Page images
PDF
EPUB

586

CINQUIÈME DISSERTATION.

» licet exigere censum perpetuum ex aliena» tione perpetuâ. »

« Hæ propositiones, in quibus mutato tan» tùm mutui et usuræ nomine, licèt res eòdem recidat, per falsas venditiones et alienationes, simulatasque societates, aliasque ejusmodi ar» tes et fraudes, vis divinæ legis eluditur, doc» trinam continent falsam, scandalosam, cavillatoriam, in praxi perniciosam, palliativam » usurarum, verbo Dei scripto ac non scripto >> contrariam, jam à Clero gallicano reproba>> tam, Conciliorum ac Pontificum decretis sæpè >> damnatam. »

ככ

כל

[ocr errors]

ככ

CENSURA.

ככ

Propositio 59. << Usura etsi esset prohibita Judæis, non tamen Christianis, lege veteri in judicialibus præceptis abolitâ Christum. »

per

CENSURA.

<<< Hæc propositio verbo Dei contraria est, » novæ legis perfectionem et gentium omnium >> in Christo adunatarum fraternitatem tollit. »> Mémoires du Clergé, tom. I, pag. 727; et collection des procès-verbaux des assemblées générales du Clergé, tom. vi, pièces justificatives, pag. 203 et 204.)

FIN DE LA 1.re PARTIE DU TOME TROISIÈME,

XIV. Troisième cause: la grande auto

rité d'Aristote.

[ocr errors]
[ocr errors]

S. 2.me

Il y a eu un changement dans les principes au sujet de l'usure, aux douzième et treizième siècles. .

sure.

XVII. Variation dans les commencemens
du changement.

XVIII. Fabrication d'un nouveau mot
pour exprimer les intérêts reconnus lé-
gitimes.
XIX. Suppression des raisonnemens par
lesquels les Pères avoient combattu

l'usure.

[ocr errors]
[ocr errors]

·

XV. Fait de la bienheureuse Juette, et disputes sur l'usure à la fin du douzième

et au commencement du treizième siècle.ibid. XVI. Changement dans la notion de l'u

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

·

XX. Application toute nouvelle du passage de S. Luc, chap. vj, verset 35, à l'usure..

45

[ocr errors]

47

51

56

63

64

65

XXI. Nouveaux argumens tirés de la raison naturelle pour proscrire l'usure. 68 XXII. Introduction dans la théologie du principe de la translation de propriété par le prêt.

XXIII. Autre principe nouveau établi à la même époque, la confusion de la propriété et de l'usage.

ნი

74

XXIV. Autres argumens inconnus aux

siècles précédens, et imaginés alors. 76 XXV. La distinction des intérêts compensatoires inventée alors; disputes à ce sujet. XXVI. Multitude de questions élevées au xiij. siècle et aux suivans, d'après les nouveaux principes. XXVII. Conséquence de ces questions

77

[ocr errors]

nouvelles.
XXVIII. Obj. Les saints Pères ne trai-
toient point les questions qui ne s'éle-
voient pas; et réponse.

XXIX. Résumé et conclusion de l'article.
CHAPITRE SECOND.

[ocr errors]
[ocr errors]

De l'opinion des Théologiens sur le prêtde-commerce.

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

I. Etat de la question.

·

II. Réfutation de l'inculpation de pro

babilisme.

III. Quelle unanimité des Théologiens seroit nécessaire pour condamner le prêt-de-commerce..

[ocr errors]

ART.

Théologiens opposés au système sévère, quoiqu'ils ne favorisent pas le prêt-de

commerce..

1.er

IV. Théologiens qui donnent aux Souverains le pouvoir de légitimer le prêt-de

commerce

95

ibid.

82

[ocr errors]

85

87

91

97

98

101

102

« PreviousContinue »