Page images
PDF
EPUB

CATALOGUE

GENTILSHOMMES

[graphic]
[ocr errors]

Bibliothèque originale.

NOELS PATOIS

Anciens et nouveaux, chantés dans la Meurthe et dans les Vosges, recueillis,

corrigés et annotés par L. Jouve. Paris, un vol. in-42 sur papier vélin

fort. (Tiré à petit nombre.)

3

VOYAGE LITTÉRAIRE
SUR LES QUAIS DE PARIS
Lettre à un bibliophile de province, par A. DE FONTAINE DE RESBECQ. Paris,
1864, un vol, in-42 de x et 380 pages.

3 >
DEUXIÈME ÉDITION, suivi de : Mélanges tirés de quelques bouquins de la boite
à quatre sols.

Paris.- Imprimé chez Bonaventure et Ducessois, 55, quai des Augustins.

15 Septembre 1864

BULLETIN

DU

Bouquiniste

Paraissant le 1" et le 15 de chaque mois.

[merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][graphic][subsumed][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][subsumed][merged small][merged small][merged small][merged small]

CHEZ AUG. AUBRY, LIBRAIRE, RUE DAUPHINE 16
Bt chez les principau. libraires de la France et de l'Etranger.

[ocr errors]

15 septembre 1864.- VARIÉTÉS BIBLIOGRAPHIQUES.-G. Masson, Anthologie de l'histoire de France, tirée d'ouvrages anglais. (1 er article.) Sylvain-PUYCHEVRIER. Documents inédits sur Réțif de la Bretonne.-G. Brunet. Histoire de la bibliothèque de Bordeaux, par M. Gergérès. — CATALOGUE DE LIVRES EN VENTE AUX PRIX MARQUÉS.— Choix de brochures curieuses.

Ouvrages divers anciens et modernes, rares et curieux. Ouvrages sur la chasse, la pêche, la vénerie, etc. PUBLICATIONS NOUVELLES. Le Chien courant, par Passerat, publ. par H. Chevreul.--Les voix amies, poésies par Fertiault.- La France pontificale, par Fisquet. - Faïenceries du sud-ouest de la France. - Les trouvères brabançons. — Patois vosgien, par L. Joyve,

etc.

CA

etc.,

REVUE DES DEUX-MONDES
Graad assortiment d'années complètes et de numéros de la

Revue des Deux-Mondes
À vendre séparément.

ALMANACHS ROYAUX
Chois d’Almanachs royaux depuis l'origine, reliés en veau et en maroquin

avec armoiries,
A vendre par séries ou années séparées.

ACHAT DE BIBLIOTHÈQUES

DE PARTIES DE LIVRES et de toute espèce d'ouvrages anciens et modernes. Expertise. - Rédaction de Catalogues. - Ventes publiques

aux enchères.

On demande à acquérir : CATALOGUE RAISONNÉ DE TOUTES LES ESTAMPES qui forment

l'æuvre d'Israel Silvestre, précédé d'une notice sur sa vie, par M. Faucheux, Nancy, 1857, in-8.

Indiquer à M. Aubry le prix et la condition.

VARIÉTÉS BIBLIOGRAPHIQUES

DOCUMENTS INÉDITS SUR RÉTIF DE LA BRETONNE'.

Mon cher Aubry, M. Monselet, dans son excellente Notice sur Rétif de la Bretonne, dit qu'il serail fort intéressant, son livre à la main, de faire une promenade à Sacy, où Rétif est né, et à Auxerre, où il a passé une partie

à de sa fougueuse jeunesse.

Je suis depuis plusieurs mois à Vermenton, près Sacy; j'ai vu, et je vois tous les jours les différentes localités souvent décrites par cet auteur singulier dans la plupart de ses ouvrages, et notamment dans Monsieur Nicolas, la plus cynique de ses productions. J'ai recueilli sur son compte des documents tout à fait inédits, et j'ai pu vérifier moimême un grand nombre de faits divulgués par Rétif, et dont beaucoup ont été et sont encore bien compromettants pour les familles citées fréquemment dans ses romans ou nouvelles. Ce travail m'a conduit à constater que, malgré sa réputation de fécondité et d'imagination, il inventait fort peu, et que le fond de ses histoires est presque toujours puisé dans ses propres aventures ou celles de différentes personnes de son pays ou des environs; il se borne, quand il ne donne pas le véritable nom, et cela sans scrupule, à les déguiser seulement par des pseudonymes ou anagrammes, selon la mode du temps; à force de recherches, j'ai trouvé la clef pour la plupart de ces noms; mais la révélation n'aurait d'intérêt que pour les endroits où ces personnes ont vécu. Il y a cependant une curieuse étude à faire sur tout cela; mais je la réserve pour l'Annuaire de l'Yonne, où elle trouvera naturellement sa place, comme je l'ai déjà fait pour le peintre Etienne Jeaurat, de Vermenton,

J'ai nécessairement visité la métairie de la Bretonne, où Retif est né. C'est beaucoup plus tard, et après quelques succès comme écrivain, qu'il a ajouté ce nom au sien. Cette métairie ou ferme a été d'une certaine importance; elle dépend toujours de la commune de

1 Voir aux annonces page 548.

Sacy; elle en est isolée, mais située à une faible distance. Par suite d'héritages, on l'a morcelée et l'on a bâti sur ses anciennes dépendances; cela forme maintenant un groupe d'habitations. Cependant le principal corps de bâtiment, habité par la nombreuse famille des Rétis , existe encore comme au siècle dernier, et a toujours été occupé depuis par des descendants ou des alliés. Il y a quelques années, c'était un nommé Tillien, mort à 86 ans, parent des Rétif, et dont les ancêtres ont eu leur part peu flatteuse dans les élucubrations de notre terrible auteur. C'est encore, à l'heure qu'il est, un rejeton de la famille qui habite la Bretonne; il m'a fait voir quelques objets mobiliers provenant du père de Rétif, et qui lui sont échus probablement en partage.

J'ai également pris connaissance des actes de l'état civil de Sacy, ou plutôt des anciens registres de la paroisse tenus par les curés Pinard et Foudriat, dont Retif parle beaucoup; j'ai transcrit l'acte de baptême de ce dernier. Le voici textuellement :

« Le vingt-trois octobre mil sept cent trente-quatre, nous, curé de « Sacy, avons baptisé Nicolas-Edme, fils de Me Edme Retif, marchand, a et de honneste femme Barbe Ferlet, ses père et mère, né le même a jour, et de légitime mariage, lequel a eu pour parrain M. Rétif, « minoré', et pour maraine honneste fille Anne Rétif, qui ont signé « avec nous et les témoins.

Signe : RÉTIF.--ANNE RÉtiv.-E. RÉTIF.

FOUDRIAT, curé de Sacy.

Il existe donc une erreur matérielle dans la date de la naissance de Rétif, que l'on fixe au 22 novembre 1734; cette erreur a été naturellement répétée par M. Monselet, et je crois que Rétif lui

même donne cette date comme vraie; elle est également reproduite dans le portrait dessiné par son ami Binet, gravé par Nargeot en 1785, et dont le Bouquiniste du 1er août annonce un nouveau tirage. Je remarque,

à cette occasion, qu'on le dit né près de Noyers; il serait plus exact de dire près de Vermenton, qui est en effet plus rapproché; il est le cheflieu du canton, et c'est cette petite ville qui a donné le jour à cette intéressante Colette, depuis madame Parangon, deux pseudonymes dont j'ai la clef, mais que je m'abstiens de révéler par égard pour la famille, qui n'est pas éteinte. Madame Parangon, on le sait, est l'hé

1 C'était un frère de Rétit, mais du premier lil; il était alors dans les ordres mineurs et devint ensuite curé de Courgis ou Courgy, petit pays aux environs de Sacy. Son frère, l'abbé Thomas, en était le maftre d'école.

« PreviousContinue »