés jusqu'au partage de l'empire d'Alexandre. Paris, de l'impr. de F. Didot, 1825; 2° depuis le partage de l'empire d'Alexandre jusqu'à l'invasion de l'empire romain par les Barbares. Paris, de l'impr. du même, 1821; 3° depuis l'invasion de l'empire romain par les Barbares jusqu'au temps des Croisades. Paris, de l'impr. du même, 1822; 4° depuis le temps des Croisades jusqu'à la fin de 1821. Paris, de l'impr. de F. Didot, 1821; en tout, 4 cartes in-fol. plano color., 30 fr.

PEENE (J.-H. van).-Dissertation sommaire sur les rapports chirurgico-légaux, ou Guide des officiers de santé, pour juger du genre de mortalité des blessures, dans les cas où ils seraient requis par le ministère public. Gand, 1814, in-8, 1 fr..

Exposé de la drogue-Leroy, considérée comme poison dans plusieurs maladies, et proscrite dans le royaume des Pays-Bas. Gand, Houdin, 1827, in-8, 1 fr.

[ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]

pensionnaire de l'Université, mort à Paris, en novembre 1822.

· Ambroise, ou le Triomphe de la Foi sur l'Incrédulité. Paris, Bricon; BelinMandar, etc., 1827, in-12.

Harpe d'Israël, ou Chants de la Bible en vers français, par nos meilleurs poètes, avec le texte en regard, recueillis et mis en ordre par A, PEIGNÉ. Paris, Demonville, 1828, 2 vol. in-8, 15 fr...

Précis de la vie de. J.-C., extrait de l'Evangile et des meilleurs auteurs qui ont écrit sur cette matière, avec des notes historiques, géographiques et chronologiques (revu, pour le style, par Ch. DUROZOIR). Paris, Chanson, 1821, in-12, 3 fr. Sec. édit. corr. et angm. de la citation en marge des textes de l'Évangile de la doctrine chrétienne. Paris, Chanson; et des Saintes-Écritures, et d'un Abrégé Belin-Leprieur, 1822, in-12, fig., 3 fr., et in- 18, fig., 2 fr. 50 c.

.

Vrai (le) disciple de Jésus-Christ, ou Explication des principales prières du chrétien, etc. Paris, Méquignon-Havard,

1825, in-12, 2 fr. 25 c.

Hors le Précisé tous ces ouvrages sont posthumes. PEIGNÉ (A.), anc. membre de l'Université, encore régent au college de Meaux en 1825.

-Association pour l'instruction du peuple. Nouvelle Méthode de lecture, première section. Lettres, Tableau n° 1. Paris, de l'impr. de Smith, 1831, in-plano d'une

feuille.

- Avènement de Charles X. Meaux, de l'impr. de Dubois-Berthault, 1825, in-S de 24 pag.

Comptes faits pour trouver de suite la rétribution universitaire à payer par jour, mois, trimestre, an, et par nombre d'élèves, à l'usage des comptables de l'Université. Paris, Hachette, 1829, in-18, 3 fr. 50 c.

Dictionnaire (nouv.) de poche de la langue française, suivant l'orthographe de l'Académie française. Paris, Chabert; G. Mathiot, 1833, 1834, in-32, 2 fr

Écoles d'enseignement mutuel : nouveaux tableaux de lecture seuls adoptés par la Société pour l'instruction elementaire. Paris, L. Colas, 1832, in-plano de 50 feuilles. 2 fr. 25 c.

Écoles élémentaires. Méthode de M. Peigné. Grammaire. Paris, Levrault, 1833, in-fol., 5 fr..

Méthode de lecture; applicable à tous

2

les modes d'enseignement, et adoptée par l'association pour l'instruction du peuple. Paris, Arm. Aubrée, 1831, in-8, 1 fr. 25 c. - IIIe édit., entièrement refondue. Paris, L. Colas, 1834, in-12.

Syllabaire (nouveau) français. Paris, l'Éditeur, rue de Grenelle-St.-Germain, R. 10, 1834, in-12 de 24 pag., 10 c.

PEIGNOT (Étienne-Gabriel), l'un des plus savants et laborieux bibliographes de ce siècle; successivement avocat à Besancon, bibliothécaire près l'École centrale de la Haute-Saône (à Vesoul), principal du collége de Vesoul, inspecteur de la librairie à Dijon; après la Restauration, proviseur du collége royal de Dijon, inspecteur des études à l'Académie de la même ville; membre de la Société des antiquaires de France, des Académies de Dijon, de Mâcon,

de la Société libre d'émulation du BasRhin, etc., etc.; président actuel de l'Académie de Dijon; né à Arc, en Barrois (Haute-Marne), le 15 mai 1767.

1. OUVRAGES ÉLÉMENTAIRES, pour l'instruction primaire. -* Dictionnaire ( petit) des locutions vicienses, corrigées d'après l'Académie et les meilleurs grammairiens; précédé d'un Abrégé des principes de l'Art épistolaire, extraits des auteurs qui ont le mieux écrit sur cette partie; et des Conseils d'un père à ses enfants sur la religion, la morale et l'éducation. (De l'impr. de Taulin, à Besançon )- Paris, A. A. Renouard, 1807, in-12 de xl et 168 pag.

Il en a été tiré 10 exemplaires sur papier vélin, et trois sur papier de couleur: rose, bleu et aurore. -Géographie abrégée de la France. Dijon, 1833, in-12.

* Mémorial religieux et biblique, ou Choix de pensées sur la Religion, et sur l'Écriture-Sainte. Par G. P. Dijon, Ve Lagier, 1824, in-18.

Portrait (le) du sage. Extrait de Confucius, Platon, Zénon, Cicéron, Sénèque, Épictète, Marc-Aurèle, Plutarque, Montaigne, Charron, Fénelon, La Bruyère, Sterne, Rousseau, Weiss, etc., avec cette épigraphe: Je n'aime pour moi que les livres qui me consolent et conseillent à régler ma vie et ma mort, MONTAIGNE, liv. 1, c. 38 (Besançon, de l'impr. de Taulin).-Paris, 1809, gr. in-12 de 48 p.

Tiré à 75 exemplaires, tous sur papier vélin, numérotés et paraphés en rouge, à l'exception de deux exemplaires en papier ordinaire, pour la mise en train. 1

[ocr errors][merged small][merged small][merged small]

II. BEAUX-ARTS.

* Essai historique sur la Lithographie, renfermant, 1o l'Histoire de cette découverte; 2° une Notice bibliographique des ouvrages qui ont paru sur la lithographie; et 3° une Notice chronologique des différents genres de gravures qui ont plus ou moins de rapport avec la lithographie. Paris, A. Renouard, 1819, in-8 de 60 pag., avec une planche, 1 fr. 50 c.

Imprimé à 250 exemplaires sur papier vélin, 6 sur pap. vélin superfin, 16 en papier ordinaire, et 2 sur pap. rose.'

Notice sur xxii grandes miniatures ou tableaux en couleur, réunis en tête d'un manuscrit in-fol. (appartenant au grand hôpital de Dijon), précédée de Recher ches sur l'usage d'enrichir les livres de ces sortes d'ornements chez les anciens et au moyen âge. Dijon, Vict. Lagier, 1832, in-8.

Tirée à 100 exemplaires. Cet ouvrage n'a point été annoncé dans le Journal de la librairie.

[ocr errors]

- Recherches historiques et littéraires sur les Danses des morts et sur l'origine des cartes à jouer; ouvrage orné de cinq lithogr. et de vignettes. Dijon, et Paris, Lagier, 1826, in-8 de Ix et 367 pag., avec planches, 12 fr.

Édition entièrement imprimée sur papier vélin fin d'Annonay: le tirage n'a pas été considérable. Les Recherches sur les danses des morts finissent à la page 194; l'Analyse critique et raisonnée de toutes les recherches publiées jusqu'à ce jour sur l'origine et l'his toire des cartes à jouer occupe les pages 199-306; les additions et la table, les pages 307-367.

L'auteur, un an auparavant, avait préludé à cette pubication par des Recherches sur les danses des morts, sur leur origine présumée, et particulièrement sur cette question: Les Anciens, ont-ils connu cette sorte de danse? lues à l'Académie de Dijon, le 24 avril 1825, et insérées dans le Compte rendu des travaux de cette académie, ann. 1825, pag. 213–39.

"

Les « Danses des morts », dit M. Peignot, sont « des peintures qui existaient jadis, soit dans « les cloîtres, soit sur les murs de cimetières, soit dans l'intérieur des églises, ou dans d'autres « lieux apparents, et qui représentaient la Mort «sous la forme d'un squelette, appelant à elle « d'un air matin, des personnages de tout état, de << tout sexe et de tout âge. Ces peintures étaien t « très-multipliées; il en subsiste encore quelques"unes. Elles formaient une espèce de galerie, où

« PreviousContinue »