Page images
PDF
EPUB

de la perdition, pour y rester chargé de chaînes de diamant, dans le feu qui punit; il avait osé défier aux armes le Tout Puissant! Neuf fois l'espace qui mesure le jour et la nuit aux hommes mortels, lui, avec son horrible bande fut étendu vaincu, roulant dans le gouffre ardent,confondu, quoique immortel. Mais sa sentence le réservait encore à plus de Colère, car la double pensée de la félicité perdue et d'un mal présent à jamais, le tourmente. Il promène autour de lui des yeux funestes où se peignent une douleur démesurée et la consternation, mêlées à l'orgueil endurci' et à l'inébranlable haine.

D'un seul coup d'œil et aussi loin que perce le regard des anges, il voit le lieu triste, dévasté et désert: ce donjon horrible, arrondi de toute part, comme une grande fournaise flamboyait. De ces flammes point de lumière!

mais des ténèbres visibles servent seulement à

i

découvrir des vues de malheur; régions de chagrins , obscurité plaintive, où la paix, où le repos, ne peuvent jamais habiter, l'espérance jamais ve nir, elle qui vient à tous! mais là des supplices sans fin, là un déluge de feu, nourri d'un soufre qui brûle sans se consumer.

Tel est le lieu que l'Éternelle Justice prépara pour ces rebelles; ici elle ordonna leur prison dans les Ténèbres Extérieures; elle leur fit cette

As far removed from God and light of heaven,
As from the centre thrice to the utmost pole.
Oh! how unlike the place from whence they fell!

There the companions of his fall, o'erwhelm'd With floods and whirlwinds of tempestuous fire, He soon discerns; and weltering hy his side, One next himself in power, and next in crime, Long after known in Palestine, and named Beëlzebub : to whom the arch-enemy, And thence in heaven calTd Satan, with bold words Breaking the horrid silence, thus began : —

«Ifthou beest he—But, Oh! how fallen! how changed From him, who in the happy realms of light, Clothed with transcendent brightness, didst outshine Myriads, though bright! If he, whom mutual league, United thoughts and counsels, equal hope And hazard in the glorious enterprize, Join'd with me once, now misery hath join'd In equal ruin : into what pit thou seest, From what heighth fallen : so much the stronger proved He with his thunder; and till then who knew The force of those dire arms? Yet not for those,

part trois fois aussi éloignée de Dieu et de la lumière du ciel, que le centre de la création l'est du pôle le plus élevé. Oh! combien cette demeure ressemble peu à celle d'où ils tombèrent!

Là bientôt l'Archange discerne les compagnons de sa chute, ensevelis dans les flots et les tourbillons d'une tempête de feu. L'un d'eux se vautrait parmi les flammes à ses côtés, le premier en pouvoir après lui et le plus proche en crime : longtemps après connu en Palestine, il fut appelé Béelzébuth. Le grand Ennemi (pour cela nommé Satan dans le ciel) rompant par ces fières paroles l'horrible silence, commence ainsi:

« Situes celui... mais combien déchu, combien « différent de celui qui revêtu d'un éclat trans« cendant parmi les heureux royaumes de la luit mière, surpassait en splendeur des myriades de « brillansesprits !... Si tues celui qu'une mutuelle « ligue, qu'une seule pensée, qu'un même con« seil, qu'une semblable espérance, qu'un péril » égal dans une entreprise glorieuse, unirent jadis a avec moi et qu'un malheur égal unit à présent « dans une égale ruine, tu vois de quelle hauteur, « dans quel abîme, nous sommes tombés! tant Ii « se montra le plus puissant avec son tonnerre! « Mais qui jusqu'alors avait connu l'effet de ces

I

Nor what the potent Victor in his rage

Can else inflict, do I repent, or change,

Though changed in outward lustre, that fiVd mind

And high disdain from sense of injured merit,

That with the Mightiest raised me to contend,

And to the fierce contention brought along

Innumerable force of spirits arm'd,

That durst dislike his reign ; and, me preferring,

His utmost power with adverse power opposed

In dubious battel on the plains of heaven,

And shook his throne. What though the field be lost?

All is not lost; the unconquerable will,
And study of revenge, immortal hate,
And courage never to submit or yield,
And what is else not to be overcome;
That glory never shall his wrath or might
Extort from me : to bow aud sue for grace
With suppliant knee, and deify his power,
Who from the terrour of this arm so late
Doubted his empire; that were low indeed;
That were an ignominy and shame beneath
This downfall; since, by fate, the strength of gods
And this empyreal substance cannot fail;

« armes terribles? Toutefois malgré ces foudres, « malgré tout ce que le Vainqueur dans sa rage « peut encore m'infliger, je ne me repens point, « je ne change point : rien (quoique changé dans « mon éclat extérieur) ne changera cet esprit « fixe, ce haut dédain né de la conscience du mé« rite offensé, cet esprit qui me porta à m'élever «contre le Plus Puissant, entraînant dans ce « conflit furieux la force innombrable d'Esprits « armés qui osèrent mépriser sa domination: Us « me préférèrent à Lui, opposant à son pouvoir « suprême un pouvoir contraire; et dans une « bataille indécise au milieu des plaines du ciel, « ils ébranlèrent son trône.

« Qu'importe la perte du champ de bataille: * tout n'est pas perdu.Une volonté insurmontable, « l'étude de la vengeance, une haine immortelle, « un courage qui ne cédera, ni ne se soumettra « jamais, qu'est-ce autre chose que n'être pas sub« jugué?Cette gloire, jamais sa colère ou sapuis« sance ne me l'extorquera. Je ne me courberai « point; je ne demanderai point grâce d'un genou « suppliant; je ne déifierai point son Pouvoir qui, « par la .terreur de ce bras, a si récemment douté « de son empire. Cela serait bas en effet ! cela serait « une honte et une ignominie au-dessous même de « notre chute! Puisque par le Destin, la force des « Dieux, la Substance céleste ne peut périr; puis

« PreviousContinue »